Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Viva Piñata : Party Animals

Viva Piñata : Party Animals

La puissante et très impressionnante Xbox 360 se transforme en joujou pour les enfants le temps d’un jeu. Voilà qui a au moins le mérite de susciter la curiosité.
Alors que Nintendo tient le haut du pavé sur le terrain des minijeux, que ce soit sur console portable ou console de salon, il est plus que surprenant de voir entrer dans la danse la 360. Tout d’abord car elle ne vise généralement pas le public le plus jeune, de plus, en regard des très ludiques Wiimote et Nunchuk de la Wii, la manette de la Xbox ne semble pas pouvoir rivaliser. D’un autre côté, si nous devions toujours nous fier au bon sens et à la logique, nous serions sûrement aujourd’hui privé de nos jeux les plus réussis, comme Katamary Damacy par exemple. Bref, avant de prendre le chemin du pilori, laissons sa chance à ce party game.

Pas plus, mais pas moins non plus, qu’annoncé

Prenez l’univers charismatique, très sucré et très coloré de Viva Piñata, la série télé ou le jeu vidéo. Ajoutez-y ses personnages principaux, son humour de cour de récréation bon enfant, et mettez tout ceci à profit dans un titre qui mélange courses et minijeux. Voici ce à quoi ressemble Viva Pinata Party Animals.
La réalisation est bonne, graphiquement c’est très réussi, la mécanique est parfaitement huilée, et la quarantaine d’épreuves, tout autant que la douzaine de courses, tournent sans le moindre souci. Le jeu est jouable de un à quatre en local ou sur le Xbox Live, dans des parties prédéterminées ou personnalisables à souhait. Non seulement les bases sont posées, mais en plus, elles sont tout à fait solides.
La carte de la simplicité

Pour ce qui est du contenu, les minijeux sont simples à comprendre, de plus, les explications sont mises en image dans une petite vidéo qui tourne en boucle en attendant le début de l’épreuve. Celles-ci ne demandent pas plus de deux actions à exécuter, du genre "viser et tirer", ce qui les rendent accessibles à tous les joueurs, les plus jeunes et les moins expérimentés, comme les plus aguerris. Au programme, vous trouverez des jeux musicaux ou de réflexes, des parties de collecte, de tir, ou de destruction. Les courses, quant à elles, sont un peu plus évoluées. Pas de véhicules, ici vous galopez dans quatre environnements différents. Très riches, ceux-ci sont cependant un poil trop chargés. A quatre en écran partagé, tout devient un peu confus.
Pas de quoi s’affoler non plus, car en dépit des attaques et bonus spéciaux à ramasser, tout ceci reste très facile et simple d’accès. Quelle que soit la discipline, vous ne passez jamais plus de deux minutes par minijeux ou par course, ce qui est largement suffisant pour faire monter un peu la pression, sans se lasser.
Avec tout ça, nous ne sommes pas plus avancés

Oui mais voilà. Après quelques tours de jeu, il faut bien reconnaître que, même si l’univers est tout mignon, même si ce titre est bien réalisé, il est impossible de ne pas le comparer à ce qui se fait dans le genre. Et que ce soit du côté de Mario, de Wario ou des Lapins Crétins, on remet bien vite les pieds sur terre. Les grosses pointures du party game n’ont pas le moindre souci à se faire avec l’arrivée de Viva Piñata : Party Animals. Maintenant, il ne faut pas oublier que c’est le seul spécimen de ce type sur 360, et cela lui confère finalement une réelle légitimité. Tout le monde n’est pas censé posséder trois consoles différentes à la maison. Un jeu donc à réserver aux très jeunes joueurs qui n’ont pas connu les délires et les fous rires des party game sur les autres supports.

Test réalisé par Mathias Lavorel.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- A tous à partir de 3 ans, surtout les fans de Viva Piñata
- A celles et ceux qui veulent faire du baby-sitting avec leur 360
- A celles et ceux qui ont tout investi dans une 360 et qui adorent les party game…


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Premier du genre sur le support