Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

PRO CYCLING MANAGER, Tour de France Saison 2010

PRO CYCLING MANAGER, Tour de France Saison 2010

Régulièrement accusée de stagner, la franchise Cycling Manager revient cette année avec un nouveau moteur graphique. Simple lifting ou vraie refonte du jeu ? Après de nombreux kilomètres derrière le guidon, voici notre verdict.
Pro Cycling Manager va-t-il cesser de stagner ? Le précédent opus confirmait une certaine tendance à se reposer sur ses lauriers. Le contenu de l’édition 2010 affiche des prétentions extrêmement proches. Outre le Tour de France et la Vuelta, on retrouve 180 courses et classiques pour plus de 500 étapes, 65 équipes officielles et de la course sur piste.

Un relookage tant attendu

Première constatation, le titre innove avec un moteur graphique tout neuf pour la simulation en 3D des étapes. Tout neuf, mais aussi bridé que le précédent (une résolution avec un support maximum du 1600x1200 en 4/3). Alors s’il faut reconnaître que les coureurs et surtout les environnements – avec une végétation riche et dense, des détails nombreux et soignés – gagnent en photoréalisme de manière plus que convaincante, tout n’est pas rose. Cette limitation technique faisant joyeusement pixelliser l’affichage sur un écran 16/10 en 1920x1200 natif. Tant qu’à changer, autant le faire bien ! Reste que ce moteur plus joli que son prédécesseur s’est également montré plus fluide sur la même machine de test que l’an dernier. Au niveau de l’interface, par contre, pas de grands changements. Le fan retrouvera ses menus facilement et ira les yeux fermés choisir ses équipements, recruter du staff technique, organiser des stages pour ses coureurs et s’inscrire à des compétitions.
Une franchise qui se cherche ?

Pro Cycling Manager 2010 donne un peu l’impression que les développeurs tournent autour du pot car, en dehors de ces retouches esthétiques, on retrouve un jeu proche de l’opus de l’an dernier, lui-même pourvu de fort peu d’évolutions. Le gameplay reste le même mais il faut reconnaître quelques progrès de l’intelligence artificielle dont le comportement se révèle plus élaboré.

Outre les courses en 3D, il est possible de lancer une simulation rapide pour avoir les résultats d’une étape en quelques minutes. La simulation détaillée, elle, permet de suivre les événements marquants sans intervenir sur le gameplay. Dans tous les cas, le joueur a la possibilité de donner des consignes d’avant course en définissant le leader, le sprinter, etc. Et en attribuant certains réglages basiques qui fixeront le comportement de chacun.

Au titre des regrets, signalons divers bugs, dont des tracés d’étapes qui ne sont pas conformes à la réalité, avec une épreuve de montagne devenant une course de plaine. Diverses imperfections restent ainsi à corriger. Toujours d’actualité, en mode carrière, la possibilité de créer sa propre équipe. Le joueur a accès à une carrière complète, une simple saison, une compétition particulière ou juste une étape. A cela s’ajoute le jeu en ligne pour un maximum de 20 joueurs. En dehors de son nouveau moteur graphique, Pro Cycling Manager 2010 déçoit un peu et prend, encore une fois, des airs de mise à jour de l’opus précédent.

Test réalisé par Arnaud Papeguay

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?

- A partir de 12 ans.
- Aux fans de la série qui veulent les effectifs à jour.
- Aux gestionnaires confirmés qui connaissent tout du monde du vélo.
- A ceux qui attendaient le nouveau moteur 3D.


Vous aimerez si vous avez aimé :

- Le Pro Cycling Manager : Saison 2009