Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Wonderbook : Book of Spells

Wonderbook : Book of Spells

Ce livre animé avec finesse en réalité augmentée propose aux jeunes fans de magie façon J.K. Rowling de retrouver l’univers d’Harry Potter. Le début d’un nouveau genre de jeux vidéo ?
C’est un véritable livre de 12 pages bien épaisses et couvertes de signes indéchiffrables qui sert de support à ce jeu interactif : le Wonderbook. De la même façon que le livret de Spirit Camera s’animait via l’écran de la 3DS, l’accessoire, placé devant une caméra PlayStation Eye, s’anime sur votre téléviseur de textes, décors, illustrations, animaux et monstres, comme issus d’un vieux grimoire, afin de vous apprendre les différents sorts popularisés par les aventures d’Harry Potter. Quant à votre baguette magique, ce sera votre manette Move.

Formation accélérée
Votre objectif : apprendre et maîtriser les multiples sorts qui font la puissance d’un magicien, comme les fameux Wingardium Leviosa, Aguamenti, Alohomora, Lumos et autres… À partir des différentes pages, et grâce à votre baguette magique, vous devrez faire apparaître les textes qui vous expliqueront d’où viennent les sorts, à quoi ils servent, comment ils s’appellent (et il faudra savoir prononcer leurs noms), et quels mouvements faire pour les déclencher (et il faudra bien le mémoriser). Pour chacun d’eux, une petite épreuve d’application est proposée : remettre en pot des mandragores, ouvrir des coffres cadenassés, identifier les objets cachés dans une pièce sombre. À la fin de chaque chapitre, c’est la grande révision des sorts appris, dans le cadre d’une histoire animée. La réussir vous donne accès à une autre histoire, se terminant sur une énigme en rapport avec un magicien ayant pris, par le passé, un peu trop de liberté avec les règles de la profession. Il faudra terminer le livre et maîtriser tous les sorts pour la résoudre.

De l’émerveillement pour les enfants

Ce joli jeu constitue en fait un livre d’histoires animées et interactives, dans lequel on peut revenir en arrière à loisir, et agrémenté de petites aventures pour magicien virtuel. Même s’il ne met pas en scène les élèves de Poudlard, il contient suffisamment de références au monde de J.K. Rowling pour que les fans s’y sentent à l’aise. On choisit en début de jeu de quelle maison on se réclame : Serpentard, Poufsouffle, Gryffondor, ou Serdaigle. La plupart des noms des sorts sont directement issus des livres. On retrouve quelques passages célèbres des films, comme le ré-empotage des mandragores… La manette Move, transformée à l’écran en baguette magique, permet de tout faire : mélanger les textes qui apparaissent à l’écran, ouvrir des messages, faire apparaître tout un tas d’objets et d’animaux, tracer des lignes lumineuses dans l’espace, et interférer sur les histoires de magiciens contées sous la forme d’un petit théâtre. On peut d’ailleurs regarder celui-ci sous toutes les coutures et dans les 3 dimensions en inclinant le livre. C’est joli, à la portée de tous (on est constamment guidé dans ses actions), et probablement un bon investissement puisque d’autres titres, prenant comme support ce même Wonderbook vendu avec le jeu, sont déjà annoncés, et à destination du même public. Dont une encyclopédie interactive des dinosaures !

Test réalisé par Philippe Istria.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 7 à 12 ans.
- Aux jeunes joueurs qui veulent se replonger dans l’univers d’Harry Potter.
- Aux enfants qui aiment encore qu’on leur raconte des histoires.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- EyePet Move Edition
- Les premiers jeux d’Harry Potter, correspondant aux premiers livres de la série.