Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

NBA 2K13

NBA 2K13

Même Electronic Arts a peur de NBA 2K13 et a décidé d’annuler le grand retour de NBA Live sur consoles HD, en tous cas pour cette année. Mais le titre de Visual Concepts est-il si monstrueux que cela ?
A chaque nouvel opus de NBA 2K, sa star. 2K11, Michael Jordan. 2K12, une quinzaine de légendes de la NBA se joignait à His Airness parmi lesquelles Magic Johnson, Larry Bird, Patrick Ewing… Visual Concepts devait donc frapper encore plus fort avec NBA 2K13. Pour la première fois, vous allez pouvoir incarner la mythique Dream team de 1992, victorieuse aux Jeux Olympiques de Barcelone, et la confronter à celle des LeBron James, Kevin Durant et Kobe Bryant, également championne olympique l’été dernier à Londres. Si l’on croît la promo du jeu, cette apparition mystique est l’œuvre de Jay-Z, producteur exécutif du titre cette année, proche de certains membres de la Dream Team 1992 et qui les a convaincu d’être intégrés au jeu (Charles Barkley en tête). Le fantastique rappeur en a profité pour repenser aussi l’interface des menus, la bande-son et quelques éléments de gameplay. Vous y croyez ?

Enrhumer à coups de stick
Parmi ces éléments de gameplay retouchés sur les bons conseils du nouveau manager des Brooklyn Nets, le stick droit, anciennement associé au shoot, est ici utilisé pour les feintes et les dribbles. Les mouvements (spin moves, cross-over) sont exécutables avec grande simplicité grâce à ce nouveau réglage et que les habitués du 2K12 se rassurent, il est toujours possible de tirer avec le stick en appuyant sur la gâchette gauche de la manette. Les shoots à l’intérieur de la raquette sont d’ailleurs plus simples à rentrer que dans les opus précédents : finis les ratés à un mètre du panier avec une star. Certains puristes ne vont pas apprécier mais on salue la volonté d’ouverture aux fans de NBA plus occasionnels, surtout que le plaisir de jouer et l’ambiance pendant les matchs est toujours au rendez-vous. Une ambiance que l’on doit aussi à la réalisation graphique de premier plan et aux animations encore plus incroyables des basketteurs en plein jeu. Les stars ont bien évidemment le droit à leurs "signature moves" mais dans l’ensemble, les attitudes, avec ou sans le ballon, dos ou face au panier, en attaque ou en défense, sont criantes de réalisme. Cela a toujours été l’un des points forts de la série mais c’est encore plus vrai dans NBA 2K13.

Ma franchise de rêve

Au niveau du contenu, outre les traditionnels modes Association (offline ou online), Visual Concepts a revu le mode carrière en renforçant les interactions entre joueurs, coach et general manager. Il est même possible en tant que joueur de demander une réunion avec le grand chef pour demander la tête du coach. Nouveauté de l’année : le mode "Mon Equipe", sorte de FIFA Ultimate Team qui aurait croisé un ballon un ballon de basket. Armé d’un deck de joueurs de troisième zone, vous devez empiler les perfs face aux autres joueurs pour obtenir de la monnaie virtuelle (VC Points) et améliorer votre équipe. Bref, uniquement des options qui vont ravir les fans de la série. NBA 2K13 donne tout de même le sentiment d’être plus une évolution qu’une révolution et ne représente pas une avancée aussi forte que l’épisode de l’an dernier pour la série. Il déborde de contenu et reste diaboliquement plaisant à jouer quand on aime la NBA, mais n’est peut-être pas si indispensable que cela quand on possède déjà l’opus de l’année dernière.

Test réalisé par Romain Mabil.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux LeBron James de 7 ans et plus.
- A ceux qui veulent apporter une réponse définitive au débat "Dream Team 92" vs. "Team USA 2012".
- A ceux qui attendent avec grande impatience le début de la saison NBA.

Vous aimerez ce jeu si vous avez aimé :
- NBA 2K12