Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Tokyo Xtreme Racer

Tokyo Xtreme Racer

Vous en avez assez de piloter sur des circuits avec des vrais virages ? Tokyo Xtreme Racer vous propose de conduire la nuit sur le périphérique de la capitale Nipponne...
De par son concept et ses modes de jeux, Tokyo Xtreme Racer rappelle furieusement le Tokyo Highway Challenge de la Dreamcast du même développeur, un jeu de sinistre mémoire... A priori, l'histoire est la même : au volant de votre auto de marque nipponne, vous parcourez à fond les rues de Tokyo la nuit à la poursuite d'un autre chauffard comme vous, dans le but évident d'arriver premier. Avant de voir si le jeu en vaut la chandelle, remarquons que les développeurs ont particulièrement soigné l'interface, et le nombre de voitures présentes n'a rien a envier à un Gran Turismo.

Super tuning

D'ailleurs, le principe est le même : on achète son ou ses autos, on gagne des courses et donc de l'argent, et l'on transforme sa voiture. Si GT n'avait pas existé, il aurait fallu l'inventer... Mais Tokyo est encore plus riche en ce qui concerne les modifications : vous pourrez transformer votre poubelle à 2000 francs en une divine bagnole digne de poser pour une séance photo de GTI Mag. Tout se change :
le moteur, les roues, les spoilers, le pot, la prise d'air sur le capot, les bas de caisse et plein d'autres choses encore. Pour parachever votre oeuvre, vous pourrez même apposer des autocollants top beauf sur le capot. Il ne manque plus que le "tuning touch" collé sur la vitre arrière pour avoir la totale. Et le jeu me direz-vous. ?
Zzzzzzz...

C'est bien beau de kiter l'auto, mais il faudrait passer à l'action. Justement, le problème est qu'il n'y a pas d'action. Après avoir acheté la voiture, mis votre nom et choisi sa plaque d'immatriculation (en japonais, super), c'est parti pour la " course ". Les modes de jeux sont tous identiques ou presque. Quête, course simple, parcours libre ou contre la montre... Vous vous retrouvez sur le périph de Tokyo pour une course interminable contre une autre voiture aussi lente que la vôtre. Ça se passe toujours la nuit (bonjour les yeux), les décors sont très peu variés, forcément,
et le " pilotage " totalement absent, puisqu'il n'y a pas de vrais virages, mais que des grandes courbes, on est sur l'autoroute quand même. Résultat, on se désintéresse totalement de l'esthétique de l'auto, et de toutes façons, on ne voit pas les transformations puisqu'il fait nuit.
Après quelques minutes, subrepticement, la torpeur commence à vous envahir (il n'y a même pas un flash de radar pour nous réveiller...) on commence à somnoler, puis on s'endort. Bonne nuit.

Test réalisé par Frédéric

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A ceux qui collectionnent les jeux de voitures, juste pour le plaisir.
- Aux fans du périph de Tokyo...


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Ridge Racer V