Gears of War : une saga qui marque
dossier

Gears of War :
une saga
qui marque

Crédit : Xbox Game Studios

On ne dirait pas devant tant de vigueur, mais la sĂ©rie Gears of War a dĂ©sormais 13 ans. DĂ©butĂ©e en 2006 sur la vĂ©nĂ©rable Xbox 360, elle est le fait d’Epic Games, studio qui avait dĂ©jĂ  Ă  son actif de nombreux Ă©pisodes de la cĂ©lĂšbre licence Unreal, grand nom du FPS compĂ©titif. Retour sur l’histoire d’un monument.


C’est sous la forme d’une extension de cette saga que Gears of War, baptisĂ© Ă  l’époque Unreal Warfare a Ă©tĂ© pensĂ©. L’idĂ©e n’était alors pas du tout de proposer un jeu de tir Ă  la troisiĂšme personne (TPS), mais bien un titre dans le style de Battlefield, avec tout un systĂšme de classes.


Gears V est disponible depuis septembre
Crédit : Xbox Game Studios

S'adapter aux nouvelles modes


Impliquant des robots gĂ©ants et une dimension multijoueur, le jeu aurait dĂ» sortir en l’état au tout dĂ©but des annĂ©es 2000. Mais laissĂ© de cĂŽtĂ© pour faire de la place aux Unreal plus classiques, le projet ne rĂ©apparaĂźtra que bien des annĂ©es plus tard. LĂ , plus question de FPS. Le jeu doit s’adapter aux nouvelles modes et attentes du jeu vidĂ©o. Car depuis le dĂ©but de ce nouveau millĂ©naire, certaines pointures ont imposĂ© un style, dĂ©frichĂ©es leur propre genre pour crĂ©er des maniĂšres de jouer inĂ©dites. C’est notamment le cas du cĂ©lĂšbre Resident Evil 4 et du moins connu Kill Switch.


Le premier, jeu phare de Capcom, a amenĂ© de l’action dans une sĂ©rie de jeux plutĂŽt basĂ©e sur la survie, le tout avec une mise en scĂšne novatrice oĂč la camĂ©ra Ă  l’épaule permet d’immerger le joueur. Kill Switch lui, a quasiment inventĂ© la notion de progresser dans une zone en se cachant derriĂšre des obstacles. InspirĂ© en majeure partie par ces deux modĂšles, le projet confiĂ© au jeune Cliff Bleszinski, alors chez Epic depuis plus de 10 ans, passe par plusieurs formes. D’abord pensĂ© comme un jeu horrifique, il Ă©volue ensuite jusqu’à prendre les contours d’un jeu de tir en bonne et due forme.


L’esthĂ©tique Warhammer 40.000


Gears of War a marqué son époque
Crédit : Xbox Game Studios

Il est alors temps de donner un nom Ă  ce nouveau titre. Le mot “War” est prĂ©sent depuis le tout premier “prototype”, et y est accolĂ© “Gears” sans raison particuliĂšre, Ă  part peut-ĂȘtre le goĂ»t profond de Bleszinski pour la saga Metal Gear Solid. Gears of War est donc nĂ© et sort en novembre 2006, TPS nerveux dans lequel le but est d’éliminer des crĂ©atures venues des trĂ©fonds de la planĂšte, les Locustes. Pour cela, le joueur dirige des soldats dont le design emprunte Ă©normĂ©ment Ă  l’esthĂ©tique Warhammer 40.000, dans des niveaux fermĂ©s. Chacun est structurĂ© selon une formule rĂ©pĂ©tĂ©e Ă  l’envi.


Dans les grandes lignes, tout s’articule autour d’un environnement dĂ©fini - grotte, ville, bĂątiment, etc - composĂ© de couloirs et d’endroits un peu plus ouverts servant d’arĂšne de combat : la progression se dĂ©roule donc entre phase d’exploration et de baston. Durant ces derniĂšres, tout le sel du jeu vient du fait de pouvoir se mettre Ă  couvert pour faire feu. Le joueur avance d’obstacle en obstacle, tout en essayant de contrĂŽler au mieux la foule d’ennemis qui ne manque pas de lui tomber dessus. Ces moments intenses d’action mettent aussi en lumiĂšre la mise en scĂšne du jeu, trĂšs cinĂ©matographique.


Gears of War, un TPS nerveux
Crédit : Xbox Game Studios

Une licence pionniĂšre


Le sentiment de vitesse et d’implication procurĂ© par la position de la camĂ©ra durant la course d’un personnage vers un abri, renvoie Ă  divers films de guerre, dans lesquels il est important d’ĂȘtre au plus prĂšs du conflit et donc de la tension. Gears of War fait tout cela trĂšs bien, Ă  tel point que ce systĂšme de couverture dynamique est devenu sa marque de fabrique. Cachant pour beaucoup la paternitĂ© de Kill Switch dans ce domaine. De suiveur, le jeu d’Epic Games est devenu prescripteur. Toute une palanquĂ©e de jeux sortis aprĂšs 2006 reprennent de façon plus ou moins proche le gameplay de Gears of War dans un tourbillon qui ne s’apaisera un tantinet qu’au dĂ©but des annĂ©es 2010. Plusieurs suites viennent enrichir la licence, notamment Gears of War 2, Ă©pisode virtuose, sans apporter autant de sang neuf qu’au dĂ©but.


Dernier nĂ© de la saga, Gears 5, dĂ©sormais dĂ©veloppĂ© par The Coalition, a rabattu les cartes au mieux en inventant une autre maniĂšre d’envisager l’aventure. Avec le succĂšs qu’on connaĂźt.

Occasion
En magasin uniquement
Gears of War 4
Item No. 68942 68942 PRODUITS RECYCLES 0889842121537
4.1905 5 42
5 Jeux de la sélection pour 20€
9,99€
In stock used Micromania
Occasion
En magasin uniquement
Gears of War Ultimate Edition
Item No. 61828 61828 PRODUITS RECYCLES 0885370951783
5 Jeux de la sélection pour 20€
9,99€
In stock used Micromania
Occasion
Gears Of War 3
Item No. 44734 44734 PRODUITS RECYCLES 0885370309584
5 Jeux pour 15€
5,99€
In stock used Micromania
Pack  Xbox One S 1to + Gears 5
Item No. 99998 99998 MICROSOFT 0889842479317
Console + Pass Ultimate 3 mois = -15€
299,99€
In stock new Micromania
Occasion
Gears Of War
Item No. 28896 28896 PRODUITS RECYCLES 882224260046
4.6667 5 3
5 Jeux pour 15€
4,99€
In stock used Micromania
Occasion
En magasin uniquement
Gears Of War 2
Item No. 36179 36179 PRODUITS RECYCLES 0882224721127
5 Jeux pour 15€
4,99€
In stock used Micromania
Occasion
Gears 5
Item No. 98951 98951 PRODUITS RECYCLES 0889842519143
24,99€
In stock used Micromania
En magasin uniquement
Pack Xbox One 500 Go + Gears of War Ultimate Edition
Item No. 62202 62202 MICROSOFT 0885370985320
Console + Pass Ultimate 3 mois = -15€
149,99€
In stock new Micromania
En magasin uniquement
Gears of War 4
Item No. 68941 68941 MICROSOFT 0889842121537
3.8824 5 17
9,99€
In stock new Micromania
En magasin uniquement
Figurine Funko Pop! N°204 - Gears Of War - Marcus Fenix Old
Item No. 76433 76433 UNDERGROUND TOYS 0889698121880
En magasin uniquement
Figurine Funko Pop! N°198 - Gears Of War - Augustus Cole
Item No. 76436 76436 UNDERGROUND TOYS 0889698121910