Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Pro Evolution Soccer 6

Retour fiche produit

Pro Evolution Soccer 6

Quelques temps après les consoles de salon et le PC, c’est au tour de la PSP de se doter de sa version de Pro Evolution Soccer 6. Après une édition tronquée l’an dernier, la cuvée 2006 va-t-elle enfin donner ses lettres de noblesse au jeu sur la portable de Sony ?
Rappelez-vous, la sortie de Pro Evolution Soccer 5 sur PSP l’an dernier a eu un goût amer. Face au manque de contenu du jeu, il était difficile de s’emballer. Fort heureusement, cette année Konami a retenu la leçon et propose une version enfin digne de ce nom. Le joueur retrouvera tout (ou presque) ce qui lui donne du plaisir sur sa PS2.

Il a tout d’un grand ?

Cette année, le joueur sur PSP a enfin la possibilité de se lancer dans des Coupes et même dans une Ligue des Masters ! Doté des mêmes licences que la version PS2, le soft s’aligne donc également en terme de modes de jeu.
Seul le Challenge international est manquant à l’appel, tout comme le jeu en ligne (puisque seules des parties via la liaison "ad hoc" sont possibles). Cette fois, c’est donc un vrai jeu qui n’est pas passé à la moulinette, et ça soulage !

Coup de boule ! Coup de boule !

Les commandes sont très similaires, en terme de sensations, à ce que propose la PS2. A la différence près que le R2 est évidemment absent. Cependant, la façon dont son utilisation a été remaniée rend ce manque moins gênant que l’an dernier. Il reste tout de même des moments où, pour réaliser un geste technique précis, notre doigt cherche cette touche absente. Mais le problème le plus sensible est celui de la croix directionnelle dont la précision n’égale pas celle du DualShock de la PS2. Notamment lorsque le joueur veut réaliser une diagonale. Là ça énerve un peu plus et ça donne des crampes aux doigts. Mais le jeu n’y est pour rien ! Autre petit détail qui gène : le manque de lisibilité du radar. Le temps de séparer les pixels pour comprendre le placement de ses joueurs et on perd la balle. Alors qu’il est parfaitement possible de réaliser un radar plus grand sans gêner la vision du jeu.

Cours Forest !

L’animation, si elle est fluide (en dehors de ralentissements lors des bousculades dans la surface), continue de montrer que la PSP ne peut pas faire aussi bien que sa grande sœur. Les mouvements des joueurs sont plus saccadés. Ce qui accentue l’impression de voir cavaler des lapins. D’autant que le gameplay favorise clairement les attaquants agiles et rapides qui trouent véritablement les défenses d’un bon coup de turbo bien placé.
Sur ce point, c’est aussi sensible que sur la version PS2. Peut-être même plus dans la mesure où les contrôles ne permettent pas des gestes aussi subtiles. Donc ça cavale sec ! Reste qu’au final ce PES 6 demeure le meilleur jeu de foot disponible sur PSP. Regrettons simplement que la connectivité avec la PS2 se limite encore une fois au minimum avec seulement le transfert de quelques éléments des fichiers d’option.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs à partir de 3 ans
- Aux fans des footballeurs qui cavalent comme Forest Gump
- A ceux qui n’ont pas de consoles de salon ?
- Aux inconditionnels qui ne peuvent partir en vacances ni prendre le métro sans leur PES


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Pro Evolution Soccer 5
- Pro Evolution Soccer 6 sur PS2