Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Sonic and the Secret Rings

Sonic and the Secret Rings

Les histoires d'amour finissent mal en général, pas les contes de fées : quoi que. Il était une fois sur Wii, l'arrivée de Sonic, le hérisson le plus rapide du jeu vidéo...
Dans cette nouvelle aventure, vous incarnez uniquement Sonic, il n'y a pas de copains à prendre en main, c'est une sorte de retour aux sources. Alors que vous vous êtes endormi en pleine lecture des contes des mille et une nuits, un esprit vous réveille, et vous appelle à l'aide. Il faut contrecarrer les plans d'un mauvais génie qui efface, une à une, les lignes du grand livre d'histoires. En raison de problèmes de cohérence, et de progression dans le jeu, le scénario semble bancal, et l'histoire ne donne pas franchement envie de s'investir. Heureusement, graphiquement le jeu impressionne, le style bande dessinée utilisé pour la narration colle parfaitement à la thématique abordée, et finalement, on se laisse séduire par le hérisson bleu.

Un système malin

De prime abord, le jeu ne semble pas trancher avec la série : il faut traverser les tableaux le plus vite possible en ramassant des anneaux. Et pourtant, petit à petit, on découvre des variantes, comme des courses, ou des objectifs de destruction par exemple. Dans ce dernier cas, le niveau tourne en boucle tant que vous n'avez atteint le bon quota. Malheureusement, sur les cent tableaux affichés, retenez que ceux-ci ne sont répartis qu'en huit univers différents. En effet, au sein d'un même monde, seul le tracé de vos parcours change, pas les ambiances.
Au rayon des nouveautés, vous aurez le plaisir de voir votre héros acquérir de l'expérience et des capacités au fil de l'aventure. Il devient de plus en plus rapide et maniable, vous finirez même par contrôler le temps, en le ralentissant ou en l'accélérant. Suivant un système de points vous pourrez customiser vos pouvoirs afin de répondre au mieux aux situations auxquelles vous devez faire face. La réalisation de cette partie, ses répercussions sur le jeu et sa gestion sont particulièrement réussies à tout point de vue. Tout serait pour le mieux, si la jouabilité ne s'imposait pas comme le trouble-fête.
La partie qui fâche

La Wiimote se tient par les extrémités, la croix directionnelle, les boutons 1 et 2 de la manette, ainsi que le gyroscope sont utilisés pour contrôler Sonic. Celui-ci avance en permanence, vous ralentissez, accélérez, reculez et le portez sur la droite ou la gauche en penchant la Wiimote. Cette partie est bien gérée et s'apprivoise assez rapidement. Cependant, l'élément clé du jeu repose dans le système automatique de verrouillage des cibles, que ce soit pour les ennemis, ou les objets à détruire ou activer. C'est là que tout s'effondre. La manipulation requiert un saut combiné à un mouvement du contrôleur de haut en bas dans un timing particulier. Le mauvais réglage du jeu ainsi que le nombre de paramètres qui entrent en ligne de compte, dont certains sont gérés par la console, rendent la réussite de l'action excessivement aléatoire.
Au début, ce qui passe inaperçu devient un calvaire avec la difficulté croissante des niveaux. Lorsque le nombre d'attaques à enchaîner se multiplie, l'issue tourne parfois en votre faveur, parfois non, sans que vous compreniez pourquoi avec, généralement, l'obligation de recommencer le niveau. Irritant, décourageant, ce souci gâche la fête.
Un bilan un peu tristounet

Une seule pièce manque, et c'est l'édifice tout entier qui s'effondre. Sans ce problème crucial de jouabilité, la faiblesse du scénario et le petit manque d'originalité auraient semblé des détails sans importance, en regard de la réalisation plutôt de bonne facture. Il nous reste le multijoueur, mais là, c'est un autre problème qui se pose. Celui-ci consiste en un party game bien en dessous des Mario Party ou WarioWare déjà disponible. Il n'apporte rien au genre mais pourra toujours dépanner faute de mieux. Voilà un bilan d'autant plus triste que le jeu commençait sous de bons auspices.

Test réalisé par Mathias Lavorel.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 7 ans
- A ceux qui pardonnent tout à Sonic, y compris ses approximations
- A celles et ceux qui pensent pouvoir dompter la Wiimote lorsqu'elle est récalcitrante


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Bob L'éponge : la Créature du Crabe Croustillant
- Sonic Riders sur GameCube