Les raisons de croire en Westworld
Dossier

Les raisons
de croire en
Westworld

Crédit : HBO
Selim K.
Selim K.
Auteur Micromania-Zing

Forte d’un énorme casting, d’un budget fou et d’un concept bien ficelé, la série Westworld de HBO n’a pourtant pas explosé comme elle le devait. Avec la saison 3 qui arrive le 15 mars, on revient sur toutes les raisons qui pourraient vous y convertir, ou vous y faire revenir.

Un casting d’anthologie

westworld-cassel
Crédit : HBO

À l’heure de se lancer dans une nouvelle œuvre, série ou film, nos yeux se posent irrémédiablement sur sa distribution. En quête d’un nom ronflant, ou simplement de notre comédien fétiche. HBO n’a que trop bien compris cette mécanique de pensée. Sachant pertinemment qu’il faudrait du lourd pour prendre la succession du géant Game of Thrones, la production a mis le paquet : les premières saisons nous offrent des joutes entre Anthony Hopkins, l’excellent Ed Harris, Evan Rachel Wood ou encore le futur commissaire Gordon, Jeffrey Wright. Les personnages principaux sont parfaitement campés, entre acteurs de légende (Hopkins et Harris), et jeunes loups talentueux. D’ailleurs, HBO a récemment dévoilé de nouvelles têtes pour venir compléter tout ça. Autant dire que cela fait saliver : Aaron Paul, aka Jesse Pinkman de Breaking Bad, va rejoindre le cast de la saison 3, mais aussi Lena Waithe aperçue dans Ready Player One, et surprise… notre Vincent Cassel national y figure également ! Westworld se dote ainsi de nouveaux visages pour un nouveau départ, donc si vous avez abandonné entre temps, vous pouvez toujours faire de même. Prendre un nouveau départ, évidemment, pas touche aux visages qui ne vous appartiennent pas.

Un budget démentiel…

Comme dit précédemment, l’idée de HBO est de faire de Westworld sa nouvelle coqueluche après Game of Thrones. En ce sens, la boite a dépensé la coquette somme de 100 millions de dollars ne serait-ce que pour sa première saison. Au total, cela représente entre 8 et 12 millions par épisode. C’est colossal, oui, mais surtout nécessaire pour payer les stars à l’écran ainsi que les effets spéciaux et autres décors de rêve. Car, si vous n’êtes pas familier de l’univers de Westworld, sachez que l’action prend place dans un parc d’attraction géant au décor désertique. On y découvre de superbes plans tournés dans les canyons de l’Utah (États-Unis), ainsi qu’une tonne d’effets chiadés pour des panoramas absolument magnifiques. Le travail de l’image effectué par HBO est titanesque. Rien n’est laissé au hasard, et on est loin de la petite série carrément cheap. Comme, au hasard, une série mettant en scène un célèbre sorceleur. Bref, vous l’avez compris, HBO a les moyens pour mettre en œuvre ses ambitions démesurées, et en plus d’un portefeuille bien garni, elle s’appuie sur concept très accrocheur sur le point de faire peau neuve. Parce que, oui, les évènements de la saison 2 et les différents trailers nous laissent penser à un changement de décor à venir. Peut-être assisterons-nous à la tant attendue sortie du parc ? Une arrivée au centre d’une mégalopole bien connue ? Difficile de savoir pour le moment, mais on sait à coup sûr que l’ambiance générale de la série est à un gros tournant avec cette saison 3.

…pour un concept fort

westworld-vautour
Crédit : HBO

La série, créée par Lisa Joy et Jonathan Nolan, est basée sur le film du même nom de Michael Crichton de 1973. Pour ceux ne connaissant pas son univers, elle mélange science-fiction et western, se déroule dans un futur proche et se concentre sur un parc à thème appelé "Westworld". Une fois dans le parc, les visiteurs interagissent avec des robots vivants, appelés "hôtes", ce qui leur permet de jouer des rôles dans des scénarios élaborés. Un RPG, en quelques sorte. Lorsque les hôtes, autrefois obéissants, deviennent conscients, le parc méticuleusement conçu commence à s'effilocher dans un chaos total. Alors, certes, l’histoire de l’intelligence artificielle qui s’éveille est un grand marronnier cinématographique, mais Joy et Nolan ont au moins le mérite de le sublimer, en s’attaquant à l’humanité robotique et non à la survie humaine comme cela a été fait un milliard de fois. Si vous n’avez pas accroché à la dernière saison, dites-vous que le concept initial qui vous a séduit est toujours le même, et qu’il risque fortement d’atteindre son point culminant dans la saison à venir.

Du Game of Thrones Ă  tous les Ă©tages

Si vous vous sentez orphelin depuis la fin de GOT, sachez que quelques éléments du show de George R.R. Martin ont fait le transit jusqu’à Westworld, HBO oblige. On pense notamment à Ramin Djawadi, qui n’est autre que le compositeur de la bande-son de Game of Thrones, et qui se retrouve également sur les crédits de Westworld. Cette fois, Djawadi s’amuse à réarranger des titres de Radiohead, des Rolling-Stones, Amy Winehouse, Kanye West ou encore du Wu-Tang Clan ou Nirvana. Côté générique aussi on prend les mêmes et on recommence avec Patrick Clair. L’homme, à l’origine du cultissime générique de Game of Thrones, nous a concocté une petite merveille dans la même veine. Sauf qu’au lieu de voir la formation du Royaume de Westeros, on assiste plutôt à la création des différents robots de la série. On sait également que David Benioff et D. B. Weiss, les créateurs de GOT, ont le droit à leur petit caméo dans la saison 3 à venir. La quête du Trône de fer est bel et bien terminée, mais sachez qu’elle continue d’exister au sein de Westworld.

La saison de l’émancipation

Si Westworld était une automobile, elle tournerait à coup sûr au diesel. Son écriture est tournée de façon à s’attarder sur les détails, pour un meilleur développement des personnages comme de l’intrigue. Comme Breaking Bad en son temps, Westworld démarre sur un rythme relativement lent, prenant le spectateur par la main pour lui présenter les subtilités de son univers. Cela peut en rebuter certains, qui ont peut-être déjà abandonné, mais s’avère presque crucial si la série est vouée à durer dans le temps. Parce qu’au fond, plus le développement est léché, plus l’explosion qui suit est détonante. Du moins, quand c’est bien réalisé. Et justement, sans entrer trop dans le détail pour éviter tout spoil, la saison 3 s’annonce comme celle de l’émancipation. Certains « hôtes », dont on taira les noms, ont réussi après moult péripéties à se défaire des limitations du parc. C’est donc tout un nouveau monde qui s’offre à eux, et, pour nous, une aventure complètement nouvelle. De quoi lui donner sa place sur le trône dont elle est l’héritière ? Réponse le 15 mars.

En magasin uniquement
Figurine Funko Pop! N°461 - Westworld - Bernard Lowe
Item No. 76139 76139 FUNKO 0889698135276
En magasin uniquement
Figurine Funko Pop! N°456 - Westworld - Dolores Abernathy
Item No. 76137 76137 UNDERGROUND TOYS 0889698135252
En magasin uniquement
Figurine Funko Pop! N°458 - Westworld - Maeve
Item No. 76140 76140 FUNKO 0889698138819
9,99€
In stock new Micromania
En magasin uniquement
Figurine Funko Pop! N°457 - Westworld - Teddy
Item No. 76142 76142 UNDERGROUND TOYS 0889698143677
9,99€
In stock new Micromania