Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Shenmue 2

Shenmue 2

Malgré une fin plutôt abrupte, Shenmue à séduit des milliers de fans dans le monde. La sortie de Shenmue 2, très attendue, sera-t-elle le dernier grand événement ludique sur Dreamcast ?
L'épique saga de Yu Suzuki s'est remise en branle : Shenmue 2 est enfin disponible dans une langue compréhensible - on va y revenir - transformant le lent déclin de la Dreamcast en véritable feu d'artifice ludique. Si vous avez zappé le premier épisode, vous pouvez vous reporter à notre test avant de foncer tenter de le trouver d'occasion. Car même si Shenmue 2 offre aux nouveaux venus un rapide topo sur la situation, le jeu ne dévoile vraiment ses subtilités qu'à ceux qui ont écumé Tokyo dans l'épisode précédent.

The show must go on

On retrouve donc Ryo Hazuki, le héros du premier volet, au moment où il débarque enfin à Hong Kong pour poursuivre l'enquête sur le meurtre de son père. De Hong Kong à Kowloon puis jusqu'au cœur de la Chine, Ryo est embarqué dans une histoire déjà un peu plus élaborée et nerveuse qu'auparavant et qui lève surtout un peu le voile sur l'univers de Yu Suzuki et sur les enjeux des prochains épisodes. Car la saga est loin de s'achever - elle commence même à peine - et on devine déjà un peu mieux vers où l'auteur veut nous embarquer. Loin de laisser un arrière-goût d'apéritif, cette nouvelle aventure permet à Shenmue de gagner en maturité.
Les prochains épisodes ont beau être prévus sur "d'autres supports" (suivez mon regard), ceux qui ont joué au premier volet ne peuvent faire l'économie de cette suite, l'un des derniers grands jeux de la Dreamcast. Difficile de juger une telle épopée à partir de ses prémisses mais pour l'instant, disons-le franchement, ça s'annonce épique.
I see

Coté technique, énorme respect. On retrouve évidemment les QTE (ie : pour les novices, les Quick Time Events, voir notre test de Shenmue 1 ) toujours aussi bien mis en scènes et à la fois plus complexes et plus longs, une liberté quasi-totale de mouvement dans des environnements criants de réalisme, un graphisme encore plus soigné et des combats dont l'intérêt va croissant. L'interface a été repensée pour faciliter les dialogues, les interactions avec les passants ou les propriétaires de magasins sont plus élaborées (si vous leur demandez gentiment, certains pourront même vous emmener à destination) , bref le monde est à la fois plus vivant et plus accessible. Autre nouveauté appréciable : un intelligent système de cartes annotables permettant d'éviter de se perdre dans les ruelles de Hong Kong ou dans les couloirs des immenses immeubles de Kowloon. De façon encore plus sensible que dans le premier épisode, il vous faudra travailler dur, être fin combattant ou avoir de la chance au jeu pour avoir de quoi vivre. Là encore, grâce au réalisme voulu par l'auteur et à la profusion de mini-jeux, Shenmue semble doté d'une profondeur qui manque à la quasi-totalité des autres jeux d'aventure. Pour finir, ceux qui se lassaient d'avoir à poireauter des heures durant seront heureux d'apprendre que désormais, il est possible d'accélérer le temps jusqu'aux heures de rendez-vous. Vous l'aurez compris : Shenmue 2 est un jeu formidable. Parfait ? Non, hélas.

English or Japanese only, thanks

La version que nous avons testée proposait des dialogues en japonais sous-titrés en anglais, avec des notes en français dans le journal de Ryo. Les anglophones n'y trouveront rien à redire mais on se demande bien comment feront ceux qui ne parlent que français. Un tel jeu aurait mérité une traduction soignée, soutenue par un doublage de qualité. Peut-être pour un prochain épisode, qui sait ? Un choix très contestable à nos yeux. Scénaristiquement, on pourrait aussi critiquer le personnage principal : vengeur, têtu limite borné, il a l'air d'une espèce de glaçon émotionnel qui n'a qu'une idée en tête. Plus de profondeur aurait été bienvenue mais on imagine que Ryo s'étoffera avec le temps. Même s'il laisse une plus grande part à l'action (préparez vous à quelques très belles scènes d'ailleurs), on sent que ce Shenmue 2 a pourtant du mal à trouver sa vitesse de croisière. L'aventure suit son cours de façon naturelle mais elle pourra sembler un peu molassonne à ceux qui restent insensibles aux messages philosophiques que cherche manifestement à délivrer l'auteur.
Certes, Ryo n'est pas Max Payne mais l'équilibre parfait reste encore à découvrir. Ceci dit, ces deux personnages partagent au moins un point commun : leur costume reste le même tout au long de leurs aventures. Ryo se couche tout habillé et ne semble jamais quitter son éternel blouson , bizarre quand même, non ?
Sega : it's stronger than you

Allez, je pourrais encore vous causer pendant des heures de ce jeu mais vous feriez mieux d'aller voir si votre revendeur favori n'aurait pas reçu une livraison. Même si on a un peu pinaillé sur des détails, c'est probablement le jeu le plus abouti de la Dreamcast (avec Virtua Tennis 2 et Soul Calibur, of course) et il porte les germes d'une grande histoire. Ce serait bête d'être largués lors de la sortie de Shenmue 3, non ?

Review made by the honorable Guillaume Pan'.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- A tous les possesseurs de Dreamcast.
- A ceux qui aiment les aventures dépaysantes.
- A ceux qui parlent anglais (oui, ou japonais).


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Shenmue