Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Need for Speed : Most Wanted

Need for Speed : Most Wanted

La série Need for Speed n’échappe pas aux portages de la Wii U. Most Wanted conserve-t-il la même pêche sur la console de Nintendo ?
En 2010, Criterion avait donné un nouvel élan à Hot Pursuit, l’un des opus les plus populaires chez les fans de Need for Speed. Aujourd’hui, c’est un autre titre phare de la saga qui passe entre les mains expertes des géniteurs de Burnout, Most Wanted, sorti en 2005. Au programme, Fairhaven City, une immense métropole aux gratte-ciel interminables, accessible en monde ouvert comme c’est la grande mode en ce moment avec Test Drive Unlimited ou le très récent Forza Horizon. Des autoroutes, des tunnels, des parcs, des grandes avenues froides, un périphérique à 35 voies qui se perd dans la montagne, on a comme une impression de déjà-vu. Pourtant, on prend toujours autant son pied.

Efficace et effréné
Qui dit monde ouvert, dit scénario minimaliste. Dans NFS Most Wanted, votre objectif est comme dans le jeu d’origine (et c’est probablement l’un des seuls liens entre les deux titres) de vaincre les dix membres de la Most Wanted List, les chauffards les plus recherchés de Fairhaven. Pour avoir accès à ces affrontements à très haute vitesse, il vous faut empiler les "speed points" (SP), unité qui sert à juger votre notoriété dans les rues de Fairhaven. On remporte des SP en gagnant des courses avec n’importe quelle voiture trouvée dans la ville, ou en réalisant des drifts et en roulant à contresens en balade libre. Une fois atteint le nombre de SP suffisant pour défier une voiture Most Wanted, vous devez la battre sur la piste avant de lui infliger un Takedown pour pouvoir l’ajouter à votre liste de véhicules. Si en balade libre la ville de Fairhaven manque un peu de vie, les courses s’avèrent ultra-efficaces : ça va très vite et rien n’est jamais joué jusqu’à la ligne d’arrivée. La facilité avec laquelle on réalise les takedowns (envoyer un adversaire dans le décor en le percutant violemment) ajoute aussi du piquant aux affrontements car ceux-ci sont coriaces et répondent du tac au tac si vous ne parvenez pas à les éliminer au premier coup de volant. Dans la pratique, Need for Speed Most Wanted fait penser davantage à un Burnout qui prendrait place dans l’univers NFS qu’un véritable Need for Speed. Mais peut-on vraiment s’en plaindre ?

Burnout Most Wanted

Le mode solo de NFS Most Wanted, expédié en moins de huit heures, n’est que la partie visible de l’iceberg, et une introduction au multijoueur, le gros morceau du titre. Le monde ouvert de Fairhaven se prête parfaitement aux rencontres incongrues et à l’échange de tôle froissée. Les parties multi sont organisées en sessions de 5 ou 6 épreuves diverses et variées, allant du concours de vitesse devant une cellule radar au plus long saut à réaliser par-dessus une autoroute en passant par des courses par équipes. Il y en a pour tous les goûts et même ceux qui ne sont pas fondamentalement des rois de la trajectoire vont pouvoir tirer leur épingle du jeu. Techniquement, Need for Speed Most Wanted tient parfaitement la route même si on peut regretter que Fairhaven soit si calme (peu de trafic) et si froide. La modélisation des voitures est impeccable, de la Ford Focus ST à la Pagani Huayra aux courbes acérées.

Du mieux et du moins bien

La version Wii U de Most Wanted n’a pas à rougir de la concurrence. On note même quelques ajouts bienvenus comme la présence d’un mode co-pilote, des défis, événements et voitures supplémentaires, ou encore le jeu entièrement jouable sur le GamePad. Le seul hic : l’absence de gâchettes analogiques pénalise le pilotage, même si l’on reste sur un titre orienté arcade. On est condamnés à paramétrer l’accélération et le freinage sur les sticks pour trouver plus de finesse. Au bout du compte, Most Wanted s’avère efficace mais pas plus original sur Wii U.

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux pilotes de 7 ans et plus qui recherchent un bon jeu de caisses sur Wii U.
- Aux nostalgiques du Most Wanted d’origine et aux accros de Burnout.
- A ceux qui n’ont pas la chance de conduire une Bugatti Veyron au quotidien, soit 99,99999% d’entre nous.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Burnout Paradise sur les autres consoles.
- Need for Speed Hot Pursuit revu par Criterion.