Mais qui est William Adams, le "samouraï occidental" qui a inspiré la Team Ninja ?
Dossier

Mais qui est
William Adams, le "samouraï occidental"
qui a inspiré la Team Ninja ?

Crédit : Sony Interactive Entertainment

En 2017, la Team Ninja nous a prouvé qu’elle en avait encore sous le capot en publiant l’excellent Nioh. Une superbe aventure inspirée par Dark Souls et mettant en scène un certain William Adams, le premier samouraï européen.


Une histoire vraie… Jusqu’à un certain point


Si les combats de notre héros contre le Grand Myriapode ou l’Ogresse découlent plus largement du folklore japonais, les faits racontés dans Nioh sont en partie réels. Car non, Adams n’est absolument pas le fruit d’un conte légendaire, vous pourriez même le retrouver au cœur d’une émission de Stéphane Bern un de ces jours. Il s’agit d’une figure historique née dans une modeste famille anglaise en 1564. Sa grande épopée commence pourtant aux Pays-Bas, contrée qu’il rejoint alors qu’il vient de fêter son 34ème anniversaire. Aventurier courageux et homme brillant, son objectif est avant tout de s’enrichir dans ce XVIème siècle propice au commerce maritime. Evidemment, nous sommes encore loin du Paris-New York en 7h à bord d’un A380, alors, quand il prend part à une expédition pour l’Extrême-Orient en 1598, Adams ne sait même pas s’il va en revenir. C’est là que le miracle commence. À bord du navire Liefde, il va vivre un long périple de pratiquement 2 ans en compagnie de quatre autres vaisseaux comprenant au total des centaines d’hommes.


nioh-vieux
Crédit : Sony Interactive Entertainment

Ce pan de l’aventure nous est d’ailleurs conté dans la cinématique d’introduction du jeu. Son voyage l’amène au Cap-Vert, île tenue par les Portugais avec lesquels les Hollandais sont en guerre, puis au détroit de Magellan, domicile d’Amérindiens pour le moins agressifs. Bilan, des centaines de morts et quatre bateaux disparus en un peu plus d’un an. Le fier William Adams se tient, lui, toujours à la tête du Liefde et la situation n’est pas beaucoup plus reluisante. Les vivres commencent à manquer et l’équipage décide donc de prendre en otages des émissaires espagnols de passage. La rançon est payée, les cales sont remplies de nourriture, mais les hispaniques, passablement énervés, se lancent à leur poursuite. Pas le choix, le Liefde doit s’enfuir en direction de l’océan Pacifique. Une manœuvre extrêmement dangereuse qui finira d’achever les hommes à bord. Lorsqu’il atteint les côtes japonaises, Adams n’est donc pas le vaillant guerrier « tanké »comme un bœuf que nous voyons dans la cinématique de Nioh. À peine capable de se lever, le corps décharné, le jeune anglais est récupéré par les hommes de Tokugawa Ieyasu, haut dignitaire nippon.


La naissance du premier samouraï occidental


C’est là que la fiction dépasse définitivement la réalité dans le titre de la Team Ninja. Adams n’est absolument pas à la poursuite d’Edward Kelley puisque cet homme, alchimiste ayant réellement existé, n’a probablement jamais croisé la route de notre héros et serait mort en 1597 ou 1598. Historiquement, l’arrivée du jeune anglais sur l’Archipel est donc purement providentielle. Lorsqu’il met la main sur cet étrange blondinet, Ieyasu est intrigué et, plutôt que de le crucifier comme le voudraient certains, demande à l’interroger en compagnie d’un interprète. À la surprise générale, les deux hommes se lient d’amitié. William Adams est un esprit brillant, tandis qu’Ieyasu est un souverain intéressé par les sciences étrangères.


Nioh-monstre
Crédit : Sony Interactive Entertainment

Si dans le jeu, Adams parvient à s’attirer les faveurs du grand maître grâce à sa capacité à percevoir les Yokais, en réalité, c’est surtout sa grande connaissance de l’ingénierie navale qui fera son effet. Dès 1604, notre héros dirige ainsi la construction d’un vaisseau de style occidental à la demande d’Ieyasu, désormais bien plus élevé en grade. L’ancien seigneur est en effet devenu Shogun, ce qui fait de lui le grand dirigeant du Japon. Sa toute puissance et sa bienveillance permettront à William Adams d’obtenir des privilèges quasi-inédits pour un étranger, devenant tour à tour diplomate, conseiller et enfin, samouraï. Il reçoit à cette occasion un nouveau nom, "Miura Anjin", ainsi que deux lames dont il ne se servira évidemment pas pour terrasser morts-vivants, cyclopes et autres créatures que vous avez pu croiser dans Nioh. À cette époque, les samouraïs commencent à délaisser leur statut de guerrier pour se tourner davantage vers des rôles de fonctionnaire. Adams est ainsi nommé Hatamoto, c’est-à-dire garde officiel du Shogun.


Un véritable "japonais naturalisé"


Vous voulez en savoir plus sur les similitudes entre Nioh et les faits historiques ? Tout d’abord, le samouraï occidental est bel et bien devenu un personnage d’une grande importance au Japon. Il reçoit un fief proche de ce qui est aujourd’hui devenu la ville de Yokosuka et s’occupera de gérer le commerce avec des navires venant d’Asie et d’Europe entre 1610 et 1620. Sa terre natale est loin, mais Adams a trouvé en l’Archipel nippon une nouvelle patrie d’adoption. Il vante notamment les louanges de cette terre gouvernée de manière sévère, mais avec une "grande civilité", allant même jusqu’à agacer un capitaine anglais de passage, John Saris. Dans une lettre, celui-ci le qualifie ainsi de "Japonais naturalisé", dans un sens plutôt péjoratif. Autre question importante : William Adams est-il bien retourné en Angleterre comme dans Nioh ? Non, selon l’auteur Giles Milton, lorsque les navigateurs britanniques commencent à venir commercer au Japon après 1610, notre héros se rend compte qu’un fossé culturel s’est creusé entre lui et les Anglais. Autrement dit, il ne se sent plus très à l’aise avec ses compatriotes. En 1613, il refuse tout simplement le retour en navire jusqu’à sa terre natale proposé par John Saris.


Sept ans plus tard, William Adams s’éteint à Hirado, touché par la maladie. Ce personnage hors du commun est encore aujourd’hui célèbre au Japon et des fêtes sont tenues en son honneur dans certaines régions du pays. Mais en dehors des romans et autres œuvres littéraires, c’est évidemment l’excellent Nioh qui a su lui rendre un vibrant hommage dans le domaine du jeu vidéo. Même si le samouraï occidental ne fera pas son retour dans Nioh 2, prévu pour le 13 mars prochain, il est clair que cette saga restera porteuse de sa formidable légende.