Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Morrowind

Morrowind

Après avoir fait des ravages sur PC, Morrowind s'attaque logiquement à la Xbox. Si vous avez décidé de prendre du repos cet hiver, c'est mal parti !
Le dernier opus de la série The Elder Scrolls rencontre un véritable succès sur PC. Encore fallait-il que Bethesda Softworks, l'équipe de développement, opère une transition réussie sur Xbox pour que les joueurs soient comblés. Morrowind, un hit console en puissance ?

Un héritage PC de premier choix

La saga The Elder Scrolls sévit depuis près de huit ans sur PC. Entre jeu de rôle et action/aventure, ce sont cinq titres (ndr : et bientôt six avec Tribunal) inscrits dans l'univers fantaisiste des programmeurs qui ont déjà animé nos soirées "vidéoludiques". Morrowind n'est donc pas un coup d'essai et démontre le savoir-faire de Bethesda en matière de jeu de rôle off-line. Tous les éléments sont réunis pour que votre expérience soit unique. D'abord le scénario, qui vous plonge en plein coeur d'un empire déchiré par les guerres des guildes, les rivalités entre maisons, et où l'on fait état d'un mystérieux fléau.
Ensuite, l'étendue énorme de votre aire de jeu virtuelle vous invitera à arpenter les moindres recoins des terres de Morrowind en quête d'aventure et de renommée. Et enfin, l'incroyable variété des interactions que procure le soft. Mais un jeu de rôle ne serait rien sans un système de progression de personnage chiadé.
Pour les puristes

A ce niveau, les férus de chiffres et de caractéristiques en tous genres ne seront pas déçus. Vingt classes de persos différentes, pour une dizaine d'espèces possédant chacune des prédispositions raciales diverses (les Argoniens respirent sous l'eau, les Khajiit sont doués de vision nocturne, etc.), huit attributs principaux, une trentaine de compétences, trois lignes de spécialisation disponibles, sans parler de la possibilité de monter de toutes pièces son avatar... bref, il y en a pour tous les goûts ! En outre, votre personnage améliorera ses caractéristiques par la pratique, ou plus directement en recevant l'enseignement de ses aînés, moyennant espèces sonnantes et trébuchantes. L'interaction avec les PNJ (ndr : personnage non joueur) atteint des sommets. Et les guildes revêtent une importance capitale dans la gestion des factions. Que vous optiez pour un guerrier, un voleur, ou un magicien, la multitude de voies qui s'offrent à vous est garante d'un plaisir de jeu sans cesse renouvelé.

Une aventure épique

Ce qui fait la force de Morrowind, c'est cet univers de jeu "ouvert", n'imposant pas de cheminement unique, pour plutôt proposer un foisonnement de missions inscrites dans la trame principale du scénario, des quêtes annexes, et des phases d'exploration libres qui permettent d'admirer le moteur 3D du soft. D'autant que les vues à la première et troisième personnes contenteront les plus exigeants. Ce portage console, s'il n'a rien à envier au PC concernant les décors, laissent à désirer sur la modélisation des personnages. On s'attendait à mieux sur une console aussi puissante que la Xbox. La bande son, quant à elle, reste dans la norme des réalisations du genre : un thème principal qui invite au voyage et à la découverte,
tandis que les bruitages ponctuent de bien belle manière vos faits d'armes et le déclenchement de vos incantations. D'ailleurs, j'attribue une mention spéciale au système de création de sorts qui permettra aux magiciens avertis de réaliser moult combinaisons plus dévastatrices les unes que les autres.
Les choses qui fâchent

Outre la qualité graphique en baisse, l'animation subit de petits ralentissements à chaque fois que le lecteur accède au DVD. Par ailleurs, le système de combat, déjà controversé sur PC, devient un réel casse-tête avec le contrôleur Xbox. Alterner entre les pouvoirs magiques, les armes enchantées, l'inventaire, et l'arme de corps à corps tient de l'exploit personnel à chaque confrontation. Mais il existe tellement de façons d'arriver à ses fins dans le jeu que l'on n'est pas bridé pour autant. Morrowind propose un univers d'une profondeur hors norme que les aventuriers en herbe auront hâte de découvrir !

Test réalisé par Frédéric Pam, Maître de la Guilde des Voleurs.

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- Aux fans de jeux de rôle pointus
- Aux accrocs de la série PC
- A ceux qui recherchent un titre à la durée de vie énorme


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Le premier du genre sur la console