Les jeux de rallye à travers les âges
Dossier

Les jeux de rallye
à travers les âges

Crédit : WRC
Maxime L-G.
Maxime L-G.
Auteur Micromania-Zing

Alors que WRC 9 s’apprête à foncer sur vos consoles, saviez-vous qu’il fait partie d’une grande lignée ? Celle des jeux de rallye, qui de tout temps ont été une institution du jeu vidéo.

De nos jours, lorsque l’on pense aux jeux de rallye, on imagine immédiatement des vitrines graphiques poussées et des simulations retorts où l’achat d’un volant et de pédale est souvent recommandé. Pourtant, cette vision est plus que moderne et ne prend pas en compte le fait que les jeux de rallye ont existé… depuis que le jeu vidéo est jeu vidéo. Petit retour en arrière pour comprendre d’où vient WRC 9.

Pac-Man de grosses cylindrées

Le saviez-vous ? Le premier jeu vidéo de rallye date de… 1973 ! Eh oui, le genre est loin d’être moderne, et est au contraire un précurseur de l’arcade. Le premier jeu de rallye s’appelle tout simplement Rally, et est sorti sur arcade. Cette première adaptation a été motivée par la toute première fois que le championnat du monde de rally était organisé. Depuis, les adaptations se sont succédées comme le Rally-X de Namco ou encore Safari Rally de SNK. Souvent, ces jeux sont en vue du dessus et ont plus attrait à des gens de labyrinthes que de course, faute des limites techniques de l’époque. Cependant, la formule fonctionne et chaque année consécutive a le droit à de multiples jeux de rally de la sorte.

C’est plus fort que toi

Il est absolument impossible de parler de l’histoire des jeux vidéo de rallye sans parler de Sega Rally Championship. Parlez-en à quiconque a connu son avènement en 1994, et vous verrez des étoiles briller dans leurs yeux. Sega Rally Championship a été une claque phénoménale en arcade à l’époque, et pour cause : il est le premier jeu de rallye en 3D, et a représenté une évolution graphique incroyable pour son époque. Ce n’est pas pour rien si Sega était considéré comme un géant à l’époque ! La borne a connu des centaines de milliers d’heures de jeu, et est toujours appréciée aujourd’hui. La conduite y est arcade, mais les sensations sont bien là. À l’époque, personne ne se doutait qu’un tel jeu réussirait un jour à trouver le chemin des consoles de salon tant il paraissait en avance sur tout ce qu’il se faisait à l’époque. Le rallye a donc aussi marqué l’histoire du jeu vidéo de cette façon.

Crédit : Sega

Cocorico

Il n’aura cependant pas fallu longtemps avant que la technologie évolue assez pour qu’on profite d’une expérience similaire sur console. Bien des français ont grandi avec ce nom en tête : V-Rally, sorti en 1997. Le jeu de rallye développé par les français d’Infogrames s’est retrouvé dans presque tous les foyers de l’époque. Et pour cause : il était vraiment excellent. Direct héritier de Sega Rally, il mettait lui aussi en avant une expérience un peu plus arcade où le contre-la-montre était roi. Là encore, V-Rally est presque une marque de l’époque dans laquelle il a grandi, comme une madeleine de Proust pour de nombreux joueurs.

Un peu de sérieux

Aux côtés de V-Rally, on trouvait un deuxième compétiteur : Colin McRae Rally, sorti en 1998 et développé par Codemasters. Quand V-Rally mettait en avant un gameplay arcade, son compétiteur direct mettant en avant son côté simulation. Le comportement des voitures, des terrains, la gestion des vitesses faisaient partie intégrante du gameplay pour trouver une expérience peut-être moins facile à prendre en main pour les néophytes, mais bien plus profonde. C’est aussi à ce moment que les jeux vidéo de rallye ont trouvé leurs lettres de noblesse : Colin McRae Rally a non seulement un grand nom rattaché à lui, mais aussi les pilotes et voitures officiels de la compétition de l’année. Codemasters a donc offert au rallye une nouvelle avenue plus sérieuse, où le jeu vidéo prenait un peu plus de caractère.

Crédit : Codemasters

Le ralliement

Les années suivantes, et particulièrement sur la génération PS3/Xbox 360, le rallye est resté présent mais d’une autre manière. Si les grandes licences ont continué de se vendre, l’augmentation de la puissance des consoles a surtout permis aux jeux de course traditionnels de varier leurs gameplay. Ainsi, le rallye est devenu… une épreuve. Un gimmick. Un mode particulier dans des jeux se voulant toucher à tout, comme la licence Forza de Microsoft. Il a donc souligné surtout l’évolution des technologies utilisées pour les jeux vidéo, où les moteurs physiques se sont sophistiqués. Quoi de mieux pour se rendre compte du chemin parcouru que de le passer de goudron à terre en temps réel, et voir le comportement de la voiture changer du même temps ?

WRC et plus si affinités

Tout cela ne veut pas dire que les vrais jeux dédiés au rallye ont été oubliés. Bien au contraire : ils se sont sophistiqués. De nos jours, le lien entre la compétition officielle et le jeu vidéo est toujours plus serré, et la WRC met chaque année en avant son jeu officiel. WRC 9 en est l’héritier, et intègre les trois rallyes de la compétition officielle pour les 13 manches programmées cette saison. Le gameplay est plus travaillé que jamais, tout comme les graphismes, faisant que l’on peut vraiment profiter de ce qui fait le sel du rallye : le fait d’être un pilote hors pair dans un environnement complexe, où la conduite importe autant que l’adaptabilité.

Retrouvez WRC 9 dans la boutique Micromania