Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Nintendo Land

Nintendo Land

Vitrine technique de la Wii U en douze minijeux, Nintendo Land est un peu l’équivalent de ce qu’était Wii Sports en plus étoffé. Un bon titre pour accompagner le lancement de la console.
Proposé seul, ou en pack avec la Wii U, le parc d’attraction virtuel Nintendo Land propose de vous divertir, vous et vos Miis, à travers des minijeux tirés des univers de la marque. De quoi se familiariser avec son GamePad et animer les soirées en famille, ou entre potes, pour peu qu’on ait quelques Wiimote à portée. Le jeu comprend trois types d’activités récréatives : celles en compétition (un contre tous), celles en coopération, ainsi que les minijeux solo. Chacune de ces catégories possède au moins un bon représentant. Cependant, les minijeux à un contre tous sont vraiment les plus marrants. Pourvu que l’on soit quatre, ou cinq à s’y exercer, ils restent d’une efficacité redoutable, même après des dizaines de parties.

Qui veut jouer à chat ?
Le principe est à chaque fois enfantin : des variantes de chat et de cache-cache, super bien calibrées. Mario Chase en est le meilleur exemple : le joueur au GamePad est pourchassé par les autres. Il peut voir sur son écran la position de chacun et tenter de se mettre à l’abri de leurs regards, tandis que les autres, sur la télé, ne connaissent que la distance qui les sépare de leur cible. On y revient toujours. Luigi’s Ghost Mansion s’avère tout aussi génial. Celui qui tient le GamePad incarne un fantôme que les autres ne peuvent pas voir à l’écran et il doit attraper tout le monde sans se faire trop longtemps éclairer par leurs lampes. Déjà un classique. Le minijeu d’Animal Crossing talonne de près. Les joueurs doivent se gaver de bonbons tandis que celui qui tient la "mablette" s’efforce de les pourchasser en dirigeant deux personnages à la fois (un sur chaque stick). Redoutable.

Le GamePad Wii U, sous toutes les coutures

Les minijeux en coopération simple, quant à eux, sont légèrement moins fun, dans l’ensemble. On retiendra néanmoins celui de Zelda (Wii MotionPlus obligatoire) : de l’action sur rail, déclinée en neuf niveaux, où celui qui tient le GamePad tire à l’arc et les autres manient l’épée. Certains ennemis se défendent comme dans Skyward Sword et il faut utiliser la détection de mouvement pour déjouer leur garde. À côté de cela, l’aventure Pikmin reste un poil fade et le shooter de Metroïd, pas forcément super original. Pour finir, les jeux en solo sont les plus nombreux de Nintendo Land. Ils présentent, eux aussi, des activités variées : faire suivre un chemin à Yoshi sur la télé en le traçant sur l’écran du GamePad, qui ne possède aucune indication , utiliser la tablette pour lancer des shurikens , piloter un bolide de F-Zero avec le gyroscope , suivre un jeu de rythme avec un poulpe, où il faut prendre en compte les deux écrans. De quoi passer le temps agréablement – sans non plus crier au génie. Les plus nostalgiques et les maniaques resteront peut-être d’avantage scotchés sur Crash Course et Balloon Trip, plus "old school" et qui se laissent apprécier avec le temps. Le premier est un parcours d’obstacle très ardu en 2D, façon consoles Game & Watch d’antan. Le second est un hommage au classique et masochiste Ballon Kid, sorti sur la première Game Boy. On trouve ainsi un minimum d’intérêt à jouer au jeu seul, chose relativement rare pour ce genre de party game, même si ce n’est pas là que le titre s’illustre le plus. Nintendo Land offre une vitrine technique de la Wii U assez complète et très conviviale, pour ceux qui aiment ce genre. Un titre intéressant à prendre en pack, donc, et vraiment fun pour animer les soirées à quatre, cinq, ou plus.

Test réalisé par Emmanuel Bahu-Leyser.

Avis de la rédaction

À qui s’adresse ce jeu ?
- Aux nouveaux possesseurs de Wii U, âgés de plus de 7 ans, qui veulent découvrir leur console.
- À toute la famille.
- Aux amateurs de party game "made in Nintendo".

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Wii Party
- Wii Sports