Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Sky Odyssey

Sky Odyssey

Pourquoi voler à train d'enfer, descendre des chasseurs par centaines, larguer des bombes et lancer des missiles, lorsqu'on peut profiter du paysage et se jouer d'une météo capricieuse ? C'est ce que propose Sky Odyssey... en toute simplicité.

A l'image de son titre, Sony nous invite à la découverte des cieux dans une odyssée qui, si elle n'a rien de périlleux au premier abord, obligera le joueur à relever des défis qui mettront à rude épreuve ses talents de pilotage.


Un pilotage qui se rapproche davantage de la simulation que de l'arcade, même si nous ne sommes pas en présence d'un Flight Simulator sur PC.
Sky Odyssey mise sur l'originalité et le dépaysement, avec ces différents avions que l'on peut choisir, chacun proposant un modèle de vol bien singulier, avec ces missions qui ne sont jamais les mêmes, avec ces modes de jeu variés qui évitent toute amorce de lassitude.
Parmi les modes présents, l'aventure permet de progresser d'île en île en réussissant une à une les missions proposées.

La prise en main est rapide, 2 types de contrôle sont disponibles et de nombreuses configurations de manette s'offrent au joueur.

Souple sur le manche à balai

Les champignons analogiques font office de manche à balai, alors que les boutons latéraux servent de palonnier. C'est simple comme bonjour ! Certains y préféreront le maniement plus simple au pavé directionnel classique, mais rien ne vaut l'analogique sur ce type de softs.


Plusieurs itinéraires sont possibles, et cassent ainsi la linéarité de la campagne. A mesure qu'on passe avec succès les différents challenges, on gagne des récompenses servant à améliorer les performances de nos avions, et on en obtient même de nouveaux.

D'autres modes tels que les cibles à traverser ou le dessin artistique de haut vol sont tout aussi prenants.

Une météo peu docile

Quatre vues sont sélectionnables en vol, mais seules trois sont réellement utilisables. Les indications à l'écran restent claires, même si le radar a tendance à manquer de lisibilité sous certaines conditions de vol.



Car vous devrez composer avec la météo lors de vos parcours. Un vent de travers déviera votre trajectoire, le jet stream chahutera votre frêle aéronef, alors que la pluie réduira nettement votre visibilité. A ce sujet, l'environnement graphique n'est pas un modèle du genre.
Si les décors sont plutôt réussis, l'effet de clipping maladroitement caché par un brouillard grossier, et le scintillement des textures dérangent. Les mélodies, un tantinet ringardes, sont bien épaulées par des bruitages immersifs (ndr : nouveau terme qui fait très branché) à souhait. Au final, au prend plaisir à défier les lois de la gravité avec Sky Odyssey, sans le lot habituel de FUZZZZ, SCRATCH, KABOOM.

Test réalisé par Fred.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A ceux qui ont aimé Pilot Wings sur Nintendo 64
- A ceux qui recherchent un titre en marge des shoots classiques
- Aux casse-cous qui aiment défier les lois de la gravité



Vous aimerez si vous avez aimé :
- Le premier du genre sur PlayStation 2