Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Siren Blood Curse

Siren Blood Curse

Débutée sur PlayStation 2, la série Siren développe une forme d’horreur psychologique plus proche de Silent Hill que de Resident Evil.
Déjà forte de deux épisodes sur PlayStation 2, la série Siren est entrée sur PlayStation 3 sous forme de jeu téléchargeable via PSN avant de connaître la consécration d’une sortie boîte à tarif avantageux.

La sirène de l’enfer

S’il affiche des influences assez claires (Silent Hill, le cinéma d’horreur japonais), Siren n’en demeure pas moins un jeu original dans son univers et son développement dramatique. Si les épisodes PlayStation 2 se découpaient comme les chapitres d’un roman, cet opus nouvelle génération lorgne du côté des séries télé dont il reprend la structure. En gros, Siren Blood Curse est une saison complète dont les différents actes sont les épisodes. L’intrigue se déroule toujours dans le village montagneux d’Hanyuda au Japon et les événements étranges des précédents épisodes sont toujours d’actualité.
Les lieux sont toujours sous l’emprise des Shibito. Il s’agit d’humains presque mutants terriblement voraces à mi-chemin entre marionnette désarticulée et zombies.

La peur constante

On incarne donc au fil des épisodes différents protagonistes qui font varier les points de vue sur l’histoire. Il n’empêche que le traitement narratif reste déstructuré et totalement elliptique. Les différentes informations recueillies par le joueur sont regroupées dans la rubrique Archives afin qu’il puisse reconstituer le puzzle des événements vécus afin de comprendre le fin mot de l’histoire. L’intérêt d’incarner cette multiplicité de personnages, c’est de ne jamais savoir sur qui on va tomber. Ainsi passer d’un adulte fort et débrouillard à une fillette apeurée déstabilise et oblige constamment à revoir sa manière de jouer. A cela s’ajoute la possibilité d’utiliser le Sight Jacking. Il s’agit en fait de pirater la vision des Shibito pour savoir ce qu’ils sont en train de regarder ou de faire et pouvoir agir en conséquence.

Raideur et plans (trop) serrés

Si Siren est truffé d’idées intéressantes dans sa mise en scène et dans la manière dont il expose ses héros à des situations hautement anxiogènes, il a nettement plus de mal à transposer tout cela de manière convaincante une fois la manette en main. Le jeu est incroyablement frustrant dans son cheminement. Il est entièrement basé sur le principe du départ à blanc : le niveau de difficulté élevé, la maniabilité approximative, la caméra bouche-vision, la faiblesse générale des personnages et leur lenteur font qu’il est quasiment impossible de franchir un obstacle du premier coup. Dès l’épisode 3, il faut compter sur des tentatives répétées pour franchir chaque point de progression important. Le Sight Jacking, bien que pratique, se révèle également lourd à utiliser. La conséquence de ces différents constats, c’est que Siren Blood Curse manque de fluidité dans sa progression et recommencer plusieurs fois une même séquence casse le rythme et l’équilibre du jeu.
On finit rapidement par ne plus avoir peur mais par pester contre une maniabilité et une interface qui manquent incroyablement de souplesse.

Siren Blood Curse est un jeu bénéficiant d’une vraie personnalité tant sur le plan esthétique que narratif et son aventure découpée en série télé est indubitablement novatrice. Malheureusement, le jeu n’arrive pas à transformer l’essai de manière convaincante sur le plan ludique. Pour apprécier pleinement Blood Curse, il est préférable de le vivre comme une sorte d’expérimentation, en faisant fi du gameplay. A chaque joueur de décider s’il se sent capable de passer outre une expérience de jeu frustrante et rigide au profit d’une histoire captivante et d’un univers unique.

Test réalisé par Emmanuel Touchais.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 18 ans
- A ceux qui ont aimé la série Forbidden Siren sur PlayStation 2
- A ceux qui aiment l’horreur psychologique


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Forbidden Siren sur PS2.
- Forbidden Siren 2 sur PS2.