Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

OutRun 2006 : Coast 2 Coast

OutRun 2006 : Coast 2 Coast

20 ans après sa première apparition sur une borne d'arcade, OutRun est également adapté sur Xbox avec, en prime, une licence Ferrari qui permettra de piloter les modèles les plus célèbres de la marque.
1986, OutRun fait ses premiers pas. Encore à l'état de gestation ou même pas encore programmés pour certains d'entre vous, seuls les anciens (dont votre serviteur) se remémoreront avec allégresse les instants fantastiques passés sur ce jeu de course automobile. OutRun repose sur un concept simple. Au volant d'une GT, le joueur parcourt des milliers de bornes à travers le continent américain, le tout sur une bande-son énergique. Si malgré le poids des âges, OutRun semble ne pas avoir perdu de sa superbe, est-il encore proche des attentes des joueurs ?

American Way of Life

Présent sur toutes les consoles de jeux commercialisées depuis vingt ans, il fallait bien que la Xbox et la PS2 connaissent le bonheur d'accueillir la bête. Loin des super productions que sont les Burnout Revenge ou Need For Speed, OutRun évolue dans un contexte totalement différent. Jeu d'arcade avant tout, le nouvel opus édité par Sega a le mérite de conserver l'esprit originel de son aîné : le fun.
Hormis la contrainte d'arriver dans les temps pour gagner la course, OutRun est un peu l'American Way of Life du jeu vidéo. Pied au plancher, seul ou avec une blonde mielleuse à ses côtés, le joueur découvre une multitude d'environnements différents, sans les contraintes classiques d'une simulation de course automobile.
Ferrari à discrétion

Qui dit jeu de course automobile dit voitures. En l'espèce, cet épisode arbore fièrement une licence officielle de la firme de Maranello, la bien nommée Ferrari. Dans le titre original, le joueur devait se limiter à une pauvre Testarossa. Dans Coast 2 Coast, avec l'argent accumulé au gré de ses victoires, le joueur peut s'offrir d'autres beaux joujoux parmi lesquelles une splendide Enzo, une Superamerica, une F-40 ou encore une F-50 Maranello. Les amoureux de Ferrari pourront même s'essayer au volant des anciens modèles de la marque. Pour chaque voiture, des caractéristiques propres (tenue de route, accélération et vitesse maximum), une version standard et tuning.

Un contenu plaisant

Toujours divisées en stages, Coast 2 Coast reprend les 15 courses originales d'OutRun et propose 15 nouveaux parcours. Point fort du titre, des environnements de jeu variés dont le mérite est de vous faire voir du pays. Des plages californiennes en passant par Paris by night ou les cités aztèques, OutRun version 2006 est une ode au voyage.
Rien de très innovant concernant les modes de jeu, hormis celui qui consiste à obtenir les faveurs de votre partenaire. En fonction de votre dextérité au volant et du nombre de voitures percutées, la belle se jettera à votre cou. Un sentiment matérialisé par une chaîne de cœur à l'écran.
Un gameplay accrocheur

Sur le plan de la réalisation, le titre s'avère correct. Les décors sont réussis et les Ferrari sont bien modélisées. La profondeur de champ est excellente, sans altération ni de l'impression de vitesse ni de la fluidité (mode 60 Hz). Petit bémol concernant le trafic dont le niveau de détail est peu reluisant si l'on y regarde de plus près. Côté ambiance, les musiques Bontempi ont cédé leur place à des versions plus évoluées. En résumé, malgré quelques imperfections, le gameplay de OutRun 2006 Coast 2 Coast s'avère accrocheur et procure toujours autant de fun que son aîné.

Test réalisé par Richard Roger.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu :
- Aux fans d'OutRun
- A ceux qui veulent un jeu de course sans prise de tête


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Burnout Revenge
- Sega GT Online