Tout ce qu’il faut savoir sur Vampire The Masquerade : Swansong
Dossier

Tout ce qu’il faut savoir
sur Vampire The Masquerade :
Swansong

Crédit : Big Bad Wolf Studio
Valentine B.
Valentine B.
Autrice Micromania-Zing

Le action-RPG Vampire The Masquerade : Swansong arrive sur toutes les plateformes. Choix décisifs, vampires glamour, une enquête prenante… On vous dit tout ce qu’il faut savoir sur le jeu développé par Big Bad Wolf Studio.

Vampire sur table

La saga des Vampire The Masquerade ne date pas d’hier. Il s’agit à la base d’un jeu de rôle sur table de la même manière qu’un Donjons & Dragons. Celui, appelé le Monde des Ténèbres, regroupe plusieurs types de créatures bien connues : Loup-garou, mage, démon, momie, etc. Pour en revenir aux vampires de La Mascarade, ils ont eu le droit à de nombreuses adaptations en jeu vidéo, la première remontant à 2000. Dans Swansong, on y incarne des vampires super glamour et sexy qui doivent garder leur espèce cachée dans la ville de Boston. Le but est donc de ne pas se faire démasquer par la population, mais cela relève du compliqué, surtout lorsque leur rôle au sein de la ville est important, notamment comme enquêteur dans la police. Les vampires perpétuent le respect de la loi appelée la Mascarade, celle qui dissimule leur existence aux yeux des humains. Mais un problème survient et la Camarilla, une secte vampirique, se retrouve en proie à des rumeurs étranges après un crime hors du commun. Alors il faudra la protéger à tout prix et user de ses atouts vampiriques sans être cramé.

Vampire_groupe
Crédit : Big Bad Wolf Studio

Comme pour de nombreux RPG, Vampire The Masquerade : Swansong se joue à la troisième personne et s’appuie sur les choix multiples qui se font lors des échanges ou dans des phases d’action. Le but est de laisser une grande liberté dans l’histoire que le joueur veut faire vivre à ses personnages. Vous sentez cette pression ?

Y a-t-il un vampire pour sauver Boston ?

Dans le thriller sanglant Vampire The Masquerade : Swansong, le joueur incarne trois vampires qui ont chacun leurs compétences pour résoudre une enquête complexe : Emem, Galeb et Leysha. La première peut se déplacer silencieusement et rapidement et atteindre des endroits difficiles d’accès. Le second peut se rendre quasiment invisible et la dernière peut se faire obéir au doigt et à l'œil et prédire un futur probable. Chaque personnage possède son propre destin et son arbre de compétences à améliorer. Renforcer son atout principal est primordial afin de devenir le roi de la nuit.

Vampire_trois
Crédit : Big Bad Wolf Studio

Les aptitudes sont à utiliser pour mener à bien ou à mal la destinée choisie. L’arbre de chaque personnage est unique et en perpétuelle évolution au fil du jeu. Mais il faut des points de pouvoir pour utiliser ses compétences. Et plus les compétences sont utilisées n’importe comment, plus la faim augmente ce qui peut devenir problématique si on ne sait pas comment la contenir. Il faut donc jauger le tout pour ne pas être obligé d’attaquer le premier venu pour se sustenter. Si le besoin de sang est trop important, le personnage devient alors hors de contrôle et s’attaque à n’importe qui autour de lui. Et ainsi amener les vampires vers la fin de leur existence discrète.

Le choix dans toute sa splendeur

La narration au service du gameplay est un des points importants du titre du studio bordelais. En fonction des choix, les vampires augmentent les statistiques de leurs atouts de la même manière que dans The Elder Scrolls V : Skyrim. À force de les utiliser, elles deviendront meilleures et permettront de mieux appréhender les actions ou de s’en sortir dans des moments difficiles. Par exemple, en retenant sa faim ou en faisant des actions diverses, cela augmente ces compétences engagées et permet, à l’avenir, un meilleur maintien de la faim ou d’arriver plus facilement à agir selon la situation.

Vampire_enquete
Crédit : Big Bad Wolf Studio

Voulant être un véritable jeu de rôle papier en jeu vidéo, le titre met tout en œuvre pour que les personnes, même insignifiantes, aient un rôle crucial à jouer. En effet, les PNJ vampiriques ont aussi le droit à une identité propre, notamment grâce à une fiche de personnage. Et cela peut devenir une vraie difficulté pour les joueurs. En effet, dans les phases de dialogues par exemple, les PNJ n’hésitent pas à utiliser leurs propres atouts de vampire pour lutter contre Emem, Galeb et Leysha. Cela peut engendrer des combats de dialogue qui donnent des points à celui qui remporte l’échange. Si égalité il y a, alors un lancé de dés départage celui qui ressort gagnant du dialogue. Ces confrontations corsées ont des conséquences très poussées dans Vampire The Masquerade : Swansong. Chaque mot compte, alors les choisir il faudra.

Date de sortie

Vampire The Masquerade : Swansong arrive sur toutes les consoles et PC sur l’Epic Games Store le 19 mai.

Vampire The Masquerade : Swansong sur PS5 dans la boutique Micromania