Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

NHL 10

NHL 10

Bien qu’éclipsés par le duel annuel des titans du football, les autres poulains de l’écurie EA Sports font eux aussi leur rentrée. Y aurait du neuf sous le 10 pour les amateurs de hockey sur glace ?
Pas vraiment. Ben oui, c’est abrupt comme une mise en échec contre le plexiglas, mais NHL 10 ressemble énormément à son prédécesseur. C’est à la fois un compliment compte tenu de la qualité globale de la série ces dernières années, mais aussi une inévitable déception.

Maman, pourquoi le monsieur se frotte-t-il contre le mur ?

Le gameplay repose toujours sur le fameux contrôle au stick (à moins que vous n’optiez pour les commandes à l’ancienne), particulièrement intuitif et immersif. La grosse nouveauté de cette année réside dans le travail contre la bande. Vous pouvez vous coller (ou coller un adversaire) contre la balustrade et travailler pour récupérer ou conserver le palet.Cela ajoute évidemment une touche appréciable de réalisme et de variété à l’action, mais n’altère pas vraiment le déroulement des matchs ni la façon de jouer. Même remarque, pour le nouveau système d’affrontement en vue rapprochée, plutôt anecdotique. Pire, on retrouve les défauts récurrents de la série relatifs aux changements de lignes intempestifs et surtout à l’intelligence artificielle (IA) qui part régulièrement en vrille. Outre de petites bizarreries comme la temporisation étrangement longue en zone centrale, on peste surtout contre le manque d’efficacité en défense (comparés aux adversaires hyper agressifs).

Le même à la maison

Cela dit, ne vous méprenez pas, NHL conserve d’excellentes mécaniques qui rendent le jeu plaisant. La réalisation s’avère globalement toujours aussi réussie avec une ambiance qui dépote dans les patinoires. Rien à redire non plus au niveau contenu, puisque l’on retrouve à peu près tous les modes imaginables : le match d’exhibition, les playoffs, la saison avec différentes ligues (non, la France n’y est pas), la gestion d’un club (draft, transferts de joueurs, salaires…) et le mode Pro permettant d’incarner un joueur spécifique. La progression se fait alors en remplissant des objectifs et l’on peut cette année incarner la brute qui se chargera de faire le ménage sur la glace. Complet, bien fait, agréable à jouer malgré ses défauts héréditaires, NHL 10 ne se justifie cependant que si vous avez fait l’impasse sur l’édition précédente.

Test réalisé par Frédéric Dufresne.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 16 ans
- Aux amateurs de tricot, évidemment
- A ceux qui n’ont pas NHL 09

Vous aimerez si vous avez aimé :
- NHL 09, auquel NHL 10 ressemble un peu trop.
- NHL 08