Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

ZombiU

ZombiU

En l’an 2012, La Prophétie Noire annonce la destruction de Londres. Attendez une seconde, mais nous sommes en 2012 ! Rien ne sert de courir, dans ZombiU la mort est sur vous (rire sadique).
Il y a 400 ans, John Dee, astronome, mathématicien mais aussi occultiste, a prédit que la capitale britannique serait ravagée par une peste incurable. Trop peu prennent la menace au sérieux… et ils ont tort. Nous sommes en 2012 et vous débutez l’aventure dans les rues de Londres remplies de cadavres. Pire encore, des caricatures d’humains, décérébrées et assoiffées de sang, parcourent les ruines de la ville ravagée par le pillage et les incendies. Soudain une voix vous interpelle par des haut-parleurs et vous invite à fuir dans les couloirs du métro. Guidé par votre ange gardien, vous échappez de justesse à la mort et découvrez un refuge à partir duquel la voix va vous guider en vous suivant sur des caméras et en hackant pour vous certains systèmes.

Moi, mon canif et une horde de zombies
Oppressante, l’ambiance de ZombiU vous tenaille les tripes. Même à ciel ouvert, dans les rues de Londres, l’impression d’enfermement pèse sur le joueur. Alors, quand il s’agit de parcourir les couloirs sombres des égouts, les tunnels effondrés du métro ou les passages étroits du bunker de Buckingham Palace, l’étouffement serre votre gorge. Ce mort, là, comment être sûr qu’il est bien "mort" et n’attend pas notre passage pour nous bouffer la jambe ? Votre radar qui détecte le moindre mouvement… détecte aussi de simples rats, vous laissant flipper comme un fou. Humble sujet de sa Majesté qui n’a rien d’un soldat, le joueur se balade avec une batte de cricket et un pistolet doté de quelques balles. Et, non, vous ne rechargez pas aussi vite que dans Call of Duty puisque votre modèle c’est plus tata Danielle à qui on aurait confié un 9mm. Grenades, fusils de chasse, cocktails Molotov et même planches en bois nécessaires à barricader des portes : tout cela doit se ramasser. Si un zombie vous agrippe, sa morsure imparable vous expédie dans les rangs des revenants. Seule une seringue de virucide (à usage unique, évidemment) capable de tuer instantanément le monstre câlin sauve votre peau. Selon le mode de jeu choisi, la mort est synonyme de "game over" immédiat. Fort heureusement, le commun des mortels peut opter pour un mode plus tolérant qui vous fait revenir dans votre planque, dans la peau d’un autre survivant. L’intérêt évident d’avoir entre temps débloqué des raccourcis (bouches d’égout), c’est de retourner au plus vite sur le lieu de votre échec sans vous retaper tout le trajet. Par contre, votre équipement est perdu à moins de tuer votre précédent avatar, devenu zombie, pour tout récupérer sur lui. Seules les modifications faites sur les armes (allègement, bonus de précision, etc.) grâce à certains matériaux sont conservées d’un survivant à l’autre.

Zombie Pikmin

ZombiU propose également deux modes multijoueurs pour deux participants. Les adversaires s’affrontent pour le contrôle de points à capturer sur la carte ou tout simplement dans un match à mort. La subtilité c’est qu’un joueur dirige un héros sur la télévision comme dans un FPS avec le duo Wiimote-Nunchuk ou avec la manette Classic Wii U Pro. Le second utilise l’écran tactile du Wii U Gamepad pour disposer différents types de zombis. Au fil des combats, ce joueur débloque de nouveaux zombis aux caractéristiques et attaques particulières. Le joueur FPS, lui, ramasse armes et tourelles dispersées sur la carte. Dans le premier mode, le joueur qui capture un nombre déterminé de points stratégiques gagne. Dans le second, celui qui contrôle les zombies doit tuer l’adversaire en perdant le moins de morts-vivants possible. On retiendra surtout que ce multijoueur sert de bonus dans un jeu clairement construit autour de son solo oppressant. ZombiU fait clairement figure de titre phare pour le lancement de la Wii U.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 18 ans.
- A ceux qui aiment les jeux difficiles.
- Aux amateurs de frisson.
- A tous ceux qui aiment les zombies, un peu, beaucoup, passionnément… à la folie !

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Dead Island sur PS3.