Getsufumaden, l'histoire d'un comeback improbable
Dossier

Getsufumaden,
l'histoire d'un
comeback improbable

Crédit :
Selim K.
Selim K.
Auteur Micromania-Zing

Vous l’avez découvert durant le dernier Indie World de Nintendo, GetsuFumaDen : Undying Moon est la nouvelle création de Konami. Un univers japonais médiéval séduisant, un gameplay rogue-lite et surtout, un improbable comeback vidéoludique !

GetsuFuma quoi ?!

Vous vous souvenez de Konami ? Mais si, cet éditeur japonais à l’origine de Metal Gear, Castlevania et Silent Hill. Bon, tout le monde n’a pas oublié ce studio ô combien important dans l’histoire du jeu vidéo, mais force est de reconnaître que sa grande discrétion ces dernières années n’aide pas à faire parler de son patrimoine. Pourtant, la firme est présente dans l’industrie vidéoludique depuis 1978, dès les débuts de l’arcade. À l’arrivée de la Famicom (version japonaise de la NES), Konami développe fortement son activité, commercialisant au passage quelques hits. Parmi ces derniers, un joyau méconnu en Occident, GetsuFumaDen. Méconnu, donc nul ? Mais non, mon bon monsieur, méconnu car jamais paru chez nous !

Nous sommes en 1987. Un an après la sortie du premier Contra, apparaît dans les boutiques de l’Archipel une boîte arborant une illustration lenticulaire. Nous y voyons un guerrier aux cheveux rouges tranchants des créatures démoniaques typiquement japonaises et un titre, GetsuFumaDen. Il s’agit d’un action-RPG mettant en scène Fūma, courageux guerrier et dernier survivant d’une fratrie décimée par le seigneur des démons, Ryūkotsuki. Alternant entre des phases en side-scrolling, rappelant un certain The Legend of Zelda II, et des virées en vue rapprochée dans des labyrinthes, le titre étonne par la richesse de son gameplay. Il est par exemple possible de se rendre dans des villages afin de faire le plein d’objets et demander quelques conseils aux habitants. Cela ne sera pas de trop, car la quête de notre héros s’avère à la fois longue et ardue. Il est chargé de mettre la main sur trois épées légendaires afin d’accéder à l’antre de Ryūkotsuki, où l’attend son ultime combat.

getsufumaden-guerriere
Crédit : Konami Digital Entertainment

34 ans plus tard, le retour !

Avec son univers fantastique inspiré par le folklore japonais et son gameplay original, GetsuFumaDen est aujourd’hui une valeur sûre pour de nombreux amateurs de jeu rétro. Pourtant, ce classique du catalogue Konami d’antan n’a jamais eu le droit à une suite et demeure un titre d’initié ; ou plutôt, demeurait. Aussi incroyable que cela puisse paraître, Konami a décidé d’exhumer ses poussiéreuses archives il y a quelques mois. En est ressorti le guerrier aux cheveux flamboyants qui aura finalement le droit à une nouvelle aventure : GetsuFumaDen : Undying Moon. Le développement est confié au studio M2, habitué des jeux rétro, qui a fait entrer la licence dans la modernité en créant un roguevania en 2.5D. Exit l’expérience 8-bit de la Famicom, cet épisode promet des combos dévastateurs, un large choix d’armes et surtout, des combats contre des boss titanesques. Un petit côté Dark Souls ? Assurément.

Sur le plan scénaristique, on ressort le bon vieux méchant seigneur des ténèbres : après 1 000 années de paix, Ryukotsuki s’est réveillé et déchaîne ses créatures maléfiques. Un nouveau héros se dresse dans cette expérience à la direction artistique sublime et inspirée par le courant l'ukiyo-e. Et c’est bien sur ce point que Konami joue le plus, racontant à qui veut l’entendre que GetsuFumaDen : Undying Moon propose de véritables tableaux animés. Le studio nippon ne mentionne finalement qu’assez peu son lointain ancêtre, un titre que les moins de 34 ans ne peuvent pas connaître. À l’époque, ni Microsoft, ni Sony n’étaient entrés dans la valse vidéoludique, c’est dire… Dans la catégorie des comebacks complètement improbables, on peut dire que Konami vient de frapper un grand coup. Espérons donc que ce nouveau GetsuFumaDen aura valu ces trois décennies d’attente !

getsufumaden-crane
Crédit : Konami Digital Entertainment