Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Yakuza

Yakuza

Ambitieux, un brin prétentieux, plus prometteur sur le papier que dans la réalité, Yakuza possède cependant suffisamment de qualités pour mériter que vous y risquiez votre petit doigt.
Yakuza vous propose d'enfiler le costume d'un gros bras de la pègre dans les quartiers mal famés de Tokyo. Entraîné dans une sombre machination, il va falloir enquêter et lutter pour dénouer les fils d'un complot qui mêle tout à la fois : votre copine, vos amis, une adorable petite fille, la police, et ce qui se fait de plus brutal en matière de truands.

Il faut laisser le temps au temps...

L'ambition de Yakusa est double : plonger le joueur au coeur d'un scénario suffisamment compliqué pour être crédible et captivant, tout en lui fournissant une totale liberté de faits et de gestes. Pour se faire, avant de vous lâcher dans le grand bain, le jeu prend le temps d'introduire les personnages principaux, et distille au compte-gouttes les différentes possibilités pour le héros d'agir et de se battre.
C'est ainsi que les premières heures de jeu laissent une désagréable impression de lenteur, autant que la sensation d'être complètement bridé (sans mauvais jeu de mots) dans ses actions. Une fois cette longue phase d'apprentissage terminée, si vous n'avez pas abandonné, vous découvrirez enfin le potentiel de Yakuza.
Voie royale et chemins de traverses

Le côté aventure comprend une trame principale découpée en treize chapitres au sein desquels vous allez d'un objectif à un autre. Ils sont simples à comprendre et à réaliser, d'autant que la ville est petite, et qu'une carte vous indique en permanence les lieux de rendez-vous. Les quêtes annexes, quant à elles, sont plus nombreuses et nécessitent plus de ténacité. Elles se déclenchent en fonction des personnages que vous abordez dans la rue et consistent principalement à calmer les ardeurs de la racaille locale, même si d'autres tâches plus rigolotes vous attendent aussi. Ceux qui chercheront à rendre ce monde meilleur verront la durée de vie du jeu décupler, et goûteront avec plaisir à la véritable richesse de Yakuza.

Pour ce qui est de l'action, parlons plutôt de baston

Si tout le monde vous appelle le ''Dragon de Dojima'', ce n'est pas en raison de vos talents de cracheur de feu, mais parce que vous êtes un combattant redoutable. En effet, pendant au moins la moitié du temps, des rencontres plus ou moins volontaires déclenchent des phases de bastons. Après une petite animation, vous affrontez jusqu'à une vingtaine de personnes dans des espaces fermés.
Votre personnage utilise les poings, les pieds, les projections, les objets qui traînent par terre ainsi que toutes sortes d'armes. Une jauge de rage permet de réaliser quelques mouvements particulièrement jouissifs avec un petit effet ralenti à l'appui. Très orienté arcade, il n'est pas nécessaire de beaucoup réfléchir pour l'emporter.
Son point fort, c'est avant tout l'univers des yakuzas

Les combats et les aller-retour dans les rues sont répétitifs, mais les développeurs ont eu la bonne idée de doter notre héros d'une jauge d'expérience qui augmente, pour chaque lutte remportée et pour chaque mission accomplie. Celui-ci peut ainsi apprendre de nouveaux coups et augmenter ses capacités. Il devient tout de suite plus attachant, et faire les quêtes annexes s'avère payant à tout point de vue. En somme, si vous aimez la baston pas prise de tête à haute dose, ainsi que le monde des yakuzas aux noms difficiles à prononcer et à retenir, il est évident que la qualité de l'histoire tout autant que l'univers noir et oppressant de ce jeu vous enchanteront. Dans le cas contraire, vous risquez de vous ennuyer ferme et de vous lasser à force de reproduire sans cesse le même schéma pour faire avancer une histoire qui ne vous intéressera pas.

Test réalisé par Mathias mon ptit doigt me l'a dit Lavorel.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A ceux qui aiment l'univers et le code de l'honneur des yakuzas
- Aux fans des scénarios un peu travaillés qui font appel à plein de personnages
- A ceux qui aiment les beat'em all et qui rêvent de l'accompagner d'une bonne histoire.


Vous aimerez si vous avez aimé :
- La série des GTA en moins tentaculaire.
- Driver Parallel Lines en plus abouti.