Le grand match : infectés vs zombies
Dossier

Le grand match :
infectés vs zombies

Crédit : Forever Entertainment
Valentine B.
Valentine B.
Autrice Micromania-Zing

Avec The House of the Dead qui est de retour en HD avec une version physique, on s’est demandé qui du zombie ou de l’infecté est le plus flippant ! Âmes sensibles, pas la peine de s’abstenir.

The Walking Dead, The Last of Us, World War Z, The House of the dead… Les morts-vivants et/où infectés sont légion dans la pop-culture. Cependant, qu’est-ce qui différencie ces deux types de monstres ? Et qui peut bien être le meilleur ? Enfin, le pire plutôt.

Des créatures apocalyptiques

Ils sont la définition même de morts-vivants, les revenants à l’état pur : voici les zombies. C’est eux qu’on retrouve d’ailleurs dans le rail-shooter The House of the Dead ou dans les films de George Romero. Que sont-ils ? Des morts revenus à la vie tout simplement. Eh oui, l’image la plus populaire de ces horreurs est celle de la main qui sort de terre dans un cimetière. Leur volonté ? Se nourrir et se reproduire à coups de morsures intempestives.

Zombie_romero
Crédit : George A. Romero

Là on s’attaque aux infectés, et non, ils ne sont pas des morts-vivants. Pourquoi ? Car ils ne reviennent pas à la vie, ils se transforment en monstre à cause d’un virus mortel. On les appelle parfois “zombie”, à tort. Dans The Last of Us par exemple, une épidémie éclate à cause d’un champignon bien contagieux qui évolue dans l’air. Elle finit par transformer les personnes en infectés féroces. De plus, comme pour les zombies, ils transforment les humains en les mordant.

C’est l’heure du duel !

Alors, qui du zombie ou de l’infecté est le meilleur ? Ou le pire ? On ne peut pas le nier, les deux sont carrément flippants et menaçants. De plus, l’impact qu’ils ont à l’encontre de l’homme est lourd de conséquences : ils entraînent la mort, sans discrimination aucune. Sauf qu’un des deux sort du lot, et ce dans différentes catégories.

Endurance : Incontestablement, l’infecté fait preuve d’une endurance hors-pair. En effet, son corps ne pourrit pas contrairement au zombie. Il ne titube donc jamais avec un membre manquant qui serait tombé au fil du temps. Ce qui fait de lui une horreur immortelle. Il ne facilite pas la survie de l’être humain.

Zombie_tlou
Crédit : Naughty Dog

Mobilité : Encore une fois, l’infecté a tendance à sortir du lot. Pourquoi ? Parce qu’il peut courir. COURIR ! Eh oui, personne ne peut fuir cette abomination. Couplé avec leur endurance, ils vous poursuivront sans relâche. Sympa non ? Tandis que les zombies sont bien plus simples à esquiver puisqu’ils ne font que marcher.

Design : Les infectés, bien que n’ayant pas un physique facile, se rapprochent de ce à quoi ils ressemblaient en tant qu’humain. Par contre, les zombies, avec leur peau qui pend et les os à vif, sont vraiment dégueulasses à voir. Ils obtiennent donc un bon point pour leur design flippant. Ils n'ont vraiment pas une tronche de porte-bonheur comme dirait l’autre.

Robustesse : Une nouvelle fois, les zombies s’inclinent. Eh oui, les infectés résistent autant au temps qu’aux coups. Contrairement aux morts-vivants qui n’ont besoin que d’un coup de pelle bien placé pour tomber, les infectés sont robustes et meurent difficilement. Mais, n’oublions pas que le point faible des deux est leur tête.

And the winner is…

THE INFECTÉS ! Malheureusement, le match était perdu d’avance pour les zombies. Il faut dire qu’ils font pâle figure à côté des infectés. Ces derniers peuvent courir, résister à tous les temps, retenir les coups… Petit conseil aux zombies : à l’avenir, évitez de perdre vos membres à tout va et mettez-vous à l’athlétisme. On en reparlera après.

The House of the Dead Remake sur Nintendo Switch dans la boutique Micromania