Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Sonic Battle

Sonic Battle

Il est toujours bon d’avoir plusieurs cordes à son arc même lorsqu’on est une icône des jeux de plate-forme. Sonic reste donc dans la mouvance en décidant de s’attaquer au domaine de la castagne sur Game Boy Advance.
Ainsi donc la mascotte de Sega abandonne pour un temps les loopings, bumpers, et courses folles des deux premiers Sonic Advance pour aller se fritter avec ses potes sur GBA. Si jusque-là on ne peut pas dire que ses diverses tentatives de diversification (Sonic Shuffle et son jeu de plateau à la Mario Party sur Dreamcast par exemple ou plus récemment Sonic Pinball Party sur GBA) aient été couronnées de succès, on espère que le secteur de la baston lui portera plus chance.

La famille s’agrandit aussi sur GBA

Sonic Battle est encore une fois l’occasion pour le hérisson bleu de se mesurer à son ennemi juré, Dr. Eggman, alors que celui-ci tente de s’accaparer Emerl (nouveau venu dans la Sonic Team), un mystérieux robot carburant (oh, surprise) aux Emeraudes Chaos. Autre nouveauté, la cartouche reprend une grande partie du casting des versions GC. On se retrouve ainsi avec une quête principale jouable via 8 persos (juste Sonic au départ, puis viennent un à un Tails, Rouge, Knuckes, Amy, Shadow, etc.) et des chapitres se recoupant pour former une seule et même histoire. Mais si cela contribue à assurer au soft une bonne longévité, encore faut-il ne pas avoir le sentiment de tourner en rond au bout de 2 ou 3 chapitres. Et c’est précisément là que le bât blesse pour Sonic Battle. Le déroulement des parties répond à un schéma inflexible.
On navigue sur une map d’un point à un autre, enchaînant combats sur combats dans des arènes en 3D isométrique aux thèmes graphiques (la plage, le casino, etc.) mille fois épurés, et avec en prime pas mal de bugs disgracieux... Défaut auquel l’ami Sonic ne nous avait pas habitués sur console portable.
Le plus de Sonic Battle : Emerl le petit robot

En dehors de cela, il faut bien admettre que Sonic Battle offre un gameplay bien au point pour un jeu de baston sur portable. Les commandes sont simples, rapides de prise en main, et permettent des attaques variées : aériennes, combos, coups spéciaux (propres à chaque perso), etc. Hormis des mêlées un peu brouillonnes et des arènes qu’on doit souvent faire pivoter (grrr, c’est pas le moment) pour conserver une visibilité correcte, il n’y a pas à se plaindre. Mais la véritable originalité du gameplay réside dans le contrôle d’Emerl. Le robot a en effet la particularité d’assimiler les mouvements des adversaires. Ceux-ci devront ensuite être distribués en fonction des points d’expérience acquis au gré des combats, permettant ainsi de personnaliser l’androïde... Un principe sympa même s’il n’est pas poussé très loin.
Sonic Battle n’a certes pas le charme d’un Sonic Advance.
Toutefois, grâce à quelques bonnes idées et une longévité satisfaisante, avec, en annexe de l’aventure principale, un mode Défi (ne variant hélas guère les plaisirs), plus des batailles et plusieurs mini jeux accessibles jusqu’à 4, la mascotte s’en sort sans y laisser trop de piquants.
Test réalisé par Carine Larsen

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de Sonic qui espéraient le voir s’essayer à un genre nouveau
- A tous les amateurs de baston, jeunes ou moins jeunes
- A ceux qui ont toujours secrètement rêvé de taper sur Amy


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Digimon Battle Spirits