Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

The Thing

The Thing

Vingt ans après sa sortie sur grand-écran, The Thing reprend vie sur PlayStation 2. Bien plus qu'une simple adaptation du film... un prolongement du chef-d'oeuvre de John Carpenter.
Malgré un succès mitigé lors de sa sortie en salle (ben oui 1982, c'était plutôt l'année de E.T), The Thing est devenu l'une des grandes références en matière de film d'épouvante. Vingt ans plus tard, les développeurs de Computer Artworks vous proposent de reprendre l'action là où le film s'était arrêté, à savoir au fin fond de l'Antarctique, au côté d'un commando parti enquêter sur le massacre d'une expédition scientifique.

L'enfer est pavé de bonnes intentions

Vous voilà dans les rangers de Blake, commandant d'une escouade militaire. A l'instar du film, notre apprenti Kurt Russel et son équipe vont être confrontés à une forme de vie alien prenant l'apparence des individus qu'elle assassine. Aucun de vos partenaires n'est à l'abri d'être possédé par La Chose, et vous-même, serez constamment soupçonné par vos hommes.
Résultat, la méfiance règne au sein du groupe. Mais comme chaque soldat est spécialisé dans un domaine particulier (armement, médecine, bidouillage de fils électrique), il faut constamment prouver ses bonnes intentions pour conserver la confiance du commando, et ainsi pouvoir évoluer dans le jeu.
Une bande de poules mouillées

Pour parvenir à maintenir l'équipe soudée, soignez vos hommes, soumettez-les à des tests sanguins, fournissez-leur des armes, des munitions (à vos risques et périls si l'un d'eux se retrouve infecté). Au contraire, laissez la peur ou la paranoïa les envahir, et tout de suite, c'est la débandade (soldats qui pètent les plombs, qui refusent d'obtempérer, etc.). Dans l'absolu, le principe est original. Néanmoins, comme les soldats se montrent souvent peu réactifs et que la navigation dans l'interface se révèle assez rébarbative, on a plus l'impression de traîner des boulets que de diriger une équipe.

L'épreuve par le feu

Mais venons-en aux aliens qui peuplent les banquises de l'Antarctique. Visqueux, agressifs, tenaces (certains doivent être affaiblis au fusil avant d'être cramés au lance-flammes), ils vont vous donner du fil à retordre, d'autant que munitions et trousses de secours viennent souvent à manquer. Ajoutez à cela un système de sauvegarde contraignant et des coéquipiers, qui, en plein combats,
n'arrivent pas à garder la tête froide (Voilà ce que c'est de bosser avec des bleus !), et progresser devient vite laborieux. Heureusement que les énigmes (à base de clefs, de mots de passe, de systèmes électrique à réparer, etc.), même si peu variées, restent très abordables.
N'oubliez pas vos moufles !

Au niveau de l'ambiance, que l'on évolue en plein blizzard (le froid se révèle alors un ennemi aussi intraitable que les aliens) ou en intérieur, l'ensemble demeure fidèle au film de John Carpenter. Entre les cadavres qui s'amoncèlent, la méfiance à l'égard de son propre camp et les méchantes bestioles surgissant de nulle part, la menace est omniprésente. Néanmoins, l'accent ayant été mis sur les bruitages, au détriment des dialogues et de la musique, la pression a beaucoup de mal à monter. Sans être dépourvu de qualités, quelques maladresses empêchent donc ce titre de se classer parmi les meilleurs jeux d'aventure sur PlayStation 2.

Test réalisé par Carine Larsen

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de John Carpenter
- A ceux qui flippent toujours en regardant The Thing
- A ceux qui n'ont pas froid aux yeux
- A ceux qui veulent gérer une équipe.


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Extermination
- Project Eden