Manettes Raiju : Razer se pose en référence sur PS4
test

Manettes Raiju :
Razer se pose
en référence sur PS4

Crédit : Razer
Arnaud P.
Arnaud P.
Auteur Micromania-Zing

La Raiju Tournement Edition et la Raiju Ultimate viennent chatouiller la Nacon pour obtenir le titre de manettes références sur la console de jeu de Sony. Les deux accessoires signés Razer ont de sérieux arguments à faire valoir !


En 2016, Razer sortait la Raiju, une manette sous licence officielle Sony qui visait à concurrencer l’exceptionnel pad Elite de la Xbox One. Le résultat était intéressant même si perfectible. Qu’à cela ne tienne, le fabricant remet le couvert avec deux nouvelles versions : la Tournament Edition et surtout l’Ultimate. Et là, on est obligé de s’incliner !


Raiju, une application en commun


Les deux manettes n’ont pas qu’en commun une forme similaire. Elles se programment toutes deux par le biais d’une application pour smartphone. Simple d’accès, l’application permet de définir les fonctions attribuées aux boutons M1 et M2, qui s’intercalent entre les gâchettes, mais aussi aux M3 et M4, qui se trouvent au dos des manettes. Vous pouvez également régler la force des moteurs de vibration ou la sensibilité des sticks. L’application est simple et ne permet donc pas des opérations compliquées. L’avantage est de ne pas avoir à passer par un PC. Il suffit d’appareiller chaque manette avec votre mobile via le Bluetooth.

Application Raiju
Razer

Raiju Tournament Edition, mi-PS4, mi-Xbox One


Ce modèle "entrée de gamme", si on peut dire, est commercialisé à 149,99 euros. La manette reprend la disposition asymétrique du pad de la Xbox. Le stick gauche est donc placé plus haut, à la place du D-Pad de la manette PS4. Quatre boutons programmables sont présents :

  • Deux "entre" les gâchettes et les bumpers.
  • Deux au dos de la manette.

  • Ces boutons se programment donc via l’application dĂ©diĂ©e. HĂ©las, les boutons au dos du contrĂ´leur ne remplacent pas de bonnes palettes. Du coup on les active involontairement en tenant simplement le pad. La manette est d’ailleurs lourde, bien plus que la DualShock 4. Mais, parfaitement Ă©quilibrĂ©e, elle s’avère agrĂ©able en main et son poids ne cause aucune fatigue. Les heures de jeu passent avec confort. Au dos, deux glissières permettent de rĂ©duire les courses des gâchettes, les rendant ainsi activables comme les R1 et L1. Certains joueurs de FPS apprĂ©cieront cette course raccourcie. La Tournament Edition peut ĂŞtre utilisĂ©e en mode sans fil ou via USB. Elle peut Ă©galement ĂŞtre appareillĂ©e Ă  un PC via Bluetooth ou USB. Par contre l’absence de barre lumineuse la rend inutilisable pour la VR.

    Raiju Tournament Edition
    Razer
    Razer Raiju Tournament Edition
    Razer

    Raiju Ultimate, la Rolls Royce


    Le modèle Ultimate est le Premium de la gamme. La classe ultime. Au prix de 229,99 euros, il se situe au-dessus du tarif du modèle Elite de la Xbox One. Ce qui rend cette manette chère. Mais qu’avons-nous pour ce tarif ? Ici, les sticks adoptent la position traditionnelle des DualShock (en symétrie). Bien que la manette ait la même forme générale que la Raiju Tournament Edition. La différence est évidemment dans la finition avec des sticks, redoutablement précis, qui glissent sans la moindre friction. Les tiges et la boule sont métalliques, et cela fait toute la différence avec leurs équivalents en plastique ! Les deux sticks, avec leurs fixations magnétiques, peuvent recevoir différents embouts. Outre les deux embouts concaves, la manette est fournie avec un embout convexe et surtout un concave rallongé, à placer sur le stick droit pour plus de précision. Testé sur Star Wars : Battlefront II et la bêta de Call of Duty : Black Ops IIII, ce stick long s’est avéré redoutable !


    Le D-Pad peut aussi être changé, pour ceux qui veulent avoir le choix entre 4 boutons de direction indépendants ou les fans du monobloc qui permet des diagonales plus aisées (mais moins de précision). Dans les deux cas, la réponse aux instructions est instantanée, sans la moindre zone de flottement. Également très lourde, cette manette s’avère tout aussi bien équilibrée. Mais elle souffre du même défaut sur ses M3 et M4 placés au dos. Pour une manette de ce calibre, nous aurions apprécié des palettes ! En outre, comme le précédent modèle, la Raiju Ultimate ne peut être utilisé avec le PlayStation VR. Mais elle inclut également un raccourcisseur de course pour les gâchettes, et la connectivité USB/Bluetooth tant pour PC que pour PS4.

    Raiju Ultimate
    Razer
    Razer Raiju Ultimate pad
    Razer

    Alors, séduit par les Raiju ?


    Des deux manettes, la plus intéressante est clairement l’Ultimate car sa finition tranche radicalement avec celle des pads standards de la console de Sony. Razer fait tout de même payer le prix fort pour ce confort. D’autant plus que les Raiju ne sont pas parfaites : absence de compatibilité VR, boutons au dos qui se déclenchent par erreur, casque filaire (si connecté au Jack des Raiju) non utilisable quand la manette est configurée en Bluetooth ou encore câble USB à la forme particulière. Mais au regard de ce qui existe sur le marché de la PS4 aujourd’hui, ces contrôleurs (Ultimate en tête) se posent en véritable références. Les joueurs Xbox One, eux, peuvent encore bomber le torse avec leur imbattable pad Elite !