Mais d'où sort Jupiter's Legacy sur Netflix ?
Dossier

Mais d'où sort
Jupiter's Legacy
sur Netflix ?

Crédit : Netflix
Maxime L-G.
Maxime L-G.
Auteur Micromania-Zing

Une nouvelle série de super-héros débarque sur Netflix : il s’agit de Jupiter’s Legacy ! Et pour beaucoup, la question qui reste est… mais c’est quoi ce truc en fait ? Ne vous inquiétez pas, on va tout vous expliquer.

Si on ne la prend qu’au nom, “Jupiter’s Legacy”, la prochaine série de Netflix ne va pas énormément tiquer aux oreilles du grand public. Il faut dire qu’on est loin de voir un nom aussi bankable que Spider-Man ou encore Batman sur ce nouveau projet. Pour autant, mieux vaudrait ne pas sous-estimer cette nouvelle adaptation, qui pourrait bien nous mettre une énorme claque et créer un univers qui vaut son pesant d’or. Parce que même si le projet ne vous dit rien, il est adapté d’une œuvre de légende par des personnages tout aussi importants de la scène comic book.

Le comics dont la série est issue

La série est naturellement adaptée du comics du même nom. Et ce dernier n’est pas sorti de n’importe où. Jupiter’s Legacy est en effet le petit bébé de Mark Millar, l’écrivain que l’on connaît autant pour son travail chez DC que chez Marvel. Son petit faible ? Prendre les histoires de super-héros, et les retourner sur leurs têtes. Ainsi, il est à l’origine de Superman Red Son, qui nous montre ce qu’aurait donné un univers où le kryptonien se serait écrasé dans l’URSS de Staline. Mais aussi de la série Old Man Logan, un univers alternatif où tous les méchants de Marvel l’ont emporté sur les héros, et où un Wolverine vieillissant tente de survivre dans cette apocalypse. Enfin, il est aussi le créateur de la mini-série Kick Ass, qui a tenté de montrer ce qu’il adviendrait si quelqu’un de parfaitement normal tentait de porter un costume et combattre le crime.

Dans Jupiter’s Legacy, l’auteur a voulu rapprocher l’American Dream avec le concept des super-héros. Aussi, la série touche à pas mal de thèmes que l’on n’a pas nécessairement l’habitude de voir dans ce genre si particulier, surtout dans des adaptations cinématographiques : quel poids cela a-t-il sur un enfant d’être le descendant d’un super-héros ? Comment, à l’ère capitaliste, ces derniers arrivent à faire leurs deniers ? Quelles sont les différences entre les super-héros eux-mêmes, socio-économiquement parlant ? Bref, Mark Millar retourne une nouvelle fois le concept sur sa tête pour notre plus grand plaisir.

Crédit : Millarworld

L’adaptation Netflix

Il faut bien comprendre une chose avec Jupiter’s Legacy : il a pour but d’être le début d’une grande vague pour Netflix. L’entreprise américaine a en effet racheté en 2017 Millarworld, l’éditeur fondé par Mark Millar pour pouvoir créer ses projets en toute indépendance. C’est grâce à Millarworld que Kick Ass, Superior ou encore Kingsman sont sortis dans tous les magasins de comics au monde. Et désormais, Netflix veut en faire l’argument principal de toutes ses propres séries de super-héros. On le comprend : l’américain a perdu ses liens avec Marvel, mais n’a pas abandonné l’idée d’avoir ses propres héros pour autant. Jupiter’s Legacy n’est que la première adaptation prévue par la plateforme de VOD. D’autres adaptations ont déjà été annoncées : Huck, Empress, Reborn Prodigy et Sharkey the Bounty Hunter sont également dans la liste des projets en cours de développement pour la plateforme.

Cette première adaptation a été dirigée un temps par Steven S. DeKnight, qui a déjà officié sur les séries Angel, Smallville, Spartacus et Daredevil (de Netflix justement). Le producteur Lorenzo di Bonaventura, connu principalement pour les films Transformers, est également rattaché au projet. Cependant, fin 2019, Steven S. DeKnight a quitté son rôle de showrunner citant des "différends créatifs”. Il a été remplacé par Sang Kyu Kim, qui a auparavant travaillé sur The Walking Dead, 24 heures chrono et Designated Survivor.

Crédit : Netflix

Eh oui, vous l’avez compris maintenant : Jupiter’s Legacy n’est pas juste une petite série de super-héros sortie de nul part. C’est un projet basé sur un auteur de poids dans le monde du comics, qui a été produit par une équipe aux grandes épaules dans le milieu, et qui cherche d’emblée à avoir un destin extraordinaire sur la plateforme. Si elle réussit son coup, elle pourrait devenir l’un des plus gros arguments en faveur de Netflix, comme l’ont été les séries Marvel en leurs temps avant que la Maison des Idées ne reprenne le contrôle. Et face aux séries Marvel de Disney+ ou encore The Boys chez Amazon Prime, il va bien falloir répondre avec panache. C’est en tout cas clairement l’ambition affichée, et on espère qu’elle sera atteinte.