Le projet micromania-zing . découvrir !
Menu

Medal of Honor : En Première Ligne

Medal of Honor : En Première Ligne

Alors que le lieutenant Jimmy Patterson pensait avoir définitivement raccroché ses galons, ses excellents états de service lui valent finalement de renquiller sur PlayStation 2... et en première ligne.
Après deux épisodes sur PlayStation et une incursion dans le monde du PC, le quatrième volet de Medal of Honor fait son entrée sur PS2. Avec une trame intimement liée à celle du premier opus, ce nouvel épisode permet au lieutenant Paterson de rendosser son bel uniforme d'officier. Relégué aux archives des studios Dreamworks depuis plus de deux ans, ce dernier devait être sacrément poussiéreux.

Vamos a la playa... oh oh oh oh oh

L'histoire débute le 6 juin 1944 en plein débarquement alliés. Voilà notre lieutenant propulsé en première ligne sur la plage d'Omaha. Les déflagrations d'obus, le sifflement des avions survolant la plage, les mitrailleuses décalquant les tympans, les soldats qui tombent comme des mouches... jamais l'action ne sera aussi intense qu'en ces premières minutes de jeu.
Les nerfs à vifs, la peur au ventre, on se jette à corps perdu dans la bataille, avec à la clef une médaille du courage et un planning de missions pas piquées des hannetons : six missions au total, en solo ou en coopération avec des soldats dirigés par l'ordi, réparties sur dix-neuf niveaux.
L'enfer du devoir

Le Reich s'apprêtant à mettre au point une arme dévastatrice susceptible de modifier l'issu du conflit, Jimmy a à peine le temps de savourer sa victoire que l'OSS l'attend pour un briefing des opérations à venir. Sabotage de véhicules, sabordage de sous-marin, infiltration, vol de documents, libération d'otages, protection des civils, etc. Il est temps de préparer son paquetage : gamelle... pas la peine, godillots de rechange... pourquoi faire, alors qu'il est convaincu que l'armement du ranger de la Seconde Guerre (mitraillette Thompson, bazooka, fusil à pompe, Colt 45, grenades, etc.) lui permettra d'être rentré bien avant l'heure du déjeuner.

La grande vadrouille

Chantier naval de Lorient, campagne hollandaise, Allemagne en déclin... si aucune escapade ne se révèle aussi exaltante que celle sur les plages du débarquement, grâce à un graphisme et à une ambiance sonore restant de qualité égale tout au long de l'aventure (environnements détaillés et fidèles aux images d'archives qui entrecoupent les missions, doublage des voix et bruitages impeccables, compositions musicales magistrales), on peut dire que les développeurs de Dreamworks ont l'art de motiver les troupes et parviennent ainsi à maintenir nos sens en éveil du début à la fin du jeu.

Les Allemands font de la résistance !

Au niveau du gameplay, si on trouve forcément son bonheur parmi les cinq configurations proposées (au pire les plus exigeants pourront toujours répartir les commandes à leur sauce), l'éternel point noir demeure un système de visée trop imprécis. De plus, des soldats allemands plus au moins réactifs à notre présence,
mais dont la résistance aux balles s'avère souvent surréaliste donne parfois lieu à des situations un peu déroutantes. Résultat, même lors de missions réclamant tact et discrétion, on a tendance à sortir l'artillerie lourde pour se transformer en véritable machine de guerre.
A quand la libération ?

Les deux opus parus précédemment sur PlayStation disposaient d'un mode multijoueurs. Ce dernier ayant toujours plus fait office d'à côté que de mode de jeu à part entière, les développeurs n'ont pas jugé bon de l'intégrer à cette nouvelle édition. D'autant qu'avec des distinctions qui ne s'obtiennent qu'à la force du poignet et pas mal de cadeaux bonus (cinématiques, making of, etc.), même en solo MOH dispose d'une bonne durée de vie. Ce qui ne veut pas dire que l'on ne se laisserait pas tenter par une nouvelle fresque historique pourvue d'une option multijoueurs bien aboutie. Alors, à quand la libération sur PS2 ?

Test réalisé par Carine Larsen

Avis de la rédaction

A qui s'adresse ce jeu ?
- aux fans de Quake-like intelligents
- à ceux qui sont allergiques à la SF
- à ceux qui s'intéressent à l'histoire contemporaine


Vous aimerez si vous avez aimé :
- Medal of Honor sur PlayStation
- Medal of Honor : Résistance sur PlayStation
- Medal of Honor : Débarquement Allié sur PC