Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Theatrhythm : Final Fantasy

Theatrhythm : Final Fantasy

A l’image de l’excellent et néanmoins méconnu Sequence, le jeu de rôle musical n’est pas un genre très en vogue. L’arrivée du mastodonte de Square Enix sur ce créneau peut-elle changer la donne ?
Pour les fans de Final Fantasy, la réponse est sans doute oui. Theatrhythm s’adresse clairement à eux, la première corde qu’il fait vibrer étant celle de la nostalgie en proposant de "jouer" des thèmes mythiques issus de la série. Comme dans tous les jeux musicaux, il s’agit de taper (ici l’écran tactile) en rythme selon les indications qui défilent devant vos yeux. Il y a trois types de "notes" : touché (simple contact), glissé (mouvement dans une direction) et maintenu (impliquant de suivre des variations). Simple à prendre en main, le gameplay peut vite devenir infernal lorsque la cadence s’accélère. Cela dit, la progression reste très ouverte. Vous choisissez librement un jeu (de FF premier du nom à FF XIII) et le revivez en version condensée à travers des séquences musicales sur fond de vidéos d’époque et d’animations rigolotes. Outre les ouvertures et conclusions facultatives, il y a trois catégories (morceaux de combat, d’exploration et de cinématique) offrant chacune leur propre variation de gameplay. Lorsque vous validez tous les morceaux, il ne vous reste qu’à passer à la série suivante. Efficace mais classique.Hymne victorieux

Néanmoins, Square Enix rajoute une mince couche de RPG sur ce principe. Plutôt que des musiciens, vous rassemblez 4 aventuriers piochés dans la saga (Cloud, Squall, Lightning, Djidane, Bartz, Terra, etc.) possédant chacun des caractéristiques. Plus ils ont de vie, plus ils encaissent vos couacs, la force et la magie facilitent l’élimination d’ennemis dans les séquences de combat (score), la chance augmente le nombre d’items trouvés… A chaque morceau "victorieux", les points d’expérience viennent renforcer ces talents et débloquer des aptitudes spéciales, tandis que des cristaux donnent accès à de nouveaux personnages, modes de jeux (Challenge, Dark Shrine), musiques ou autres cartes de personnages. Certes, cette approche axée sur une collecte laborieuse s’avère un peu factice et implique que l’on rejoue en boucle les quelques 70 morceaux. Cela dit, Theatrhythm exerce un effet hypnotique qui pousse à revenir constamment, à améliorer son score, à débloquer de nouvelles choses, signe incontestable de sa réussite.

Test réalisé par Frédéric Dufresne

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 12 ans
- Aux fans de FF
- A ceux qui aiment les jeux de musiques.