Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Yoshi Touch and Go

Yoshi Touch and Go

Faisant fi du calendrier chinois, Nintendo fait de 2005, l'année du dragon. A peine le sol s'est-il dérobé sous ses pattes que Yoshi marche déjà sur des nuages. Du grand beau temps pour les joueurs.
Malgré le petit nombre de jeux disponibles sur DS aujourd'hui, Yoshi Touch & Go est annonciateur d'un avenir plus que radieux pour le genre plate-forme. La combinaison écran tactile et stylet nous dévoilent un peu plus son incroyable potentiel en terme de gameplay. Il s'agit ici, non pas d'incarner un personnage, mais d'interagir sur le plus possible sur l'environnement, pour que bébé Mario puisse retrouver sain et sauf le linge de la cigogne, suite à une malencontreuse bousculade. Ben oui, c'est tout.

En deux temps, deux écrans

Le périple de l'enfant commence par une chute, que seuls trois ballons ralentissent au beau milieu d'une faune variée, suivie d'une course folle à dos de Yoshi dans les contrées accidentées et mal famées de son île. Dans la première partie, bébé Mario reste dans l'écran supérieur, et son déplacement est vertical. Le joueur doit donc anticiper sur les évènements à venir, et sur sa trajectoire.
Les moyens d'agir sont doubles : le dessin de traits de nuages sur lesquels le bambin va glisser et la création de bulles dans lesquelles on peut enfermer tout ce qui n'a pas de piquants, devenant alors complètement inoffensif. Pour ce qui est de la partie terrestre, on pourra compter en plus, sur le lancer d'œufs, avec un nombre de munition dépendant de l'approvisionnement du dragon en fruits frais, et le saut.
La manette la plus évoluée de l'histoire du jeu vidéo

Le fait de ne pas incarner un personnage mais d'agir sur l'environnement pour justement faire progresser son perso ouvre les portes d'un gameplay incroyable mais vrai. C'est toute la surface de l'écran tactile qui devient le terrain de jeu sur lequel on peut, à tout moment, interagir. On trace un pont de nuages entre deux précipices et, alors que la monture et son passager traversent, on enferme un régime de banane dans une bulle que l'on envoie d'un geste rapide vers la bouche de notre glouton préféré... mais attention, notre perso marche, marche encore et ne s'arrête jamais. Pour éviter les ennemis, il faut donc faire preuve de persévérance et de pratique. Au début, on est dépassé, on focalise sur Yoshi, évitant de justesse qu'il ne meure. Avec la pratique, on bloque les ennemis avant qu'ils ne soient dangereux et on accumule bonus et nourriture. Voilà c'est dit, le maniement du stylet est un art, il est probable que les moins tenaces d'entres nous soient déconcertés, mais rassurez-vous, on apprend vite.

Les modes de jeu

S'il est vrai que vous aurez à pratiquer toujours la même gymnastique, les différents modes proposent toutefois des variantes :
une course d'endurance par exemple ou terminer le niveau avec tant de points... Ca fonctionne parfaitement et l'effet de lassitude du titre s'en trouve diminué. Le multijoueur est disponible à 2 avec une seule cartouche, chacun sur le même parcours, l'un sur l'écran du bas, l'autre sur celui du haut. Ensuite, c'est la course... Loin d'être révolutionnaire, ça reste plaisant à jouer le temps de quelques parties.
L'un des gros jeux de la DS

Irréprochable d'un point de vue technique, particulièrement riche et surprenant dans son gameplay, en soufflant sur le micro on peut même faire disparaître les nuages dessinés, le jeu manque malgré tout un peu de consistance et de fond. On se bat comme un acharné pour faire de bons scores et débloquer les modes de jeu, mais le challenge relevé, on perd rapidement l'envie d'y retourner. Il reste cependant un excellent choix et montre à quel point la DS ouvre un territoire de jeu jusque là inexploré.

Test réalisé par Mathias Lavorel

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A tous, à partir du moment où l'on accepte de ne pas finir le jeu du 1er coup
- Aux joueurs de plate-forme blasés qui pensaient ne plus jamais être surpris
- A ceux qui veulent développer de nouvelles parties de leur cerveau


Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- Premier du genre sur la console
- Dans l'esprit de Yoshi Universal Gravitation