Quels jeux existent vraiment dans cette liste ?
Dossier

Quels jeux
existent vraiment
dans cette liste ?

Crédit : Double Fine Productions
Selim K.
Selim K.
Auteur Micromania-Zing

Jouons à un petit jeu. Nous avons mêlés quelques-uns des titres les plus WTF qui existent à de pures inventions de notre part. Saurez-vous déceler le vrai du faux ?

Jeu numéro 1

Vous vous souvenez des crabes que l’on retrouvait dans les supermarchés il y a quelques années ? Dans des aquariums - ou plutôt des bacs dégueulasses - ces derniers devaient vivre un enfer. Et justement, un studio s’est amusé à nous en donner le contrôle. Le but : éviter le poissonnier, s’enfuir du bac, puis réussir à s’échapper du supermarché pour rejoindre les égouts puis la mer. Tout cela sans se faire remarquer par la clientèle, et en marchant de côté. Alors, ce titre existe-t-il ?

Jeu numéro 2

Ici, il est question d’un jeu dans lequel le joueur prend les commandes d’une chenille. Il est possible de contrôler ses deux extrémités avec les deux joysticks, et donc de l’étendre ou de la faire avancer. Les points gagnés par les joueurs peuvent être convertis sur le multijoueur en ligne, et ainsi faire grandir une chenille intergalactique qui peut s’étendre jusqu’à la Lune, Mars, Jupiter et même jusqu’au Soleil. Fiction ou réalité ?

Jeu numéro 3

Parlons maintenant d’un jeu dans lequel on peut absolument TOUT contrôler. Le moindre atome, la moindre molécule, une chaise, un éléphant, un mégot, une planète ou le slip de Jean-Jacques. Le truc, c’est que chacun de ces éléments est en mesure de communiquer. Non pas pour hurler sa souffrance - comme pourrait le faire le slip de Jeannot - mais plutôt pour vous lancer sur des questionnements philosophiques. Genre, remettre en question le sens de la vie dans une conversation avec une brosse à chiottes. Une situation tellement courante dans la vie de tous les jours que le jeu existe vraiment, non ?

Jeu numéro 4

Ce jeu consiste simplement à entrer dans le rêve d’une fleur ornant la fenêtre d’un appartement. Genre les pétunias de la voisine du dessus. Dans ce rêve, vous contrôlez le vent, qui dirige lui-même un pétale dans des prairies verdoyantes. Au fur et à mesure de la progression du joueur, d’autres pétales rejoignent le premier, et redonnent vie à une ville entière. Qu’est-ce que vous en pensez ?

Jeu numéro 5

Il existe une multitude de simulateurs dans le monde du jeu vidéo. Conducteur de train, pilote d’avion, monteur de PC Gaming : il y en a pour tous les goûts, mais un en particulier se dégage de la masse. Et il est tout récent. Il s’agit d’un simulateur de… tests PCR liés au COVID. Dans ce dernier vous incarnez un agent médical, roi dans la manipulation du coton-tige, qui doit tester un maximum de personnes en un minimum de temps. Tout en analysant finement la structure nasale de la personne concernée. Par contre, contrairement aux autres simulateurs, celui-ci à laisser le réalisme de côté pour se diriger vers un aspect plus fun. Enfoncez votre tige un peu trop loin et vous perforez le cerveau. Enfoncez-le avec un mauvais angle, et c’est l'œil de cette pauvre vieille qui quitte son orbite. Un véritable Docteur Maboul des temps modernes. Alors, vrai ou faux ?

Jeu numéro 6

Notre dernier jeu reprend le concept du chasseur chassé. On y incarne différents animaux : un cerf, un phacochère, un faisan ou encore un renard. Et, comme vous devez vous en douter, il s’agit de… massacrer le chasseur à vos trousses. Effacer ses traces et créer des diversions, pour mieux l’empaler, le charger, lui crever les yeux avec des serres acérées ou plein d’autres supplices bien mérités pour la victime. Plus vous progressez dans le jeu, plus la difficulté augmente. Effectivement, si au début on contrôle des espèces relativement petites et facilement dissimulables, on peut arriver à un niveau qui nous plonge en pleine savane, au contrôle d’un 6 tonnes, aussi appelé éléphant. Tout devient alors plus complexe. D’après vous, ce super jeu existe-t-il ?

Verdict 1 : Ce jeu est… totalement inventé. On a juste eu de la peine pour ces pauvres tourteaux partis trop tôt. Une barbarie sans égal, et juste sous nos yeux. Aujourd’hui encore, on marche en crabe en leur honneur.

Verdict 2 : Ce jeu existe… bel et bien. Il s’agit de Noby Noby Boy, qui est même un titre de Bandai Namco sorti en 2009 ! À l’époque, il s’était frayé un chemin sur PlayStation 3, et tout est absolument vrai dans notre description. Les joueurs qui disposent d’une connexion peuvent cumuler leurs points pour faire grandir Girl, l’improbable chenille de l’espace. Il faut savoir que les développeurs s’amusaient avec sa croissance, puisque chaque planète atteinte par Girl débloquait du nouveau contenu pour l’ensemble des joueurs. Un concept génial, qui a réussi à envoyer une chenille au contact du soleil avant la NASA.

Verdict 3 : Cette description peu banale est carrément… vraie. C’est celle de Everything, le titre de ce génie de David OReilly. On vous conseille d’aller mater quelques images de ce chef-d'œuvre, ça vaut le détour. Et sachez qu’il n’est pas forcément question de la philosophie d'Édouard au foulard, élève de Première L fumant des roulés, mais plutôt des questions existentielles d’Alan Watts. Un philosophe anglo-saxon qui a marqué le XXe siècle. Le jeu vidéo n’a vraiment aucune limite.

Verdict 4 : Ce jeu existe… vraiment. Il s’appelle Flower, aka le meilleur des antidépresseurs, ou le jeu du hippie préféré de ton hippie préféré. On n’arrive même pas à imaginer comment les gars de Thatgamecompany ont réussi à vendre leur concept. Ou alors, si, on peut avoir une petite idée. Mais elle comprend l’usage de substances illégales, donc on va la garder pour nous.

Verdict 5 : On vous le dit direct : ce jeu n’existe carrément pas. Du moins, pour le moment. Parce qu’on sait très bien qu'un sombre développeur indépendant va bientôt nous le pondre sur mobile. Et atteindre des millions de téléchargement pour un jeu fini à l’urine. C’est toujours comme ça que ça se passe.

Verdict 6 : Vous pouvez arrêter de rêver, ce jeu n’existe malheureusement pas. C’est juste un souhait profond de notre part, qui, on l’espère, trotte déjà dans la tête d’un studio. Car on tient ici l’un des meilleurs concepts qui soit concernant un jeu permettant de calmer ses envies de violences quotidiennes. Et puis, si un studio veut s’y essayer, il y a peut-être un petit coup à tenter : attendre la sortie d’une nouvelle version de Bambi. Le million de ventes assuré.