Cheat codes : tricher n’est pas jouer
Dossier

Cheat codes :
tricher n’est pas jouer

Crédit : Rockstar Games
Nico Prat
Nico Prat
Expert Micromania-Zing

Haut, haut, bas, bas, gauche, droite, gauche, droite, B et A une fois le jeu mis en pause. Sur le papier, cela ne veut rien dire. Mais une fois la console branchée, ces touches, actionnées dans l’ordre, pourraient bien vous ouvrir un océan de possibilités. Il s’agit d’un cheat code, l’un des plus célèbres (le code Konami, créé en 1986 par un développeur du jeu Gradius sur NES). Mais au fait, d’où viennent-ils et pourquoi existent-ils ? Récit.

Tout débute en 1983. Dans Manic Miner, jeu vidéo de plateforme conçu pour le ZX Spectrum par Matthew Smith, vous devez récupérer des objets dans vingt cavernes avant que le taux d'oxygène n'atteigne zéro. Simple. Basique. Mais en tapant 6031769, vous devenez alors invincible, et pouvez dès lors déambuler comme bon vous semble. Ce code est en fait le numéro de permis de conduire de Matthew Smith. Pourquoi est-il là ? Tout simplement parce que ce cheat code, ou code de triche en bon français, fut créé à l’origine par les programmeurs chargés de tester les softs en modifiant leurs règles, afin d’explorer plus facilement l’ensemble des interactions du jeu. Logique. Dans un premier temps, ces codes furent intégrés involontairement. Puis, ils devinrent presque l’usage. Une surprise dans un premier temps, un objet de désir par la suite. Les magazines spécialisés consacrent parfois des pages entières à ces codes permettant de devenir surpuissant, de posséder toutes les armes, de courir très très vite.

Mais le cheat code n’a pas uniquement une fonction d’amusement. Certes, les plus connus le sont car ils permettent de s’éclater pendant des heures et des heures et des heures. Ainsi, tout le monde se souvient du célèbre "IDDQD" à taper sur son clavier dans Doom, et qui rendait le joueur immortel. De même, avec GTA 5, Rockstar Games a fait très fort avec plusieurs dizaines de codes disponibles, permettant, en vrac, d’obtenir toutes les armes, de faire apparaître un hélicoptère, ou de rendre nos coups de poing explosifs. Enfin, le code "motherlode" sur Les Sims 2, Sims 3 et Sims 4) vous rend immédiatement riche et vous permet donc de bâtir la maison de vos rêves sans même prendre le soin de trouver un travail.

cheatcode-mortalkombat
Crédit : Capcom

Cependant, l’un des cheat codes les plus célèbres était en réalité, fait notable, une manière d’échapper à la censure. Petit rappel des faits : le premier Mortal Kombat est sorti sur borne d’arcade. Nous sommes en 1992, et la planète entière se délecte de ce jeu ultra fun et sanglant. Mais au moment de son arrivée sur consoles, Nintendo et Sega s’interrogent : faut-il censurer ce jeu ? Les premiers décident de livrer une version soft, sans une goutte de sang. Les seconds aussi, mais à un détail près : les développeurs ont inséré un message d’accueil sous-entendant qu’il y avait un code secret. Et en effet, en appuyant sur « A, B, A, C, A, B, B » sur ce même écran, il était permis de jouer au jeu dans sa version d’origine, gore donc, incluant le sang et les fatalités qu’on aime tant. Chez Nintendo, rien de cela en revanche. Et sans surprise, c’est la version dispo sur Genesis qui s’est le mieux vendu.