Unpopular Opinion : les adaptations live valent le coup
Dossier

Unpopular Opinion : les
adaptations live
valent le coup

Crédit : Paramount Pictures
Maxime L-G.
Maxime L-G.
Auteur Micromania-Zing

Les adaptations live sont la cible de nos pires blagues depuis des années. Mais en vrai ? Elles ont plus d’intérêt que vous ne le croyez.

Qu’est-ce que l’on appelle une adaptation live ? Il s’agit de reprendre généralement une œuvre des mangas, des animes, parfois même des jeux vidéo pour en faire un grand film ou une série… avec de vrais acteurs. Et il faut avouer que dans ce genre, on a connu de belles bouses : Dragon Ball Evolution est encore une bonne blague à se faire des dizaines d’années après sa sortie, personne n’a vraiment compris ce qu’a pris Netflix pour faire son film Death Note de la sorte, et on rigole encore des visuels d’Attack On Titan. Mais le live action ne se résume pas à ses pires exemples, et on va vous le prouver.

Le live action n’est pas fait pour vous

En étant fan d’un anime ou d’un jeu vidéo, on oublie souvent une chose : les adaptations en live action ne sont pas vraiment faites pour nous cibler. Parce qu’en vérité, on ne remplacera jamais l’œuvre originale dans nos cœurs. Le truc, c’est qu’il n’y a pas d’idée de remplacement : les live action sont des créations uniques destinées à rendre la licence populaire auprès d’un plus large groupe de spectateurs. Un groupe qui ne consomme pas de mangas ou d’animés comme nous le faisons. On ne parle pas ici de surpasser l’original, mais plutôt de créer l’ouverture d’esprit auprès des foyers hermétiques à nos passions, pour qu’ils puissent découvrir une nouvelle histoire phénoménale ou des personnages super attachants. Il y a un délire de génération là-dedans : nos parents et leurs parents avant eux n’ont jamais eu les mêmes habitudes de consommation. Mais une adaptation live permet à tous de se retrouver autour d’une même référence. Et ça, on ne peut pas aller contre !

Crédit : C&I Entertainment

Un petit plus pour les fans

C’est un fait difficile à accepter souvent, mais parfois… Même une adaptation ratée peut avoir un intérêt. Le meilleur exemple que l’on ait actuellement est Ghost in the Shell. Oui, le film avec Scarlett Johansson. Y a rien qui va, l’œuvre originale est à peine respectée, et le white washing est plus que présent. Mais ces visuels, par contre ? Ces visuels sortent vraiment du manga d’origine et nous permettent en tant que fans de nous y plonger un peu plus. Mais ne nous focalisons pas non plus sur les mauvaises adaptations ; les bonnes adaptations existent aussi ! Là encore, nous avons un bon exemple récent : Détective Pikachu. A la base, il s’agissait d’un petit jeu sorti en 2016 sur Nintendo 3DS exclusivement au Japon. Nous avons eu le droit à une version complète en 2018, mais on ne peut ignorer que par rapport à l’impact de la licence dans le monde, ce n’était pas grand-chose. Le film par contre, en s’attachant à offrir une direction artistique différente et une histoire à double lecture, a pu plaire aux parents comme aux enfants. Est-ce qu’on ne pourrait pas dire que l’adaptation live a réussi à parfaire ce que l’original a créé ?

Crédit : Aniplex

Les meilleures adaptations

Beaucoup pensent qu’il n’existe tout simplement pas de bonnes adaptations live. Mais est-ce que vous vous rendez compte qu’une d’entre elle a gagné le Grand prix du jury du Festival de Cannes en 2004 ? Et huit autres titres tout aussi prestigieux à travers le monde, au passage. Parce que oui, Old Boy de Park Chan-Wook est une adaptation en live action du manga éponyme de Nobuaki Minegishi et Karibu Marei. Et a réussi à devenir culte dès sa sortie. Même plus récemment, l’adaptation en trois parties de Kenshin le Vagabond a réussi à conquérir le cœur de ses plus grands fans comme des spectateurs lambdas. On peut faire confiance aux réalisateurs japonais pour filmer des combats de katana après tout. Et même les adeptes de Gintama, une série peu connue chez nous mais incroyablement culte, ont été surpris de retrouver l’humour extrêmement méta de la série dans son adaptation live. La qualité du film était telle qu’elle a eu le droit à une suite qui n’était absolument pas prévue par la production à l’origine.