Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Sudden Strike 2

Sudden Strike 2

La suite de Sudden Strike est arrivée... soudainement. Ca ne nous a pas empêchés de ressortir illico nos costumes de généraux pour voir si ce second volet surpasse ou non l'original.
Vous êtes un passionné de stratégie ? Un puriste qui ne s'intéresse guère au graphisme et qui se délecte des simulations les plus pointues ? Victime de surcroît d'une obsession pour la Seconde Guerre mondiale ? La sortie de Sudden Strike 2 va alors certainement vous réjouir : voilà enfin un jeu à votre mesure ! Pour les autres : ne venez pas nous dire que vous n'avez pas été prévenus !

La guerre, c'est du sérieux

Pour les courageux qui veulent s'y frotter pour la première fois, essayons de résumer ce qui vous attend. Premièrement, notez qu'on a affaire ici à un jeu de stratégie temps réel en 3D isométrique (autant dire en 2D qui essaye de se faire plus grosse que le boeuf, si vous me suivez) et dont le moteur ne semble pas avoir beaucoup évolué depuis le premier volet. L'avantage, c'est qu'il est capable d'afficher un grand nombre d'unités à l'écran, jusqu'à 1024 si on en croit les développeurs (qui sont des gens précis). Son principal défaut reste la lisibilité : il n'est pas toujours facile de distinguer les différents types de soldats dans le feu de l'action. Coté contenu, cinq campagnes à la difficulté progressive vous attendent.
Vous serez ainsi aux commandes des cinq grandes armées de la Seconde Guerre mondiale : Allemagne, Union Soviétique, Amérique, Angleterre et - nouveauté - Japon. Toutes les missions essayent de respecter scrupuleusement les différents engagements dont elles s'inspirent et il faut bien admettre qu'en la matière, le résultat est plus que satisfaisant.
Revue de troupes

On ne les a pas comptées à la main, mais l'éditeur nous assure que Sudden Strike 2 apporte plus de 50 nouvelles unités. Auxquelles s'ajoutent donc la centaine du premier épisode , une sacré richesse qui permet de respecter les forces spécifiques de chaque armée. Parmi les principales nouveautés, on compte le contrôle des trains et une importance accrue donnée à l'aviation, des briefings qui semblent plus explicites, l'apparition de tunnels, de nouvelles unités maritimes et une gestion des conditions météo. Ceux qui se sentent intimidés peuvent l'être ! On leur épargnera les nouvelles options de l'infanterie, le réalisme accru des unités motorisées et les différents réglages au niveau du gameplay. On regrette juste que les unités aient parfois du mal à trouver leur chemin...

En ligne !

Tous les fans vous le diront : la grande force de Sudden Strike, c'est avant tout son mode réseau.
Ce deuxième volet devrait avoir le même avenir , certes l'I.A. et les cinq campagnes vous donneront du fil à retordre mais rien ne vaut un bon face à face en ligne. Une salle sur GOA est déjà ouverte et on saura vite si Sudden Strike 2 fait aussi bien que son prédécesseur.
Si vous vous reconnaissez...

... ce jeu est pour vous. Jouant la carte du réalisme et de la simulation, Sudden Strike 2 ne s'adresse pas aux stratèges du dimanche. C'est un jeu exigeant, dense, nécessitant un apprentissage qui découragera les curieux et dont les parties tournent souvent à la guerre de position. Les wargamers, les vrais, ont là de quoi passer l'hiver , les autres attendront avec profit un jeu plus nerveux.

Test réalisé par Guillaume Pan'.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux wargamers qui s'y connaissent
- Aux fans du premier épisode
- A ceux qui cherchent un jeu solide


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Sudden Strike