Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Soul Sacrifice

Soul Sacrifice

Que seriez-vous prêt à sacrifier pour regagner votre liberté ? Une question à laquelle Soul Sacrifice tente de répondre au travers d’une jouissive chasse au sorcier. Il est l’heure de cogner du monstre !
Quand Keiji Inafune, un homme qui a œuvré pour les séries Megaman, Dead Rising ou Onimusha sort un nouveau jeu, c’est forcément un événement. Dans cette aventure flirtant avec une certaine poésie macabre, vous débutez emprisonné dans une geôle, en attendant que le grand sorcier Magusar accepte… de vous sacrifier. Heureusement notre héros (que vous allez pouvoir personnaliser de la tête aux pieds) met la main sur Librom, un mystérieux livre qui vous assure posséder le secret de votre liberté. Avant d’y parvenir, il va vous falloir revivre les quêtes de nombreux sorciers qui ont croisé auparavant la route de Magusar, dont les récits ornent les centaines de pages de Librom. Une quête longue, âpre, parfois mystique, souvent épique, que l’on parcourt avec bonheur.

Vie ou magie ?
Chaque chapitre est l’occasion de livrer une nouvelle bataille où l’on suit un sorcier différent dans sa recherche de vérité, de liberté ou de fortune. L’occasion de découvrir un gameplay d’apparence assez classique, proche de celui de tout bon action-RPG. Le cœur du gameplay réside dans les sorts que vous pouvez lancer avec les boutons de tranche (on peut en équiper six en même temps). Il y en a plus de 300 à découvrir et bien entendu, il est possible d’en combiner plusieurs pour déclencher un véritable carnage. A trop abuser d’un sort, celui-ci s’épuise, mais fort heureusement des points de recharge sont cachés dans les niveaux. Ce qui fait tout le sel de Soul Sacrifice, c’est justement la gestion de cette notion de sacrifice. Quand vous tuez un monstre, vous pouvez choisir de l’épargner ou de le sacrifier. En lui sauvant la peau, vous accélérez votre progression vers le niveau de PV suivant, mais ralentissez votre évolution de niveau de magie. En le sacrifiant, c’est l’inverse. Un choix cornélien en plein combat selon l’état de votre personnage et de celui de vos amis. Plus loin dans le jeu, vous allez même pouvoir sacrifier une partie de votre corps pour lancer une attaque surpuissante, bien utile contre les boss. Dernier élément important, lorsque vos PV tombent à zéro, deux choix s’ouvrent à vous. Vous décidez de mourir gentiment dans votre coin, ce qui donne à vos compagnons de bataille un surplus de puissance. Vous passez alors en mode spectateur et pouvez voir la vie restante de tous les protagonistes. Ou alors vous demandez à être ressuscité, ce qui va coûter des PV à vos alliés. Bien entendu, faire revenir un allié à la vie devient de plus en plus coûteux au fur et à mesure de l’aventure. Si vous jouez en multi avec des potes, vous avez intérêt à avoir une amitié solide car la susceptibilité des uns et des autres peut vite prendre le dessus.

Des textures un peu trop PSP-like

Techniquement, Soul Sacrifice est assez inégal. Si l’ambiance générale et la diversité des niveaux proposés sont appréciables, on regrette que les textures au sol ou sur les murs fassent trop "jeu PSP". C’est probablement l’un des rares défauts du titre, car pour tout le reste, le développeur Marvelous AQL a tout bon. Certains peuvent trouver le jeu répétitif à cause de son aspect "fracassage" de monstre incessant mais c’est aussi le genre qui veut ça. Le titre offre une durée de vie importante (au moins 25 heures pour terminer le jeu en solo, sans parler du temps passé à collectionner tous les sorts du jeu) et avec le multi, vous n’êtes pas près de dormir. Si vous êtes amateurs du genre ou tout simplement à la recherche d’un titre un peu original pour ressortir votre PS Vita du placard, alors Soul Sacrifice est votre nouveau meilleur ami.

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de 16 ans et plus que la mort n’effraie pas.
- A ceux qui ont besoin de dépoussiérer leur PS Vita une fois tous les six mois avec un bon jeu.
- Aux amateurs d’action-RPG à la durée de vie et à la difficulté élevée.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Dark Souls, pour le côté "la mort c’est sympa".
- Monster Hunter 3 Ultimate sur 3DS.