Qui sont les grandes voix françaises du jeu vidéo ?
Dossier

Qui sont les grandes
voix françaises
du jeu vidéo ?

Crédit : Pixabay
Nico Prat
Nico Prat
Expert Micromania-Zing

Leurs visages nous sont la plupart du temps inconnu, et cela va de pair avec leur corps de métier : ils sont doubleurs, ils sont des voix, rarement des corps.

Il y a quelques jours, le légendaire Patrick Poivey, doubleur de Bruce Willis mais aussi de Mickey Rourke, Tom Cruise ou Kyle MacLachlan dans « Twin Peaks », nous quittait. L’émotion fut grande, preuve de l’importance d’une voix dans la carrière d’un acteur ou d’un film chez nous. Il en va de même dans le jeu vidéo, comme l’a confirmé très récemment No Straight Roads et son épatant casting vocal (Céline Monsarrat, alias Bulma dans Dragon Ball et voix française de Julia Roberts, entre autres grands noms). Nous avons donc souhaité mettre en avant cinq profils, trois femmes et deux hommes, sans lesquels le jeu vidéo en français ne serait pas le même.

Crédit : Françoise Cadol

Françoise Cadol

Elle est Sandra Bullock depuis Demolition Man en 1993, Tilda Swinton et Michelle Yeoh, mais aussi Mary Alice Young, la narratrice de Desperate Housewives. Sa carrière, débutée à la fin des années 80, la mène sur les planches de théâtre, chez Julie Lescaut, ou encore chez Ghibli (Yasuko Kusakabe, la mère des enfants de Mon Voisin Totoro). Mais Françoise Cadol est aussi une grande, une très grande voix de l’univers vidéoludique. Ses débuts, elle les fait avec Phantasmagoria, un jeu d'aventure horrifique développé et édité par Sierra On-Line en 1995. Mais c’est un an plus tard qu’elle accédera à la renommée : elle est en effet choisie pour être la voix française de Lara Croft, et l’est encore en 2014 et la sortie de Lara Croft and the Temple of Osiris. Entre les deux, rien de moins que le doublage d’Angelina Jolie dans les adaptations du jeu sur grand écran, mais aussi Outcast, Command & Conquer, Dead Space, Star Wars : The Clone Wars et le rôle de Madison Paige dans Heavy Rain. L’un des CV les plus riches de la profession.

Crédit : Donald Reignoux

Donald Reignoux

Jesse Eisenberg, Paul Dano, Jay Baruchel, Adam Brody, Channing Tatum, Joseph Gordon-Levitt, Casey Affleck… C’est bien simple : le CV de l’acteur et surtout doubleur Donald Reignoux est un éclatant who’s who du cinéma hollywoodien. Il faut dire qu’il sait y faire, puisqu’il a débuté dans la profession au début des années 90, à l’âge de dix ans seulement. Et en matière de cinéma comme de jeu vidéo, il est une voix qui compte. S’il est surtout connu pour avoir prêté sa voix à Sora dans les deux premiers Kingdom Hearts, il est également celle de Delsin Rowe dans inFamous: Second Son, de Spider-Man dans Marvel's Spider-Man, de Lúcio dans Overwatch, Connor dans Detroit Become Human, ou encore celle de l'animateur radio de Diamond City dans Fallout 4.

Crédit : Kelly Marot

Kelly Marot

Elle n’a que 33 ans, mais déjà près de vingt années d’expérience dans le métier du doublage. Kelly Marot est la voix française régulière de Jennifer Lawrence, Dakota Fanning, Sophie Turner et Margaret Qualley, mais fut aussi Cera dans Le Petit Dinosaure et La Vallée des Merveilles, pour le deuxième doublage, en 2002, ainsi que ses nombreuses suites directement sorties en vidéo. Et en matière de jeu ? Sa première expérience est celle de Pouce-Pouce Sauve le Zoo, en 1995 (nous n’y avons pas joué, soyons honnête), mais sept ans plus tard, elle est Kairi dans Kingdom Hearts, puis Violette dans l’adaptation des Indestructibles. Depuis, c’est un sans faute : League of Legends (Fiora & Zoé), BioShock Infinite (Elizabeth), Final Fantasy XIV: A Realm Reborn (Kan-E-Senna & Tataru), Resident Evil 2 Remake (Claire Redfield) et Death Stranding (Mama). Respect.

Crédit : Pierre Hatet

Pierre Hatet

Pierre Hatet, décédé 2019, était un acteur, et un grand, tout particulièrement actif dans le milieu du doublage. Il est surtout connu pour être la voix française, depuis Retour vers le futur, de Christopher Lloyd (“nom de Zeus Marty !”), mais fut aussi Cortex dans Minus & Cortex, et la voix du message de la série Mission : Impossible (“Bonjour Monsieur Phelps”). Sa renommée dans le domaine vidéoludique, il la doit à une prouesse : voix du Joker dans la plupart des séries télévisées, films d'animation et jeux de la franchise Batman, il parvint par son talent à tutoyer les sommets atteints par Mark Hamill dans le même rôle, souvent cité comme le meilleur interprète après Jack Nicholson lui-même. Et comme si cela ne suffisait pas à l’inscrire dans la légende, il fut également le narrateur du jeu Diablo en 1998. On s’en souvient encore.

Crédit : Laura Blanc

Laura Blanc

Laura Blanc assure régulièrement le doublage français de Kate Beckinsale (Pearl Harbor, Underworld), Cobie Smulders (dans les films de l’univers Marvel), et Jennifer Garner. Elle est aussi la VF d’Asajj Ventress dans la série The Clone Wars. Et dans nos consoles, elle est Nova (Heroes of the Storm), Chloé Frazer (l’intégralité de la saga Uncharted), Leliana (Dragon Age Origins, 2, Inquisition), Liara T’Soni (Mass Effect), ou encore Sona (League of Legends), ainsi que la Sorcière de Diablo III. Qui dit mieux ? Pas grand monde.