Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Ninja Gaiden Sigma

Ninja Gaiden Sigma

Trois ans après la Xbox, c’est à la PS3 que revient l’honneur d’accueillir Ninja Gaiden. Une sorte d’exclusivité sur les consoles de la nouvelle génération. Avec ce soft d’arcade légendaire, la PS3 tient-elle un titre capable de la démarquer de la concurrence ? Affûtez vos lames, ça va trancher sec !
Remis aux goûts du jour en 2004 sur Xbox, Ninja Gaiden s’attaque à la PS3 avec une version somme toute assez proche mais qui propose tout de même son lot de nouveautés. Est-ce qu’en HD l’action pique plus ? Rien de révolutionnaire à l’horizon, mais plutôt du solide. Les développeurs jouent la carte de la sécurité.

Un coupe-coupe en 1080p

Le jeu reprend la trame de son prédécesseur sur Xbox, et vous retrouverez donc des niveaux à l’architecture très proche, avec quelques passages inédits supplémentaires. Le tout se pare d’une réalisation en haute définition avec des textures plus fines. Sans révolutionner le genre ou coller une tarte visuelle inoubliable, cette version PS3 remplit son contrat avec un rendu propre et de qualité, fort agréable à l’œil.
Vous découvrirez également de nouveaux horizons dans des niveaux, moins attrayants, conçus spécialement pour Rachel. Car celle-ci devient jouable dans cette nouvelle aventure, avec son style bourrin et si féminin qui lui va bien. Son histoire croise celle de Ryu et évolue en parallèle.
Tuer plus vite, mourir plus rapidement

Votre ninja de héros, Ryu, possède toujours son panel de mouvements aériens et impressionnants. Ca tranche, ça découpe en virevoltant, ça débite en cavalant le long des murs. Les combos hallucinants qui se déclenchent au doigt et à l’œil se révèlent jouissifs. Et en plus, il y a dans le lot des techniques inédites ! Reste cependant un petit côté énervant qui existait déjà il y a trois ans : l’imprécision de certains contrôles au stick et quelques errements de la caméra bien agaçants qui font parfois jouer en aveugle (la recentrer en pleine baston, ça ne va pas de soi). Hum… c’est si bon de "bourriner" les boutons au hasard. Ryu peut également manier deux lames à la fois, ce qui réserve des purs moments de boucherie à la portée du pad. A signaler également une interface revue qui permet d’accéder instantanément et en pleine action à son inventaire de potions. Idéal pour se soigner et ne pas briser le rythme du combat.

La tradition est intacte

Le joueur acquiert toujours au cours de sa progression des sorts, de nouvelles armes et diverses améliorations. La magie utilise la fonction de détection de mouvement du Sixaxis pour être renforcée, un petit côté gadget dont on aurait pu se passer. Le puriste n’aura certainement pas envie de secouer sa manette dans un titre si "hardcore". Les niveaux gardent leur côté directif avec une progression linéaire qui ne posera guère de souci car les énigmes et puzzles s’avèrent plutôt simples. Par contre, dans la plus pure tradition de la série, le niveau de difficulté des combats se révèle élevé. Le simple mode normal, pique très fort. Avec notamment les fameux boss toujours très énervés. Forcément, c’est un genre qu’il faut aimer et il s’agit de la marque de fabrique de la série.
Les développeurs ne sont pas revenus non plus sur le concept des points de sauvegarde bien éloignés les uns des autres. Bref, sachez où vous mettez les pieds : le soft est difficile, il demande habileté, persévérance et patience. C’est comme ça dans Ninja Gaiden !
Cet opus PS3 se situe donc dans la tradition de la série. Il est dommage qu’il reste si proche de la version Xbox. Efficace, il ne brille pas par son originalité. Mais les fans vont aimer.

Test réalisé par Arnaud Papeguay.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux ninjas d’au moins 18 ans
- Aux joueurs confirmés
- A ceux qui n’ont pas eu le jeu sur Xbox
- Ou aux fans qui le veulent aussi sur leur PS3


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Ninja Gaiden sur Xbox