Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Monster Hunter Freedom Unite

Monster Hunter Freedom Unite

Initialement sorti sur PlayStation 2 en 2004, Monster Hunter a véritablement explosé sur PSP avec un succès sans précédent au Japon. Ce troisième épisode sur PSP sera-t-il celui de la consécration européenne ?
Monster Hunter Freedom Unite est l’adaptation occidentale de Monster Hunter Portable 2nd G vendu à plus de trois millions d’exemplaires sur PSP au Japon. Il s’agit d’un véritable phénomène qui a largement contribué au succès de la portable de Sony sur l’archipel. En Europe, la série n’a jamais su réellement trouver son public mais possède néanmoins une solide base de fans.

La chasse primale et éternelle

Dans Monster Hunter Freedom Unite, comme dans les précédents opus, le joueur incarne un chasseur qui traque et tue diverses créatures qui évoluent dans une immense contrée. Les sessions de chasse s’effectuent via des quêtes spécifiques octroyées par le chef du village ou d’autres commanditaires.Le jeu possède un contexte très naturaliste et comme de nombreuses productions japonaises mélange les époques pour créer un univers très personnel. En l’occurrence ici, il s’agit d’un monde hybride à la fois préhistorique et technologique. Les créatures elles-mêmes sont à mi-chemin entre les dinosaures et des monstres issus de diverses mythologies ainsi que de l’heroic fantasy. Elles sont toutes des incarnations de la puissance sauvage de la nature.

Predator

Une fois son avatar créé en début de partie, le joueur se retrouve dans le village de Pokke qui sert de hub pour toutes les missions disponibles dans le jeu. Il existe grosso modo trois types de quêtes dans Monster Hunter Freedom Unite. Les missions de chasse dont le but est de trouver un ou plusieurs monstres spécifiques et de les tuer. Les missions de collecte (objets ou animaux) et les missions de capture qui nécessitent d’attraper un animal sans le tuer. Il existe aussi des quêtes spéciales que le joueur aura loisir de découvrir. Au fur et à mesure de sa progression, le joueur gagne objets et argent. En dépouillant (peau, os…) les créatures qu’il tue, il peut se créer des armes et des armures spécifiques. Il est également possible de collecter du minerai sur des filons afin de le revendre contre des espèces sonnantes et trébuchantes. Dans la mesure où la difficulté du jeu va crescendo, il est primordial de réfléchir longuement à la qualité de son équipement (armes et armures) ainsi qu’aux différents objets nécessaires à une session de chasse (potions, aiguisoirs, pioches…). Par exemple, le jeu gère l’usure des armes, il est donc primordial d’avoir plusieurs aiguisoirs avec soi. Dans Monster Hunter Freedom Unite la gestion de son inventaire est absolument capitale pour affronter Mère Nature et devenir le prédateur dominant de cette contrée.

L’amour de l’artisan pour le travail bien fait

Monster Hunter Freedom Unite est assez proche conceptuellement de Phantasy Star Online. Ainsi en solo, le joueur peut utiliser des Felynes (des sortes de chats adorables) pour combattre les monstres, le jeu prend véritablement son envol en multi. Il se pratique jusqu’à quatre joueurs en réseau local uniquement (pas d’Internet) dans une tentative de la part de Capcom de sociabiliser le jeu vidéo (ce qui expliquerait en partie son immense succès). Cela permet de retrouver les joies de la coopération d’antan lorsqu’on étaient tous autour de la console. Monster Hunter Freedom Unite n’est sans doute pas un jeu destiné à tous les publics, il peut rebuter les joueurs habitués à des productions lisses et calibrées. Pourtant derrière cette apparence austère se cache un jeu à la fois extrêmement simple et intuitif dans sa prise en main tout en offrant un gameplay étonnamment profond. Ce genre de grand écart est la garantie qu’une équipe de talent est aux commandes de ce projet sans véritable équivalent et qui mérite que les joueurs occidentaux prennent le temps de le découvrir. Des jeux comme ça, qui sentent l’artisanat de qualité et l’amour du travail bien fait, ça se compte sur les doigts de la main et ça ne s’ignore pas !

Test réalisé par Emmanuel Touchais.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 12 ans.
- A ceux qui aiment la chasse au monstre.
- A ceux qui aiment l’école japonaise du jeu vidéo.

Vous aimerez si vous avez aimé :
- Phantasy Star Portable
- Monster Hunter Freedom