Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

WRC avec Sébastien Loeb Edition 2005

WRC avec Sébastien Loeb Edition 2005

Colin McRae n’est plus, place à Sébastien Loeb ! La nouvelle mascotte du jeu de rallye de Sony devient l’homme à battre dans WRC.
Le temps de WRC avec son gameplay typé arcade est révolu. Les développeurs d’Evolution Studios, désormais experts en matière de jeu de rallye, reviennent avec une cinquième mouture qui a comblé son retard sur la concurrence, voire l’a dépassée. Messieurs en voiture pour le temps scratch.

3-2-1 GO !

La franchise de Sony est la seule à posséder la licence FIA du championnat du monde des rallyes auto (qui vient de s’achever d’ailleurs). Ainsi, il est agréable d’incarner et de se confronter aux figures connues du WRC dans leurs écuries respectives, mais également aux stars du Super 1600. Ce que l’on peut considérer comme l’antichambre des rallyes mondiaux. Au total, ce sont plus de 30 bolides à piloter entre catégories officielles, concept, extrême et historique.
Dans cette dernière, on retrouve des fleurons de l’ingénierie automobile qui ont marqué la discipline au travers des âges : Audi Sport Quattro S1, Ford RS200, Peugeot 205 T16, Renault 5 Maxi Turbo, Lancia Rally 037 j’en passe. Mais attention, toutes ces voitures d’exception devront être débloquées dans les nombreux défis proposés.
Le Rallye Cross à l’honneur

Si on pouvait profiter des super spéciales dans WRC 4 , ce nouvel opus offre aux joueurs de prendre part à des courses de rallye cross opposant quatre voitures en même temps sur des pistes à peine plus larges que celles des spéciales classiques. Autant dire que le premier qui mettra l’autre dans le fossé à gagner. Toujours est-il que l’arrivée de ce mode amène un peu de fraîcheur à des épreuves d’habitude beaucoup trop réglementées. Que les férus de simulation se rassurent, cela dit, cette édition 2005 aligne les 16 épreuves du championnat 2005 et les règlements de rigueur en terme de réglages, réparations et pénalités. A ce sujet, si le comportement routier des véhicules n’évolue pas de manière significative, la gestion des dégâts est en net progrès.

Le radiateur chauffe !

On ressent désormais de façon plus prononcée les dommages subis tout au long des courses sur le pilotage de la voiture. Une gestion plus réaliste qui faisait cruellement défaut à la série et qui pourtant fait partie intégrante des compétitions de rallye.
Ceci ajouté au fait que l’on peut sortir allègrement de la piste, il s’agit de ne pas courir au-dessus de ses pompes si on ne veut pas finir en poussant le bolide jusqu’au garage. Mais quoiqu’il advienne, de nombreuses assistances permettent d’aborder le jeu sans crainte de ne pas finir les spéciales.
Affrontez Sébastien Loeb

Un mode spécial dédié au double champion du monde des rallyes donne du fil à retordre aux rallymen les plus émérites. Je vous conseille de passer quelques heures sur le terrain de jeu et les différentes épreuves avant de vous attaquer à ces challenges. A noter qu’un volant retour de force n’est pas de trop, bien que le jeu reste parfaitement jouable à la Dual Shock 2. Ce nouveau WRC reste sans surprise d’un point de vue de la réalisation technique. Nous saluons la gestion des dégâts en hausse, le jeu en ligne toujours aussi efficace et les modes inédits. Avec Colin McRae grand absent des fêtes de fin d’année, c’est donc Sébastien Loeb et WRC qui se taillent la part du lion !

Test réalisé par Frédéric Pam.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux pistards
- Aux pilotes qui veulent se mesurer à Sébastien Loeb
- A ceux que la pédale d’accélérateur démange


Vous aimerez si vous avez aimé :
- WRC 4
- Colin McRae Rally 2005