Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Sega GT Online

Sega GT Online

Sega GT 2002 est de retour mais cette fois en version compatible Xbox Live. Qu’en est-il : nouveau jeu ou simple mise à jour ? Réponse dans les lignes qui suivent !
La première pensée qui vient à l’esprit lorsqu’on lance Sega GT Online, c’est : "Je crois bien avoir déjà vu ça quelque part…" Et pour cause : mêmes menus, mêmes musiques, même jeu que Sega GT 2002 ?

Petit tour par le menu des options. On retrouve les mêmes modes de jeu que sont Sega GT, Chronicle, Time Attack et Quick Battle (jouable à 4 sur écran splitté). Ah tiens, s’ajoute un Gathering mode qui permet, via des épreuves (courses à checkpoints, slaloms entre des cônes, ou adresse au volant), de débloquer la possibilité d’achat de certaines voitures. Eh oui, car des voitures que l’ont gagnait avant sont maintenant à acheter une fois débloquées, telle la Dome.

Alors, quoi de nouveau ?

La grosse nouveauté de Sega GT Online, c’est… le jeu en ligne ! Jusqu’à 12 adversaires pourront y prendre part et même commercer entre eux en s’échangeant leurs bêtes tunées à mort ou diverses pièces. Ils pourront aussi courir en équipe (par relais) ou s’associer en tant que pilotes et copilotes. Des compétitions, avec prix à la clé, sont aussi gérées. Mais en dehors de cela, force est de constater que le reste en plutôt maigrichon. Une quarantaine de nouvelles voitures entrent en piste. Au détour des menus, on croise deux nouvelles pistes parmi les anciennes et les courses en mode "reverse".
Alors qu’on se précipite d’entrée sur ce menu pour voir nos nouveaux terrains de jeu, ce premier contact refroidit. Il y a bien le Garage Tunes Gallery, très utile, qui nous propose photos, chansons et clips de différents groupes musicaux de divers labels correspondant aux époques traversées par le jeu. Citons pour la forme The Soviettes, Chris Dunn et Coke.
Et à part ça ?

A part ça, ça fait toujours autant vroum vroum. De nouvelles possibilités de tuning s’ajoutent pour gratter encore quelques chevaux. Avoir recours à une sauvegarde de GT2002 vous donnera d’emblée un avantage insolent en terme de réserve d’argent, ce qui vous permet dès le début de tracer loin devant la concurrence en mode Sega GT. Mais en dehors de ces points, que dire si ce n’est : "C’est le même jeu." Il garde ses qualités de fun, sa conduite typée arcade. Le graphisme ne semble pas avoir fait de progrès flagrants, ce qui est embêtant quand un Project Gotham Racing 2 est passé par là... Toujours impossible de froisser de la tôle. Même en prenant son élan et s’empalant pitoyablement dans un mur votre auto reste polie à merveille et toute luisante.

Du lourd qui booste

Parmi les bêtes folles à prendre en main, citons les grosses machines style Jiotto Caspita, Autounion Steam Liner ou encore Vemac RD350, dont certaines frôlent les 500 chevaux. Une fois tunées, elles sont encore plus puissantes, mais même l’anneau de vitesse est trop court pour les exploiter. Ce genre de joujou décoiffe bien.
Un jeu pour les fans du Live

Bref, vous l’aurez compris : rien de follement nouveau pour ce nouvel opus de Sega GT. Sur PC, le pays des pads à 101 boutons, on appelle cela un "add-on". La seule motivation qui pourra pousser l’amateur de courses à acquérir ce titre, ce sont les affrontements à 12 sur le Live. Car à moins d’être un fan maladif de Sega GT, le jeu hors ligne ne présente que peu d’intérêt si vous possédez déjà la version 2002. Par contre, si vous n’avez pas eu ce jeu avec votre Xbox (ou que vous ne l’avez pas acheté séparément), ce titre reste séduisant et agréable. Vous voici prévenus.

Test réalisé par Arnaud Papeguay

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux fondus de vitesse.
- A ceux qui ont le Live.
- Aux joueurs qui n’auraient pas encore Sega GT 2002.


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Sega GT 2002
- Project Gotham Racing 2