Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Medal of Honor : Heroes 2

Medal of Honor : Heroes 2

Certaines séries devraient avoir le courage de s’arrêter ou au moins de prendre le risque de se remodeler entièrement. C’est la conclusion qui s’impose après avoir joué à Medal of Honor : Heroes 2, une nouvelle aventure douloureuse dans l’enfer de la Seconde Guerre mondiale.
Difficile de comprendre ce qui a pu se passer avec Medal of Honor. Les débuts de la série sur PlayStation étaient prometteurs, son passage sur PC fut une réussite tout comme le premier épisode sur PlayStation 2, et l’essoufflement est arrivé. Soyons honnêtes, plus personne n’en attend quoi que ce soit et cet opus Wii achève d’enfoncer le clou.

La guerre envisagée comme une promenade de santé

Sans s’étaler sur le choix malheureux du contexte de la Seconde Guerre Mondiale, Medal of Honor : Heroes 2 étonne par son absence d’intensité. On se rappelle tous de la séquence du débarquement qui ouvrait En Première Ligne et qui laissait le joueur hagard et livré à lui-même sur les plages normandes. Heroes 2 pour sa part donne une relecture très intéressante de l’événement et fait croire que ledit débarquement mettait en scène une douzaine de soldats allemands et une poignée de GI’s.
Et c’est la même chose durant toute l’aventure : un alignement d’escarmouches les unes à la suite des autres enrobées d’un vague scénario qui met en scène un sempiternel agent de l’OSS.
Je tire ou je pointe ?

Fort logiquement Medal of Honor : Heroes 2 utilise le couple Wiimote/Nunchuk pour se contrôler et il faut admettre que ce point a fait l’objet d’une attention particulière de la part des développeurs. Dans le mode campagne principal, on utilise la Wiimote pour pointer et viser les cibles et le Nunchuk pour se déplacer. Lorsqu’on épaule son arme avec le bouton A passant ainsi en mode visée précise, incliner le Nunchuk à droite ou à gauche permet à votre bidasse de se pencher dans cette direction sans sortir de sa cachette, etc. Le mode Arcade pour sa part, qui fonctionne comme un Time Crisis du pauvre, n’utilise que la Wiimote qui sert alors de simple pointeur pour aligner les nazis.

Pas de médailles, soldat !

A bien des égards, Medal of Honor : Heroes 2 fait partie des plus mauvais FPS sortis ces dernières années : extrêmement linéaire, l’aventure est surtout "scriptée" sans aucun génie et donne une désagréable impression de travail bâclé.
Difficile de justifier dans un FPS en 2008 des soldats allemands réapparaissant à l’infini presque sous les yeux du joueur médusé, ou des niveaux architecturés comme un simple couloir qu’il faut traverser du point A au point B. Les missions elles-mêmes sont souvent des redites des précédents épisodes.
On pense notamment à la destruction des U-Boat qui est une copie quasi-carbone, en moins réussi, de celle déjà présente dans En Première Ligne. Peu inspiré sur PSP, Medal of Honor : Heroes 2 s’abîme sur Wii. Il serait peut-être temps de passer à autre chose ?

Test réalisé par Emmanuel Touchais.

Avis de la rédaction

A qui s’adresse ce jeu ?
- Aux joueurs de plus de 12 ans
- A ceux qui aiment les jeux ratés
- Aux fans maladifs de la série (si toutefois de telles personnes existent)


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Red Steel
- Call of Duty 3, En Marche Vers Paris