Grand Theft Auto et la controverse du « café chaud »
Dossier

Grand Theft Auto
et la controverse
du « café chaud »

Crédit : Take-Two Interactive
Etienne C.
Etienne C.
Auteur Micromania-Zing

Un mini-jeu à caractère sexuel dissimulé dans le code, un tourbillon médiatique et politique et un règlement à l'amiable de plus de 20 millions de dollars : en 2005, la mission « Hot Coffee » déclenche la plus grosse polémique de l'histoire de Grand Theft Auto. Alors que Dan Houser, son créateur, n'y voyait qu'une évolution logique de la série.

Sulfureux, irrévérencieux, satirique : depuis 2001 avec la sortie de GTA III, la série créée par DMA Design est entrée dans une autre dimension en jouant habilement avec les limites de l'acceptable. Si elle a d'abord révolutionné l'industrie par le gameplay, en démocratisant notamment le concept de monde ouvert, la série n'aurait sans doute pas généré de tels chiffres de ventes sans son identité transgressive et un sens aigu de la controverse. Ni cette image marketing de « bad boy du jeu vidéo » que les frères Houser et Leslie Benzies ont fabriqué en se moquant des codes et conventions. Mais comme dans les films de gangsters, dont les scénaristes de GTA s'inspirent librement pour pondre leurs intrigues, il vient un point dans l'histoire où l'antihéros, dépeint comme intouchable, se brûle après avoir joué avec le feu (ou plutôt la police). Pour Rockstar Games et son éditeur, la brûlure au second degré n'a pu être évitée, en 2005, après la découverte d'« Hot Coffee » dans le code de GTA : San Andreas. Retour en arrière.

gta-batte
Crédit : Take-Two Interactive

Le seul café plus cher qu'à Paris

« Hot Coffee » est le surnom donné à une mission cachée dans GTA : San Andreas. Montrant de manière assez graphique une relation intime entre CJ et sa petite-amie, le contenu déterré par un modder hollandais – et téléchargé plus d'un million de fois en un mois après sa publication sur internet - provoque un tollé médiatique et politique aux États-Unis. Au départ, l'éditeur nie et accuse les modders, puis reconnaît sa faute. Résultat : GTA : San Andreas est interdit à la vente aux mineurs et retiré des rayons des enseignes en attente d'un correctif. Plusieurs plaintes sont déposées par associations de parents et consommateurs, et les actionnaires se regroupent pour attaquer l'éditeur du jeu, Take-Two Interactive, en justice. L'affaire est finalement réglée à l'amiable en 2008 : plus de 20 millions de dollars sont déboursés pour dédommager les actionnaires. Côté clients, l'addition est moins salée : selon le New York Times, 2276 plaintes ont fait l'objet d'un remboursement n'excédant pas 35 dollars.

gta-vert class=
Crédit : Take-Two Interactive

L'empire du côté obscur

Mais pourquoi Rockstar a risqué si gros pour une simple mission ? D'après plusieurs observateurs du studio, ça n'a rien de surprenant. Dans un excellent papier sur l'affaire publié par Eurogamer, le journaliste Simon Parkin résume parfaitement le projet, à long terme, du sulfureux Dan Houser avec GTA : « Son objectif est d'aborder le côté obscur de la modernité et tous les tabous longtemps explorés au cinéma : le crime organisé, le trafic d'armes, le car-jacking, le trafic de drogue, l'arnaque, le trafic et le sexe ». Si la totalité des interdits énumérés par le journaliste ont été développés dans GTA III et GTA : Vice City, le contenu a caractère sexuel reste, en 2004, une ligne rouge jamais franchie par le studio, bien que le sujet ait été abordé en surface.

gta-rouge
Crédit : Take-Two Interactive

Pour rester en phase avec l'esprit de la série, pense Dan Houser, c'est l'évolution logique. C'est en tout cas ce qu'il explique, par mail, à sa directrice des opérations Jennifer Kolbe en 2004 : « En plus de la violence et du langage grossier, nous voulons inclure du contenu à caractère sexuel qui, je le comprends, est discutable pour certaines personnes, mais assez naturel (plus que la violence) quand on y pense et qu'on considère le fait que le jeu est destiné aux adultes ». Problème : un tel ajout ne « peut figurer dans un titre accessible aux mineurs », explique-t-elle, et entraînera automatiquement une réévaluation de la classification par l'ESRB (Entertainment Software Rating Boards) en « Adults Only », les privant de fait de « 80% de leur réseau de distribution ». Mais Dan Houser, lancé dans une croisade contre les conservateurs depuis le début du millénaire, tient bon. Et cherche, pendant des mois, un moyen de passer son contenu en force. Avant de faire volte-face à huit semaines de la sortie, sans doute inquiet des retombées économiques. La mission sera dissimulée, mais pas supprimée.

gta-maison
Crédit : Take-Two Interactive

« Le contenu des jeux n'est pas plus transgressif que d'autres divertissements »

S'il a pour projet de publier, à terme, ce contenu litigieux dans un patch correctif pour la version PC – contre l'avis de nombreux collaborateurs – Dan Houser se fait couper l'herbe sous le pied par sa propre communauté. Et se retrouve piégé dans un tourbillon qu'il trouvera, à posteriori, « injuste, épuisant et déprimant ». Un avis partagé par Patrik Wildenborg, le modder ayant révélé la supercherie au monde entier : « pourquoi un jeune de 17 ans aurait-il le droit de jouer à un jeu dans lequel on est libre de tirer sur les flics et de battre les femmes, mais dans lequel on n'a pas le droit de faire l'amour à sa petite amie après l'avoir fréquentée pendant un certain temps, se questionne-t-il. Je ne comprends pas comment certains Américains peuvent trouver que la vision de deux personnes faisant l'amour est plus dommageable pour un jeune de 17 ans que toute la violence du jeu ».

Lors de ses rares sorties médiatiques avant son départ de Rockstar, Dan Houser avançait le même argumentaire pour expliquer les controverses suscitées par sa série. Le problème n'est pas le contenu, mais le medium. « Tout ce que nous avons fait dans nos jeux a déjà été fait dans un film ou un livre, explique-il à Libération en marge de la sortie de GTA IV. Le contenu des jeux n'est pas plus transgressif que celui d'autres divertissements, et beaucoup moins que l'Art moderne. Moins choquant, aussi. ». Trop tôt, trop forcé ou hors de propos, « Hot Coffee » ? Chacun se fera son avis. Ce qui est sûr, c'est que les dataminers sont formels : la mission est bien présente dans le code de GTA : The Trilogy Remastered. Mais cette fois, elle est inaccessible.

GTA : The Trilogy dans la boutique Micromania

Occasion
Grand Theft Auto V (GTA)
Grand Theft Auto V... hum... Vous connaissez pas ? Pas possible...
4.3886
Item No. 57093 57093 PRODUITS RECYCLES 5026555417006
4.3886 5 175
26,99€
In stock used Micromania
Prochaine sortie
Début 2022
GTA The Trilogy The Definitive Edition
Jouez aux classiques de la trilogie originale de Grand Theft Auto qui ont ouvert la voie au genre
0.0
Item No. 116182 116182 NINTENDO 0045496429034
59,99€
In stock new Micromania
Occasion
GTA The Trilogy The Definitive Edition
Jouez aux classiques de la trilogie originale de Grand Theft Auto qui ont ouvert la voie au genre
0.0
Item No. 116179 116179 PRODUITS RECYCLES 5026555430814
49,99€
In stock used Micromania
GTA The Trilogy The Definitive Edition
Jouez aux classiques de la trilogie originale de Grand Theft Auto qui ont ouvert la voie au genre
1.5
Item No. 116178 116178 TAKE 2 5026555430814
59,99€
In stock new Micromania
Exclusivite
Grand Theft Auto V : Edition Premium Online - Exclusivité Micromania
Un jeune arnaqueur, un braqueur de banque à la retraite et un terrifiant psychopathe doivent effectuer une série de braquages pour survivre dans une ville sans pitié où ils ne peuvent faire confiance à personne, et encore moins les uns aux autres.
4.7
Item No. 87230 87230 TAKE 2 5026555424301
33,99€
In stock new Micromania
Occasion
GTA The Trilogy The Definitive Edition
Jouez aux classiques de la trilogie originale de Grand Theft Auto qui ont ouvert la voie au genre
0.0
Item No. 116181 116181 PRODUITS RECYCLES 5026555365987
49,99€
In stock used Micromania
GTA The Trilogy The Definitive Edition
Jouez aux classiques de la trilogie originale de Grand Theft Auto qui ont ouvert la voie au genre
0.0
Item No. 116180 116180 TAKE 2 5026555365987
59,99€
In stock new Micromania
Occasion
Grand Theft Auto V (GTA)
Grand Theft Auto V... hum... Vous connaissez pas ? Pas possible...
4.375
Item No. 57095 57095 PRODUITS RECYCLES 5026555284097
25,99€
In stock used Micromania
Exclusivite
Grand Theft Auto V : Edition Premium Online - Exclusivité Micromania
Un jeune arnaqueur, un braqueur de banque à la retraite et un terrifiant psychopathe doivent effectuer une série de braquages pour survivre dans une ville sans pitié où ils ne peuvent faire confiance à personne, et encore moins les uns aux autres.
4.7
Item No. 87231 87231 TAKE 2 5026555360036
33,99€
In stock new Micromania
Occasion
En magasin uniquement
Grand Theft Auto V (GTA)
Grand Theft Auto V... hum... Vous connaissez pas ? Pas possible...
4.0
Item No. 68486 68486 TAKE 2 0000000068486
25,99€
In stock used Micromania
Occasion
En magasin uniquement
Grand Theft Auto : San Andreas (GTA)
Le retour d'un des meilleurs GTA
4.4545
Item No. 77634 77634 DA2G 0000000077634
13,99€
In stock used Micromania