Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Tales of Graces f

Tales of Graces f

Après une attente insoutenable, les fans européens de RPG nippon peuvent enfin savourer un nouveau Tales of. Un cru d’une grâce remarquable, doté d’un des tous meilleurs systèmes de combat de la saga.
Fils du seigneur de la ville de Lhant, Asbel n’en reste pas moins un petit galopin. Avide d’escapades aventureuses, il rencontre un jour une étrange jeune fille ayant perdu la mémoire. Mais, après quelques péripéties passées en sa compagnie, une tragédie les frappe. On retrouve alors Asbel sept ans plus tard, terminant son apprentissage de chevalier du royaume de Windor. Sa province natale est attaquée, son père vient de mourir au combat et on lui demande de lui succéder. S’ensuit alors une grande aventure, sous le feu de la guerre, peuplée de personnages attachants. Passé les débuts un peu longuets (mais importants pour l’intrigue), le titre offre un scénario prenant, dans "l’esprit manga" des Tales of, sans pour autant verser dans le cliché facile.

Action de grâce
Ce volet brille par son gameplay, un peu original au sein de la saga de RPG de Namco Bandai, et en particulier par son système de combat, explosif. On retrouve le principe d’affrontements en temps réel, propre à la série, avec déplacements en 3D. Mais ici, les personnages ne sont pas limités par des points de magie. Ils disposent en revanche d’un petit nombre de points d’enchaînement (PE). Attaques de base et artes explosifs en consomment tous un certain nombre, mais la jauge se recharge assez vite. On doit donc alterner entre combo volcanique et courtes périodes défensives. Ces dernières ne sont pas pour autant rébarbatives, car elles laissent l’occasion d’accomplir des actions techniques, conduisant à recharger plus rapidement ses PE, ou à déstabiliser l’ennemi. Cet excellent principe offre du beau spectacle, mais recèle aussi énormément de subtilités, pour qui désire un tant soit peu s’y plonger. Parallèlement à cela, les mécaniques de jeux permettent beaucoup de customisation et incitent habilement à l’exploration (notez que les aires de jeux communiquent désormais directement entre elles, sans passage par la carte du monde). Les "titres", récurrents dans à la série, sont ici à la base de l’évolution des personnages, permettant d’apprendre chacun des capacités. Pour en débloquer le plus possible (une centaine par individu), il faudra creuser tous les aspects du jeu et s’adonner aux nombreuses quêtes annexes. S’ajoute à cela un astucieux principe de création d’objet, avec le mixeur Eleth, et l’amélioration de l’équipement, grâce la synthèse. Chacun offre une profondeur de jeu abyssale et permet de personnaliser énormément le contenu de son inventaire.

Un peu disgracieux ?

Ce quasi-sans-faute, sur le fond, se heurte cependant à quelques petits bémols, sur la forme. Au Japon, le jeu était sorti sur Wii à l’origine et faisait honneur à la console. En Europe, nous avons droit uniquement à son portage PS3, amélioré. Celui-ci a été fait avec soin, notamment au niveau des textures des personnages et de l’anticrénelage global. Toutefois, même si le jeu est loin d’être laid, beaucoup de modélisations restent en dessous de ce qu’on est en droit d’attendre de la machine de Sony. Pour se consoler, cette mouture HD bénéficie d’un chapitre un plus, à la fin (le "f" du titre veut dire "futur"), ainsi que tout un tas de contenu additionnel appréciable. Au final, la balance penche donc largement vers le positif. Le très bon Tales of Vesperia avait surpris par l’étendue de son charme. Tales of Graces f marque, quant à lui, une très belle avancée dans les mécanismes de jeu de la saga, avec des développeurs qui ont su se poser les bonnes questions pour en sublimer le gameplay.

Test réalisé par Emmanuel Bahu-Leyser.

Avis de la rédaction

À qui s’adresse ce jeu ?
- Aux amateurs de RPG nippons de 12 ans et plus.
- À ceux qui aiment les systèmes de combats proches d’un jeu de baston.
- À ceux qui ont envie de se réconcilier une bonne fois pour toutes avec les Tales of.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Tales of Vesperia sur Xbox 360.
- Tales of The Abyss sur 3DS.
- Final Fantasy XIII sur PS3.