Mais d’où vient cette obsession pour les nazis zombies ?
Dossier

Mais d’où vient
cette obsession
pour les nazis zombies ?

Crédit : Activision
Valentine B.
Valentine B.
Autrice Micromania-Zing

Pour la sortie de Sniper Elite 5, on a eu envie de parler d’un des ennemis les plus populaires dans la pop culture : les nazis. Mais plus particulièrement de leur forme zombifiée. Quand le mal rencontre le mal.

Dead Snow, Outpost, Zombie Army, Call of Duty, Sniper Elite : Nazi Zombie Army… Ces titres issus du cinéma et du jeu vidéo partagent tous le même antagoniste : un zombie du IIIe Reich. Pourquoi ? Parce que c’est l’ennemi par excellence : immortel, dégueulasse et historiquement démoniaque. Bref, le mariage est parfait, et dure encore. Eh non, le divorce n’est pas pour demain.

Sniper_deadsnow
Crédit : Euforia Film

Horreur + horreur = un ennemi idéal

Présenter les nazis ? Pas besoin ! Et en ce qui concerne les zombies ? Pareil, on vous laisse regarder Dawn of the Dead de George Romero pour vous faire une idée. Et si on mélangeait les deux ? Histoire de créer un plat bien dégueu. Mais d’où vient cette recette infernale d’ailleurs ? Eh bien, cette création remonte à une comédie américaine datant de 1941, nommée King of the Zombies. Pour rappel, le film a été produit pendant la Seconde Guerre mondiale, ce qui fait du peuple qui a élu Donald Trump à sa tête, un maître dans l’art de la provocation. Oser sortir un film de nazis pendant la guerre… C’est donc ça le culot ?

Depuis, le nazombie (un nom approprié pour cet affront) apparaît souvent au cinéma, notamment dans Dead Snow, et dans certains jeux vidéo. Imaginez, même Call of Duty, soit le FPS de guerre par excellence, propose un mode bien marrant avec des revenants du IIIe Reich dès le premier Black Ops. Une idée étrange pour un jeu qui se déroule pendant la Guerre froide…

Sniper_callof1
Crédit : Activision

Seulement, un truc nous échappe. On comprend le besoin de défoncer du nazi, mais pourquoi les zombifier ? Eh bien, déjà parce que le nazi est “maléfique et fou” comme l’écrit le journaliste Corentin Lamy pour Le Monde. Et enfin le zombie est terrifiant et féroce, un truc à fuir absolument. Alors si on fait s’accoupler les deux, cela donne un vilain pas beau. Et encore, c’est un doux euphémisme, à exterminer de toute urgence.

Et pourquoi vont-ils si bien ensemble ? Mais c’est parce qu’ils incarnent le MAL ABSOLUUUUU ! Le vrai, pire que Satan en personne ! Ils sont la combinaison de ce que l’Humanité déteste le plus et de ce dont elle est le plus effrayée. Ce couple horrible maintient la peur à l’état pur, que ce soit avec leurs idéaux ou rien qu’en montrant leur tronche. En fin de compte, cela fait d’eux des ennemis super simplistes car on a aucun mal à les détester et à les défoncer. Pas de pitié pour les zombies naze-i-s.

La jouissance de les défoncer

Sniper_sniper
Crédit : Rebellion Developments

Ils sont nombreux les zombies, les zombies très très nazis. Sympa comme comptine, non ? Généralement, ils se déplacent en bande organisée et, comme tout zombie qui se respecte, aiment bien attaquer tout ce qui bouge. Pour vous faire une idée, il suffit d’aller checker le mode de Call of Duty WWII. Et évidemment, ils sont méga clichés à rester terrer dans leur bunker secret à mener des expériences pour à nouveau conquérir le monde. Ah oui, on a oublié de vous dire : les nazombies veulent lancer le Quatrième Reich à Zombieland. Même Sniper Elite en a fait un standalone avec Nazi Zombie Army, où les revenants aryens utilisent des armes à feu… Alors que, de base, ils titubent et leurs membres, à force de pourrir, ne font que tomber. Des zombies avec une conscience ? Un concept aussi bizarre qu’effrayant.

Alors, quand on nous offre la possibilité de les défoncer, de toutes les manières qu’il soit, cela procure un sentiment de joie (non dissimulée) ! Fusils, bazookas et poings, tous les coups sont permis. Par ailleurs, pourquoi ça fait du bien de s’en débarrasser ? Déjà parce que ça défoule, c’est toujours gratifiant après une journée de boulot bien ennuyeuse d’aller massacrer ces saletés. Mais aussi, tout simplement, parce que c’est jouissif de terrasser des nazis, même morts-vivants. Bien que notre génération n’ait pas vécu ce tournant atroce de l’Histoire, on prend ce concept comme une vengeance de l’horreur du passé enduré par nos ancêtres. Cela fait-il de nous, les gamers, des justiciers ? Voilà un nouveau titre à mettre dans un CV.

Un mal fait pour régner

On peut dire que le zombie nazi n’est pas près de disparaître des radars de la pop culture. Immortel et facho extrême, c’est la recette “miracle” du Mal absolu. Le véritable boss final des méchants. Peut-être qu’à l’avenir, ils auront envie de conquérir l’espace - voire même la galaxie ! Ou simplement asservir le monde à coup de “nazombification” tout droit sorti de leurs expériences scientifiques venues du fond de leur bunker froid et humide. Un funeste destin… Mais nous résisterons, une seconde fois !

Sniper_moustache
Crédit : Rebellion Developments

Peut-on oublier les atrocités perpétrées par cette soit-disante “race supérieure” ? Non, jamais. Alors on ne pourra jamais se lasser de les défoncer. Pourquoi voudrait-on mettre un terme à un défouloir qui a l’air de plaire aux joueurs ? Dans le cas de Sniper Elite 5 qui débarque, aucun mode de zombie nazi n’est prévu, malheureusement. Cependant, cela n’empêchera pas les morts-vivants du IIIe Reich de faire un jour leur retour dans des jeux comme Call of Duty ou dans des nanars cinématographiques. Et l’accueil du public sera explosif, comme le missile qu’ils se prendront en pleine tronche !

Sniper Elite 5 sur PS5 dans la boutique Micromania