Milestone, un studio qui emprunte toutes les routes
Dossier

Milestone, un studio
qui emprunte
toutes les routes

Crédit : Milestone
Valentine B.
Valentine B.
Autrice Micromania-Zing

Alors que MotoGP 22 arrive sur les chapeaux de roues, il est temps de faire un retour sur le studio qui entretient le bébé : Milestone.

Un produit Made in Italy

La firme vidéoludique naît à Milan en 1994. Au tout début, on ne la connaît pas sous le nom de Milestone mais Graffiti, un nom abandonné trois ans plus tard. Au lancement, pas de moto ni de voiture, non, mais des tuyaux. En effet, le premier jeu du studio italien s’appelle Super Loopz sorti sur Super Nintendo. Le but est de faire le plus de boucles possibles avec des tuyaux sur une carte. Il a un style similaire à Tetris car les formes des morceaux à poser sont prédéfinies. C’est seulement en 1996 que Graffiti alias Milestone se lance dans les jeux automobiles. Il signe son tout premier avec Screamer, un jeu de rallye de voitures qui sort sur PC. C’est un succès qui engendre deux suites : Screamer 2 en 1997 et Screamer Rallye en 1998. L’idée de faire un jeu par an se fait déjà ressentir pour le studio. Milestone trouve donc son rythme de croisière et son style de prédilection.

MGP_cross
Crédit : Milestone

Changement de cap

Très tôt dans sa carrière, la firme italienne sait le chemin qu’elle veut emprunter : se démarquer des jeux d’arcade en offrant des pépites de simulation de sports extrêmes. L’idée commence donc avec Screamer mais est suivie par l’adaptation du championnat de moto Superbike World Championship (ou SBK pour les intimes) en 1999. Le jeu devient par conséquent une véritable licence avec pas moins de 10 suites. Ce virage donne la possibilité à Milestone de s’attaquer au développement d’un jeu officiel d’un autre championnat de ce même sport : le MotoGP. Celui-ci regroupe de nombreux aficionados, donc le public est au rendez-vous pour le premier volet de la saga MotoGP en 2007. Le dernier sort en 2022 avec pour mot d’ordre de toujours offrir de la simulation poussée que ce soit dans son design ou son gameplay. La licence devient un modèle dans son genre, d’où la sortie d’un épisode par an de la même manière qu’un FIFA ou NBA 2K.

MGP_voiture
Crédit : Milestone

La moto fait partie des pierres angulaires du studio italien, mais ce dernier ne délaisse pas pour autant les courses de voitures. En effet, la firme veut s’attaquer à un gros poisson dans le milieu. Elle développe donc un jeu officiel du championnat World Rally Championship (WRC), pour une sortie en 2010. Le succès est au rendez-vous et offre la possibilité au jeu de devenir une licence récurrente. Pas moins de quatre suites voient le jour. Milestone se veut être une référence dans les jeux de simulation auto-moto et on peut dire que le virage se fait sans encombre.

Même si la place est laissée au fil des années à la moto, surtout avec l'avènement de MotoGP, la voiture n’est jamais garée très loin. Le studio ajoute à sa longue liste de jeux Hot Wheels Unleashed en 2021. Ce dernier est une pépite vidéoludique du jeu de voiture mêlant univers des jouets, piste à la Trackmania et de l’arcade pure et dure. Sans oublier que, par le passé, Milestone liait déjà jeu de courses automobiles et éléments RPG, notamment avec Racing Evoluzione en 2003 et Squadra Corse Alfa Romeo en 2005. Le but étant de s’améliorer grâce à ses compétences et non via les modifications du véhicule. Les skills avant les skins. Comme quoi, la simulation, bien que très présente, n’est pas le seul mot d’ordre chez Milestone.

Ajouter sa pierre à l’édifice

MGP_hw
Crédit : Milestone

Avec de nombreuses licences sous le capot, Milestone se targue d’être un des grands noms dans le développement de jeux officiels de sports extrêmes. Ils vont même jusqu’à faire des partenariats avec des marques et des pilotes ! En 2016, Sébastien Loeb et Valentino Rossi ont le droit à l’adaptation de leur carrière, pour le plus grand plaisir de leur fans. D’abord le Français avec Sébastien Loeb Rally Evo, puis l’Italien avec Valentino Rossi The Game. L’optique de faire de la simulation est toujours mise en évidence. Et l’idée de faire des jeux en partenariat ne s’arrête pas en si bon chemin.

En 2019, le championnat de motocross de la marque Monster arrive en jeu vidéo avec Monster Energy Supercross. Un univers qui continue encore aujourd’hui d’attirer des joueurs et qui se développe en parallèle de la licence des MotoGP. Seulement, tous les yeux sont tournés vers ce dernier. Il faut dire que depuis 2007, les jeux de moto sont légion chez le développeur italien. Sur la trentaine de titres sortis depuis MotoGP 07, seulement dix sont orientés quatre roues. Cela ne signifie pas que la firme abandonne la voiture, surtout quand on voit le succès que rencontre Hot Wheels Unleashed. Mais l'avènement de MotoGP marque un grand tournant dans l’histoire du studio. Il rejoint les rangs des développeurs les plus importants de l’industrie en ce qui concerne les jeux de sports extrêmes.

MotoGP 22 dans la boutique Micromania