Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

NBA 2K12

NBA 2K12

Le rythme de sortie annuel des jeux de sport se justifie plus souvent dans la mise à jour des équipes que dans l’évolution du gameplay. Or, avec une ligue NBA en grève prolongée, le studio Visual Concept se devait de trouver une parade.
Pour être honnête, le studio n’a pas eu besoin de chercher bien loin. Après le succès de l’édition précédente capitalisant sur le légendaire Michael Jordan, le rétro est un filon dont l’exploitation tombait sous le sens. Visual Concepts retient donc une quinzaine de figures ayant marqué l’histoire de la NBA (Jordan, Johnson, Bird, Ewing, Abdul-Jabbar, Erving, etc.), proposant pour chacun un match clé. Le travail de reconstitution est énorme, qu’il s’agisse de la modélisation des joueurs de l’époque, de leurs équipes, de leurs mouvements ou de la présentation (commentaire, filtres visuels). De quoi ravir les fans et justifier l’existence de cet opus car pour le reste, on se retrouve avec un contenu familier, proche de l’année passée malgré quelques améliorations, notamment dans la gestion de carrière du mode My Player.1 contre 9

Même constat pour le gameplay, extrêmement efficace mais chiche en nouveautés (protection simplifiée de la balle en phase d’attaque et… c’est tout ?). Les développeurs ont surtout planché sur les animations, pour que la transition entre les déplacements et les différentes actions gagnent en naturel. Le résultat à l’écran est impressionnant même si l’on note encore quelques problèmes de collisions. Pour trouver des défauts, il faut chercher du côté de passes qui, lorsqu’on les réalise en "direct", manquent parfois de précision. Certes, on peut contourner le problème grâce à la tranche droite mais ce n’est pas toujours évident lors d’une contre-attaque rapide d’avoir cette action intermédiaire. Et puis il y a l’intelligence artificielle à deux vitesses. Les adversaires se montrent souvent bien plus efficaces sur les rebonds, les contres et les interceptions que vos propres équipiers, trop occupés à réaliser des fautes. Du coup, si NBA 2K12 est sans conteste la simulation de basket la plus aboutie à ce jour, il lui reste encore une réelle marge de progression.

Test réalisé par Frédéric Dufresne.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 5 ans.
- Aux fans de la NBA qui n’aiment pas les grèves.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- NBA 2K11 sur consoles.