Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Onimusha Warlords

Onimusha Warlords

Il est là ! Le tant attendu Resident Evil-like médiéval de Capcom arrive enfin sous nos latitudes. Onimusha vous plonge dans un XVIè siècle où démons et humains luttent pour prendre le pouvoir sur notre belle vieille Terre.
Attendu, très attendu comme LE titre de Capcom pour la PlayStation 2, Onimusha est dans les bacs nippons et américains depuis quelques mois déjà. Sa sortie européenne va faire l'effet d'une bombe dans l'univers vidéo ludique tant le soin apporté à sa réalisation est incontestable, même si c'est au péril d'une durée de vie limitée.

C'est la guerre

La magnifique cinématique d'introduction vous met tout de suite dans l'ambiance : au cours d'une attaque surprise, en plein Japon féodal, le clan Oda décime son plus fervent rival, le clan de Yoshimoto Imagawa. Malgré cette victoire, le chef du premier groupe meurt d'une flèche en pleine gorge mais se voit offert la possibilité de signer un pacte avec le démon Fortinbras en échange de sa résurrection. Accompagné de sa fidèle partenaire Kaede, Samanosuke, Samurai fidèle au clan Imagawa, part secourir la soeur de Yoshimoto, la princesse Yuki, en vain... C'est alors qu'il se voit confier un gant magique capable d'absorber les âmes des démons vaincus.

Concours d'onomatopées

Pfffff, wahou, ooooooh, mmmh... voilà à quoi pourrait ressembler vos conversations après avoir ne serait-ce qu'entraperçu le graphisme d'Onimusha. C'est tout simplement magnifique ! Décors en 3D précalculée - en haute résolution, s'il vous plaît -, personnages modélisés à la perfection, effets de lumière époustouflants, modélisation de l'eau ahurissante... Bref, une grande claque ! Tout ce que l'on voit dénote d'un souci du détail minutieux voire maniaque. Il faut le voir pour le croire, même l'entendre :
l'ambiance sonore, les bruits de pas, le son des armes est parfait , les voix des acteurs japonais sont excellentes , quant aux musiques jouées par l'Orchestre Philharmonique du Japon, elles sont carrément divines. Un détail tout de même à signaler, le jeu ne possède pas de traduction verbale mais des sous-titres en français quand même...
On se la joue Resident Evil ?

Il est clair qu'une fois le premier effet passé, on se jette sur la manette pour essayer de comprendre comment vous allez pouvoir évoluer dans ce monde si joliment reconstitué. Les aficionados des Resident Evil et autres Dino Crisis ne seront pas dépaysés. Les contrôles de déplacements restent identiques si ce n'est qu'ils sont largement optimisés et répondent au quart de tour. Les combats se déroulent grâce à un seul bouton qui vous permet d'effectuer des combos, des coups de pieds salvateurs ou des manoeuvres d'achèvement du plus bel effet. Un autre (bouton) est réservé aux attaques magiques qui varient selon l'épée que vous portez. Encore un autre (toujours le bouton) est assujetti à la parade, au demi-tour. Enfin un dernier est destiné aux actions courantes (prendre, ouvrir, parler).
En ce qui concerne l'inventaire, même si on retrouve les même ingrédients que dans les jeux précités, les armes quant à elles bénéficient d'un système d'évolution directement lié aux âmes que vous avez absorbées.
Une faible durée de vie

Incontestablement plus orienté action qu'aventure, Onimusha Warlords vous demandera quand même de vous creuser les méninges pour résoudre quelques énigmes. L'action est certes linéaire et il ne vous faudra pas plus d'une dizaine d'heures pour en venir à bout.
C'est en effet un peu court, même si l'on peut débloquer des mini-jeux une fois l'aventure terminée. C'est beau, on ne s'ennuie pas une minute, mais... mais... mais, il est court.

Test réalisé par Lionel

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Un public adulte,
- Un public raffiné,
- Aux fans des "survival horror"


Vous aimerez si vous avez aimé:
- Oni
- La série des Resident Evil (sur autre support).