Ce qu'il te faut vraiment pour commencer à streamer
Dossier

Ce qu'il te faut vraiment
pour commencer
Ă  streamer

Crédit : Le Soir
Maxime L-G.
Maxime L-G.
Auteur Micromania-Zing

C’est la tendance : tout le monde veut streamer ! Oui mais… Que faut-il vraiment pour démarrer ? À dire vrai, vous ne vous focalisez pas forcément sur les bons éléments.

Twitch est le nouveau YouTube, dans le sens où la plupart des joueurs rêve moins de devenir vidéaste que présentateur de jeu vidéo. Le modèle est passé de Cyprien, Norman et consorts à Gotaga. En le voyant, on pourrait croire qu’il faut forcément un setup compliqué et bien coûteux pour se lancer : il n’en est rien. Pour démarrer en douceur, sans dépenser des tonnes d’argent, il faut d’abord commencer par les bases. La première étant bien sûr : si vous êtes mineurs, n’oubliez pas de demander l’autorisation à vos parents.

Trouver le bon logiciel

Evidemment, avant de démarrer, il faut déjà… pouvoir streamer. Nous allons partir du principe que vous voulez avant tout streamer sur PC, et que votre config est suffisante pour cela. Alors, quel logiciel utiliser ? Si XSplit était le champion il y a quelques temps, il a le grand désavantage d’être payant. OBS, pour Open Broadcaster Software, a fort heureusement changé la donne de ce point de vue, et permis à de nombreuses solutions gratuites de se développer.

Dans ce contexte, je vous recommande particulièrement Streamlabs OBS pour démarrer. Basé sur le code d’OBS, cette solution intègre avec elle tout ce qu’il vous faut pour créer un stream un peu plus interactif : des thèmes pré-construits gratuits, des alertes à configurer pour chaque événement type followers/abonnés, l’affichage du chat, et même un bot à configurer. Pour démarrer sans se prendre la tête tout en ayant tous les outils possibles à disposition, Streamlabs OBS est un excellent début. Et ce que vous y apprendrez sera transférable sur les autres logiciels de toute manière.

La véritable priorité

Ne vous trompez pas : votre priorité matérielle numéro 1, c’est le micro. En vidéo, une loi à retenir est qu’une qualité vidéo sera toujours excusable, mais pas un mauvais micro. C’est encore plus le cas en stream, où de nombreux spectateurs ne seront là que pour vous laisser en fond pendant qu’ils font autre chose. En somme : vous êtes quelque part comme un podcast. Le son est primordial. La plupart démarrera avec le micro intégré directement avec leur casque gamer. C’est une solution honnête, mais ne vous arrêtez pas là pour autant : améliorez votre son.

Dans Streamlabs OBS comme dans d’autres logiciels d’ailleurs, plusieurs filtres existent pour le régler comme vous l’entendez. Une « Noise gate » vous permettra d’éliminer la plupart des bruits ambiants, quand un bon égaliseur vous permettra de faire ressortir votre voix comme vous le souhaitez. Utiliser ces options pourraient créer un petit décalage entre l’audio et la vidéo : n’oubliez pas de le compenser en créant du délai sur vos autres scènes si c’est le cas. Le jeu en vaut la chandelle. Et si vous voulez investir, c’est l’élément sur lequel vous devriez mettre votre plus gros investissement. Pour démarrer, un micro USB type Blue Yeti Nano est absolument parfait et vous sera utile dans de nombreuses configurations. Pour tout vous dire : j’ai le mien depuis 8 ans maintenant, et il est toujours un de mes plus fidèles compagnons. N’oubliez pas de le placer à un endroit où il ne récupérera pas trop de bruits de votre bureau, et potentiellement le mettre sur un tissu qui absorbera les vibrations.

Crédit : Le Grand Pop

Une bonne caméra ?

On aurait tendance à penser qu’une bonne caméra est important. Et en prenant exemple sur les streameurs connus, on serait tenté de penser qu’il faut absolument un appareil photo numérique connecté en HDMI et un Elgato Cam Link pour faire fonctionner tout ça. Mais attention : ce n’est vrai que pour les streams professionnels. Dans les faits, pour débuter, la caméra importe moins que de l’aider à vous offrir la meilleure image. Résultat ? Achetez plutôt une bonne webcam. Pas besoin de 4K ou de choses de la sorte : une Logitech C920 d’époque est toujours excellente de nos jours.

Si l’important n’est pas la caméra, qu’est-ce qui importe vraiment ? Votre éclairage. Même une webcam bas de gamme pourra vous donner une bonne qualité si elle est face à une scène bien éclairée et dont les conditions ne changent pas trop. Vous pouvez trouver des lampes LED peu chers, de l’ordre d’une vingtaine d’euros, dans de nombreuses boutiques en lignes qui remplissent parfaitement cette mission. Autre point important : Ne vous mettez pas forcément la lampe directement dans le visage. La lumière, ça rebondit, ça se réfléchit, et faire rebondir l’éclairage sur votre mur vous permettra d’avoir une lumière plus douce et des ombres moins marquées. Si vous avez des lunettes, c’est presque indispensable pour qu’on puisse voir vos yeux.

Avant tout animateur

Sur le même principe que le podcast dont nous parlions tout à l’heure… Il est important que vous parliez. À vos débuts, il y a de fortes chances que vous n’ayez que 1 ou 2 personnes connectées, voire même personne. Démarrer le streaming donne souvent l’impression de hurler dans le vide en attendant que quelqu’un le remarque. Et pour ça, il est du coup important de savoir animer même lorsque personne ne parle. A vous de faire ressortir votre personnalité !

Il peut également être important de vous créer un calendrier de streaming, et de vous y tenir. La régularité importe sur internet ! Mais plus encore que la qualité de votre gameplay, ce sera votre capacité à fédérer une communauté qui marquera les esprits. Soyez sympas, amusants et accueillants, et avec un peu de chance, le reste suivra.