Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Thunder Tanks

Thunder Tanks

Thunder Tanks fait souffler un bon vent de napalm sur la PlayStation 2. De l'artillerie lourde à l'artillerie lourdingue cependant, il n'y a qu'un faux pas , 3DO aurait-il franchi la ligne Maginot ?
Au débotté, Thunder Tanks est l'archétype même du gros videogame, surprotéïné, stéroïdé et harder. De ceux qu'affectionnent tout spécialement les américains aux glandes sudoripares développées, toujours enclin à faire la guerre... Présentation et cinématique d'ailleurs ne laissent planer aucun doute : 2 animateurs TV y sont mis en scène pour illustrer votre progression. Un duo de synthèse purement catastrophique. Et s'il n'y avait que ça.... Mais tout l'emballage du jeu tape à l'oeil autant que sur le système. Et votre premier effort consistera à faire abstraction de cette assommante ambiance super-avatar du catch.

Le char rue avant les boeufs

Ceux qui auront déjà tâté du Battle Tanx sur N64 retrouveront quelque peu leurs marques. Thunder Tanks peut en effet être considéré comme la dernière filiation en la matière. Autrement dit, 11 tanks hyper high-tech en lice dans un tournoi outrancièrement sans merci. Jusqu'à 4 concurrents par épreuve et une infinité de drones blindés pour vous mettre des matons dans les roues. Des épreuves directement accessibles en mode de jeu express : domination, death match, familial, capture de drapeaux, frénésie... Le match venu, vous engagez le combat membré du seul canon standard de votre chenille.
Le reste viendra sur le terrain : missiles téléguidés, à tête chercheuse, tir d'artillerie, grenades simples, voire nucléaires... Et comme de la Libellule au Titan, les véhicules couvrent un spectre assez large de comportements, les premiers barouds réservent quelques déflags et rifles de choix. Ensuite, ça se gâte.
Tant qu'il y aura des tanks

Ca se pourrit quand vous vous heurtez aux limites de l'I.A.. Assez vite en fait (20minutes), vos adversaires apparaissent pour ce qu'ils sont : de petites routines pas très subtiles, butée et redondantes. Et vos objectifs radotent dangereusement. Alors une seule solution : passer en multijoueurs. Rassemblez pour ce faire 3 primates urbains dans une même pièce. Chacun devra être muni d'un paddle et apte à mouvoir ses doigts prestement et indépendamment les uns des autres (jouer avec des moufles ou des manchots est ainsi à proscrire).
Et là, c'est vraiment bel et bien reparti de plus en plus belle. Thunder Tanks trouve enfin sa vitesse de croisière ludique. Il se pourrait même que c'en devienne jubilatoire par secousse , selon votre degré d'addiction et d'émulation.
Test réalisé par Jean-Jacques

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux militaires en mal de campagnes ou d'exercices,
- Aux furieux et raffoleurs du multitap,
- Aux shootés du shoot à tout crin.


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Premier jeu de tanks